24 HEURES DU MANS: ASTON MARTIN, PORSCHE ET FERRARI SE DÉCHIRENT POUR DOMINER EN GT

 

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

 

 

IMG_1500

Les GT attaquent sans relâche Photo Gilles VITRY

 

La course a démarré en fanfare, sans jeu de mot aucun puisque la célébration du 90 ème anniversaire de l’épreuve avait été largement marqué. Pourtant il ne fallu pas attendre longtemps pour enregistrer le premier fait de course avec la sortie de piste au Tertre rouge de l’Aston Martin N° 95 de SIMONSEN qui, pour éviter GIROIX en tête à queue sur la LOLA N° 28 n’a eu d’autre choix que de s’arrêter dans le rail. S’ensuivirent de longs travaux de reconstruction et la procession du ruban coloré derrière l’Audi rouge de sécurité.

 

La PORSCHE MATMUT mène le bal Photo Gilles VITRY

La PORSCHE MATMUT mène le bal Photo Gilles VITRY

La stratégie des équipes GT, comme les autres d’ailleurs, était mise à mal d’entrée de jeu. Toutefois, chez les GT Pro, nous avons bien observé combien la détermination de PORSCHE était grande de ne pas laisser ASTON MARTIN s’échapper comme tous les pronostics le promettaient.

Avant que la pluie ne survienne aux environs de 17 heures, les duettistes tournaient en 3′ 58″, alors que d’un coup les temps grimpaient de 10 à 12 secondes. En GT Am les gens d’ASTON sans doute un peu échaudés par la casse de la N° 95 ne demandaient pas à la survivante N° 96 de se mêler à la bagarre opposant FERRARI et PORSCHE.

Sous la pluie vers 17h30 la CORVETTE N° 74 effectuait un tête à queue au S Dunlop obligeant trois autres GT à passer au large dans un ballet bien maitrisé.
Sans doute à cause de ce voyage hors piste la PORSCHE Matmut N° 67 peu après rentrait au ralenti avec le pneu arrière gauche crevé, puis déchiqueté par le roulage. Pascal GIBON se battait alors pour la première place de la catégorie avec la FERRARI N° 55.

Peu de temps, après la consternation s’abattait sur la course quand on apprenait le décès d’Allan SIMONSEN suite à sa violente sortie au Tertre rouge.
Mais la course continue et l’on se demandait néanmoins comment le staff d’ASTON MARTIN allait pouvoir encaisser ce drame.

Les ASTON poursuivent la course en hommage à leur ami disparu Photo Gilles VITRY

Les ASTON poursuivent la course en hommage à leur ami disparu Photo Gilles VITRY

 

Les temps des voitures anglaises laissaient à penser que les pilotes avaient trouvé dans la mort de leur copain une réelle détermination supplémentaire à aller arracher une victoire dans la catégorie GT Pro.

La multiplicité des têtes à queue, passages par les graviers, chicanes coupées entrainèrent beaucoup de passages par les stands et une véritable décantation s’est opérée au niveau des classements dans les catégories GT Pro et Am. Dans ces figures libres et les ennuis multiples nous étbliron sun palmarès avec la VIPER N° 53, la FERRAI N°81,la PORSCHE N°88 et la CORVETTE N° 70 !

IMG_1529

Les GT tiennent leur rang ! Photo Gilles VITRY

Toutefois on voit bien après cette première partie de course, que les forces en présence en capacité de gagner la course se répartissent entre trois marques : ASTON MARTIN, PORSCHE et FERRARI. Un peu comme nous l’avions dénoncé et prévu, les CORVETTE et VIPER semblent d’ores et déjà hors jeu pour la victoire.

La PORSCHE  92 ne veut rien l^cher, mais les autres non plus .. Photo Gilles VITRY

La PORSCHE 92 ne veut rien lâcher, mais les autres non plus .. Photo Gilles VITRY

En catégorie GT Pro on sent bien que PORSCHE tient vraiment à contester la suprématie d’ASTON MARTIN et la bagarre est implacable. Les temps très similaires depuis le début de la course font que les 3 voitures de tête se tiennent par la barbichette dans le même tour.

 

En catégorie GT Am les PORSCHE maitrisent les FERRARI mais là aussi les 3 premières voitures sont dans le même tour. La stratégie va jouer un grand rôle quant au résultat final et je peux vous assurer que dans les stands les ingénieurs et les managers scrutent leurs propres télémétries mais ont aussi branché tous leurs moyens pour surveiller ce que les autres équipes pouvaient préparer soit pour faire doubler des relais à un pilote ou toute autre décision concernant les pneus. Le manager de AF CORSE nous confiait:

« On attaque comme des fous, on est dans le difficile, mais on est encore là! »

Les ASTON son plus déterminées que jamais Photo Gilles VITRY

Les ASTON son plus déterminées que jamais Photo Gilles VITRY

 

A 1 heure du matin en GT Pro le classement s’établissait ainsi:

1- ASTON N° 99 135 tours
2- ASTON N° 97 135 tours
3- PORSCHE N° 92 135 tours
4- PORSCHE N° 91 135 tours
5 – FERRARI N° 51 133 tours

77

La PORSCHE 77  bien présente elle aussi Photo Gilles VITRY

le classement GT Am à 1 heure du matin:

1- FERRARI N° 51 131 tours
2- PORSCHE N° 76 131 tours
3- PORSCHE N° 77 131 tours
4- FERRARI N° 61 130 tours
5- PORSCHE N° 88 129 tours

La nuit sera longue... Photo Gilles VITRY

La nuit sera longue… Photo Gilles VITRY

Comme il est coutume de dire, la nuit va être encore longue avec ses traîtrises et ses surprises.
Dans ces deux catégories il y aura deux têtes couronnées pour trois prétendants encore en capacité de décrocher les sceptre. Mon petit doigt me dit que PORSCHE voudra bien être seul sur un double trône cela serait de bonne augure pour le retour en force avec le proto en 2014. En tout cas Franck RAVA manager des Porsche MATMUT IMSA avec un certain sourire nous déclarait juste après le classement de 1 heure du matin:

« Nous venons de passer premier les écarts sont faibles mais nous y croyons. »

 

Franck RAVA Manager de la PORSCHE  N° 76 Photo Gilles VITRY

Franck RAVA Manager de la PORSCHE N° 76 Photo Gilles VITRY

 

Chez LARBRE malgré un déficit de performance on ne baisse pas les bras et la N° 50 espère encore le podium Photo Gillles VITRY

Chez LARBRE malgré un déficit de performance on ne baisse pas les bras et la N° 50 espère encore le podium Photo Gillles VITRY

 

Alain MONNOT
Photos : Gilles VITRY

BlockBuzz