24 HEURES DU MANS. L’ALPINE A450 PARTIRA DE LA HUITIEME LIGNE

ALPINE et AUTONEWSINFO AU MANS 2013

 

 

La grille de départ de l’édition du 90e anniversaire des 24 Heures du Mans s’est dessinée dans les dernières minutes de l’ultime séance qualificative.

L’Alpine A450 engagée par l’équipe Signatech Alpine prendra le départ de la huitième ligne avec le huitième temps de la catégorie LM P2 en 3’41’’654.

Ce vendredi, la journée était marquée par la Parade des Pilotes dans la ville du Mans. Prochain rendez-vous ce samedi matin à 9h00 pour le traditionnel warm-up, une dernière séance d’essais de 45 minutes. Départ des 24 Heures du Mans à 15h00 !

La pluie redoutée n’aura fait que de très rares apparitions jeudi. Mais les quelques courtes averses ont été suffisantes pour durablement mouiller la piste. Jusqu’à la toute dernière heure, les temps établis mercredi n’étaient pas améliorés.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-ALPINE-SIGNATECH-essai-jeudi-soir-20-juin - photo Thierry COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2013-ALPINE-SIGNATECH-essai-jeudi-soir-20-juin – photo  DPPI

 

Dans un dernier effort, l’ensemble des équipages a pu tenter de réaliser une performance juste avant minuit. Au volant de l’Alpine A450 numéro 36, Nelson Panciatici signait son meilleur tour en 3’41’’654 pour se classer au huitième rang des LM P2.

Philippe Sinault, Team Principal de Signatech Alpine, confie :

« Nous avons beaucoup progressé sur le comportement de la voiture. C’est un vrai sujet de satisfaction. Nelson Panciatici a réalisé une belle performance même si le trafic et les drapeaux jaunes ne lui ont pas permis de terminer aux avant-postes. Nous avons fini de regarder le chrono. Désormais, nous allons regarder la grosse pendule ! »

 

ALPINE-SIGNATECH-24-HEURES-DU-MANS-2013-ESTELLE-LEFEBURE-Une-supportrice-de-charme-pour-ALPINE-et-Nelson-PANCIATICI-Photo-Eric-REGOUBY.

ALPINE-SIGNATECH-24-HEURES-DU-MANS-2013-ESTELLE-LEFEBURE-Une-supportrice-de-charme-pour-ALPINE-et-Nelson-PANCIATICI-Photo-Eric-REGOUBY.

 

Parti pour signer un temps de référence dans les dernières minutes, Nelson Panciatici terminait au huitième rang de la catégorie :

« J’ai été gêné par le trafic. Il n’était peut-être pas question de faire la pole mais une place dans le ‘top 4’ était à notre portée. L’Alpine A450 marche très bien. C’est prometteur pour la course. »

 

Un peu plus tôt, Tristan Gommendy avait été en mesure de boucler quelques tours :

« En dehors de la trajectoire, certaines portions étaient encore humides. Il y avait des pièges dans les Hunaudières, et jusqu’à Indianapolis. Nous avons progressé sur les réglages de l’Alpine A450. J’attends la course avec impatience. »

Parti en tout début de séance, Pierre Ragues avait dû composer avec une piste encore très mouillée :

« Les deux tiers du circuit étaient secs et le reste était vraiment détrempé. L’équipe m’avait demandé de compléter cinq tours pour assurer ma qualification de nuit. Le contrat est rempli. »

 

Les voitures ne roulaient pas aujourd’hui. Ce qamedi matin, elles seront en piste pour 45 minutes lors du warm-up. Le départ de l’édition du 90e anniversaire des 24 Heures du Mans sera donné à 15h00.

L’Alpine A450 numéro 36, s’élancera donc depuis la huitième ligne avec Nelson Panciatici au volant.

 

IL Y A 35 ANS

ALPINE 1978 PIRONI JAUSSAUD

 

Les derniers essais qualificatifs permettaient aux pilotes des Renault Alpine de choisir leurs options aérodynamiques. Auteurs du deuxième temps (3’28’’4), Patrick Depailler et Jean-Pierre Jabouille choisissaient de se passer de la fameuse bulle. Cinquièmes (3’35’’8), Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi, l’adaptaient pour améliorer l’évacuation de l’air chaud.

Les autres Renault Alpine se plaçaient aux septième et huitième rangs avec Derek Bell et Jean-Pierre Jarier (3’37’’9) et José Dolhem, Guy Fréquelin et Jean Ragnotti (3’42’’7).

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY- Thierry COULIBALY –  Patrick MARTINOLI – Eric REGOUBY -DPPI

 

Sport

About Author

gilles