FEDERATION FRANCAISE MOTO: UN GROUPE DE TRAVAIL POUR SAUVER L’ENDURANCE EN FRANCE

24 H MANS MOTO 2012 Photo Michel Picard AutoMotoNewsinfo

 

Nous avons toujours dit ici que le Président de la  (FFM) Fédération Française de Motocyclisme, Jacques BOLLE était vraiment soucieux de la bonne santé de son sport et ce pour toutes les composantes. Nous en trouvons à travers le communiqué suivant, une nouvelle illustration :

« L’endurance française est en difficulté, nul ne l’ignore, et depuis plusieurs années le public de celle-ci se réduit de façon importante. Il est aujourd’hui impérieux de réagir afin de tenter de trouver une solution à cette situation préoccupante pour l’avenir des 24 Heures du Mans Moto et du Bol d’Or.

 Pourtant l’endurance, qui est une spécialité hexagonale, a encore de forts atouts pour elle avec notamment la notoriété que possèdent nos deux grandes classiques ainsi que les très nombreux titres remportés régulièrement par les champions et les écuries tricolores.

 

BOL D OR 2013 Julien Da Costa Suzuki SERT 1 Photo Michel Picard Automotonewsinfo

UNE ECURIE multi-titrée : BOL D OR 2013 Julien Da Costa Suzuki SERT 1 Photo Michel Picard Automotonewsinfo

 

C’est pour ces raisons que la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) et les organisateurs (ACO et Editions Larivière) ont décidé de mettre en place, avec la collaboration de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), un groupe de travail. Celui-ci sera composé de Jean-Marc DESNUES, Vice-Président de la FFM (ancien Directeur Général Adj. de l’ACO), de Paul DUPARC, Coordinateur FIM chargé de l’endurance et de Claude MICHY, Promoteur du Grand Prix de France Vitesse.

Ce groupe aura pour mission de travailler sur cette problématique et de proposer des solutions afin de restaurer l’image et l’engouement du public sur ces manifestations emblématiques du sport motocycliste français. »

_019autonewsinfo

Paul DUPARC -Photo Alain MONNOT – autonewsinfo

 

Pour bien connaitre toutes les personnes citées, on peut être certain qu’ils ont la vision exacte des choses et qu’ils sauront auditionner les personnes adéquates pour leur permettre d’affiner leurs points de vue et fournir des propositions salutaires aux organisateurs.

Il est en effet très dissuasif pour des familles ou de vrais amoureux du sport moto, d’avoir à affronter en bord de piste ou dans les enceintes réservées aux animations, des hordes hirsutes et très alcoolisées. Il est tout aussi dissuasif de se faire contrôler par les services de Police et de Gendarmerie à deux ou trois reprises avant d’arriver à l’entrée du circuit. Il n’est pas agréable non plus, quand on est motard, de devoir sortir son billet d’entrée à deux ou trois reprises également. Enfin, la politique tarifaire en période de crise devrait, sans aucun doute, tenir plus  compte des familles.

 

michy_1

Claude MICHY  – Photo France 3 Auvergne

 

A toutes ces questions, Claude MICHY a su apparemment trouver des réponses qui à priori se montrent efficaces pour le Grand Prix de France, alors ne doutons pas qu’inspiré par ses résultats en la matière et, épaulé par d’autres grands connaisseurs de la compétition moto, ce groupe de travail ne préconise une réorientation de la politique promotionnelle de nos deux très belles épreuves sportives que sont le Bol d’or et les 24 heures du Mans.

J’en serai le premier rassuré, moi qui lors des dernières 24 heures moto, alors que j’allais en voiture vers 4 heures du matin prendre une douche réparatrice à mon hôtel, fut pris à partie, sans aucune raison, par 5 ou 6 jeunes totalement ivres qui bloquèrent ma voiture, l’un tentant même d’uriner dessus en hurlant.

Bon courage à ce groupe qui devrait se mettre au travail  et trouver des solutions, rapidement.

 

Alain MONNOT

Photos: Michel PICARD et Alain MONNOT autonewsinfo, Sports Bikes, France 3 Auvergne

 

Moto Sport

About Author

admin