VDEV MICHELIN ENDURANCE SERIES. LES CONCURRENTS SONT A DIJON PRENOIS

LOGO V-de-V-Endurance-Series-logo 2013
Ce week-end à Dijon, dernière confrontation avant les vacances ! »

Une course sur le circuit de Dijon-Prenois a toujours une saveur un peu spéciale. Ils sont nombreux à aimer rouler ici, sur ce magnifique tracé qui fait, en plus, échos aux plus belles heures du sport automobile (et motocycliste) en France.
Voilà pourquoi, depuis de nombreuses années, Eric Van de Vyver et son équipe d’organisation, mettent Dijon au calendrier des séries V de V.

C’est donc avec grand plaisir que nous rejoignons la Bourgogne, et que les paddocks vont s’animer pour la préparation de ce quatrième week-end des V de V Michelin Endurance Series 2013.

Tout comme lors du dernier meeting, disputé sur le circuit Paul Ricard, toutes les catégories sprint et endurance vont se retrouver à Dijon afin de s’affronter à nouveau avant que la période estivale ne vienne entrecouper cette saison 2013.

Qu’on se le dise, le Championnat est bien lancé !

Lors du dernier rendez-vous, la bataille a été féroce dans chacune des catégories, et au final, on a pu constater quelques changements de leaders dans les classements.

Attention, car la place de numéro 1 est fragile !

Il suffit d’observer les écarts de points pour s’apercevoir qu’il est impossible de désigner un unique leader à ce stade du Championnat.

 

V DE V 2013 AFFICHE courses de DIJON

 

Chez les GT, les Porsche d’IMSA Performance Matmut et de Crubilé Sport sont côte à côte, alors que la Ferrari Visiom n’est distancée que d’une poignée de points. GTV 2 ou GTV 3, c’est quasiment la même analyse, toujours avec le plaisir de voir s’affronter en piste des voitures de marques différentes, et des pilotes de diverses origines, gentlemen drivers ou professionnels.

Dans le Championnat sport prototype, c’est tout aussi serré et intéressant à suivre.

Les équipes de pointe ne sont pas à l’abri de quelques soucis, et certaines absences à l’arrivée peuvent coûter cher au classement général. CD Sport, TFT, Palmyr, les Norma trustent les premières places dans le tableau, mais c’est aussi parfois en l’absence de certaines voitures lors des dernières courses.

Attention donc au retour des Wolf et Tatuus sur les prochaines manches, sans oublier les Ligier de Philippe Alliot qui ne sont pas là pour faire de la figuration.

Chez les VHC, on parle toujours d’endurance avec des courses de deux heures, même si l’équation est un peu différente avec ces bonnes vieilles mécaniques dont il faut savoir prendre soin. C’est en tous les cas un plateau de voitures d’exception qui évolue sous les yeux des spectateurs et entre les mains de pilotes passionnés.

Reste les deux challenges sprint de ces V de V Endurance Series, qui montent eux aussi en puissance avec toujours plus d’engagés au départ, et des pilotes qui ne réussissent pas véritablement à se départager.

On y retrouve quelques leaders habituels, et qui ont déjà brillé les saisons passées, mais d’autres noms se font aussi remarquer, parfois même avec des voitures moins performantes sur le papier. C’est notamment ce que l’on a pu observer dans le Challenge Monoplace.

A Dijon, les deux catégories confondues, on va assister à un total de 7 courses (3 en monoplaces et 4 en Funyo), ce qui va donner le rythme de ce week-end de la fin juin, entre les différentes manches d’endurance.

Le circuit de Dijon-Prenois offre un tracé rapide et rythmé, qui oblige à une attention de chaque instant pour ne pas perdre de précieux dixièmes en qualifications. En course, c’est aussi aux pneus qu’il faudra faire attention, en réussissant à les préserver tout au long des relais sur cette piste au bitume abrasif.

Puisque l’on aborde les pneumatiques, les Funyo vont pouvoir ici chausser les Michelin S410 pour la première fois, des gommes développées en premier lieu pour les voitures du championnat Endurance Proto, et qui ont été adaptées aux Funyo pour continuer un développement d’ensemble au sein des V de V Endurance Series.

Les pilotes auront d’ailleurs longuement l’occasion de les tester avec les trois séances d’essais de vendredi et ces 4 manches réparties entre le samedi et le dimanche.

 

V-DE-V-ENDURANCE-Proto-photo-Hugues-LAROCHE

V-DE-V-ENDURANCE-Proto-photo-Hugues-LAROCHE

 

Dans les coulisses, on devrait aussi passer de bons moments, parce que l’ambiance est toujours conviviale au sein des V de V Endurance Séries, mais aussi parce que le programme des organisateurs est bien rempli.

Comme toujours à Dijon, c’est aussi le soleil et la fête avant les vacances, et l’équipe de Monster Energy sera présente pour mettre l’ambiance durant le week-end, sans oublier de distribuer des boissons aux visiteurs et au public.

Pour les pilotes et les teams, ce vendredi a été l’occasion de se retrouver lors de la soirée privée organisée par V de V Sports et le groupe Ricard.

Dans le village du paddock, différents exposants sont présents, dont la marque de vêtements Costume Carbone qui présente l’ensemble de ses collections 2013.

Des animations auront également lieu sur l’ensemble du week-end, et un parking d’exposition réunit les plus belles Supercars du moment, histoire d’offrir aux spectateurs des éléments de comparaison entre les bolides qui évoluent sur la piste et certaines de leurs versions « civiles ».

Rendez-vous donc ce week-end, samedi 29 et dimanche 30 juin sur le circuit de Dijon-Prenois !

 

Marion SCARAMELLA
Photos : Hugues et Igor LAROCHE

 

 V-DE-V-2013-EQUIPE-PALMYR-Photo-LAROCHE


V-DE-V-2013-EQUIPE-PALMYR-Photo-LAROCHE

Sport

About Author

gilles