VDEV MICHELIN ENDURANCE SERIES : LES ANCIENNES ANIMENT UNE FIN DE JOURNEE ENSOLEILLEE

   LOGO V-de-V-Endurance-Series-logo 2013

 

Après le Paul Ricard, deuxième épreuve pour les VHC à Dijon.

De nouveaux venus, des absents, le plateau est une fois de plus très diversifié entre GT et sport prototypes, et parmi les différentes catégories autorisées à prendre le départ de cette Endurance VHC des V de V Endurance Series, suite aux qualifications de vendredi soir, deux protos de la catégorie S2000 sont en première ligne !

 

 VDEV-2013-DIJON-29-JUIN-Challenge-VHC-1©Hugues-Victor-Laroche


VDEV-2013-DIJON-29-JUIN-Challenge-VHC-1©Hugues-Victor-Laroche

 

 

Il s’agit de la March 81S n°51 de Hottinguer-Kubryk et de la Lola T492 n°52 du team allemand Biehl Racing avec l’équipage Schmeyer – Hug. Suivent Yann Le Calvez et son efficace Elva MK8 n°3, et la De Tomaso Pantera n° 12 de Karl Pedraza et Lionel Robert, qui faisait son entrée dans les V de V Endurance Series à Dijon.

La Chevron B19 n°17 de Châteaux Sport Auto n’a pas pris part aux qualifications, mais on connaît tout le potentiel de la voiture emmenée par Patrice Lafargue et Frédéric Da Rocha, même si elle partira en dernière position pour la course.

 

VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-3©Hugues-Victor-Laroche

VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-3©Hugues-Victor-Laroche

 

Samedi 16h50, le peloton des VHC entame son tour de chauffe pour clôturer la deuxième journée de ce meeting dijonnais. Le petit évènement de cette fin d’après-midi, c’est déjà l’arrivée du soleil qui donne le sourire à tout le paddock, et aux spectateurs présents aux abords de ce circuit de Dijon- Prenois.

Le départ lancé se passe sans problème, et dès la première boucle on voit les forces en présence prendre la direction des opérations. L’Elva MK8 de Yann Le Calvez se positionne en tête, mais chez les prototypes, c’est la n°17 de Châteaux Sport Auto qui attire tous les regards. On savait la Chevron B19 efficace, mais pas forcément à ce point ! En 6 tours, PatriceLafargue est passé de la dernière position sur la grille à la tête de course !

Du côté des GT, la De Tomaso de Méca Moteur, qui avait fait de belles qualifications, réalise un départ tranquille et laisse Serge Kriknoff prendre les devants sur sa 2.8 RSR n°66. Trois duels s’organisent à l’avant. La n°17 et la n°3 (catégorie SP3), la n°52 et la n°51 (catégorie S2000), la n°66 et la n°15 (Groupe 4). Ces six voitures sont dans le même ordre au général en ce début de course. Dans le peloton, la Tiga SC83 n°54, l’autre voiture de l’équipe allemande de Biehl Racing, effectue une belle remontée.

On approche de la première heure de course, et les arrêts aux stands commencent. Essence, pneumatiques et changements de pilotes en fonction des relais prévus, cette première série laisse sur la piste ceux qui ont prévu de tout miser sur la fin de course. On parle notamment des pilotes qui sont seuls à rouler dans leur voiture, mais qui devront, en tous les cas, faire leur arrêt obligatoire avant le drapeau à damiers. Premier fait de course important, lorsque Patrice Lafargue rentre pour ravitailler et passer le volant à Frédéric Da Rocha. La Chevron B19 refuse de redémarrer ; elle va passer plus de 7 minutes au box avant de réussir à reprendre la piste.

Déception après une fantastique première moitié de course, d’autant que la voiture roulait sans souci. La belle BMW 2800CS n°70 (Guy Burnichon – Xavier Du Castel) s’est déjà arrêtée, mais doit repasser par les stands pour changer à nouveau ses gommes ; un gros plat sur un des pneumatiques cause de grosses vibrations dans l’auto. Nouveau passage par le box de la BMW n°70 après seulement quelques minutes, c’est cette fois-ci le capot qui ne ferme plus ; l’équipage TransConcept manque décidément de chance ce week-end ! Premier incident marquant en piste, la Chevron B36 de Nigel Greensall et Richard Bryan est arrêtée au bord du circuit et une fumée se dégage du capot moteur.

 

VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-4©Hugues-Victor-Laroche

VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-4©Hugues-Victor-Laroche

 

La n°76 va être ramenée au box pour tenter de réparer, mais le verdict tombe : c’est l’abandon pour la Chevron qui était pourtant bien placée.

Entre temps, Yann Le Calvez, qui roule aussi seul dans son Elva MK8, effectue son arrêt et repart sans encombre en conservant la tête de course.

Il est bientôt imité par Serge Kriknoff qui se décide à rentrer avec sa 2.8 RSR, un arrêt express, mais qui respecte les 2 minutes minimales imposées par le règlement. La Mustang n°77 rentre au ralenti ; problème de surchauffe moteur. Les mécaniciens examinent le bloc de l’Américaine, mais c’est aussi l’abandon pour la Ford de Benton Bryan et Jonathan Coleman.

Une seule voiture n’est pas passée par les box, c’est la Lola T492 n°52. LesAllemands vont véritablement attendre le dernier moment pour faire leur unique arrêt après 1h50 de course. Après leur retour en piste, ils sont 3e et on va assister à une des plus belles « chasses » de cette endurance VHC.

Après les ennuis lors du ravitaillement, la Chevron B19 de Châteaux Sport Auto bataille depuis la mi-course pour remonter dans le classement. Frédéric Da Rocha se retrouve à ce moment 4e avec un écart de 32s à 6 minutes de lafin de l’épreuve. Il roule 5 à 6 secondes plus vite que la Lola ! Une seule question : va-t-il réussir à aller chercher la troisième marche du podium ? Da Rocha excelle au volant de cette Chevron et il est dans le sillage de la n°52 dans l’avant-dernier tour. Il ne laisse aucune chance au pilote allemand et s’impose au freinage avant d’attaquer la dernière boucle. Sur la piste, la De Tomaso n°12, qui est en tête du Groupe 3, roule au ralenti avec un pneu arrière éclaté. Elle va réussir à rallier l’arrivée en conservant la position de pointe dans sa classe. Moins de chance pour la Porsche 3.0 RS n°10 de LD Racing qui termine l’épreuve dans son box.

Pour le Top 5, on a donc l’Elva MK8 (n°3), la March 81S (n°51), la Chevron B19 (n°17), la Lola T492 (n°52) et la Porsche 2.8 RSR (n°66). C’est la n°17 de Lafargue-Da Rocha qui s’adjuge sans surprise le meilleur tour en course après ce véritable festival durant les 2 heures de course.

 

 VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-2©Hugues-Victor-Laroche


VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-2©Hugues-Victor-Laroche

 

Vainqueurs par catégories :

 

SP 3 : Elva MK8 (n°3 – Méca Moteur)

Gr 2 : Alfa Romeo Giulia Super (n°22 – Blue Fox Racing)

Gr 3 : De Tomaso Pantera (n°12 – Méca Moteur)

Gr 4 : Porsche 2.8 RSR (n°66 – Scuderia Cubana)

GTS11 : Porsche 911 (n°19 – Henrique Gemperle)

S2000 : March 81S (n°51 – Palmyr)

 

Rendez-vous à la rentrée, avec l’évènement majeur de cette saison VHC.

Les 6, 7 et 8 septembre se dérouleront les 2 Tours d’Horloge, épreuve unique au monde puisqu’elle est toujours la seule à proposer une endurance de 24 heures pour les véhicules historiques de compétition.

Le cadre ,

Le magnifique circuit Paul Ricard au Castellet.

 

Texte : Nicolas MUET

Photos : Hugues et Victor LAROCHE

 

VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-5©Hugues-Victor-Laroche

VDEV-2013-DIJON-Challenge-VHC-5©Hugues et Victor-Laroche

 

Sport

About Author

gilles