24 HEURES DU MANS. AUDI CONFIRME ET TOYOTA RASSURE !!!

 

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

24 HEURES DU MANS 2013 AUDI N°2 EN POLE Photo autonewsinfo

 

Au Mans, il y a encore deux écoles. Les trois séances d’essais auxquelles nous venons d’assister ont sans doute laissé un grand goût d’inachevé chez les aficionados du chrono explosif. Il y eut quand même, le mercredi, cette belle cavalcade de Loïc Duval, en passe de remplacer Brundle ou Capello dans l’art d’affoler les secondes et les trotteuses.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-LOIC-DUVAL-et-le-Dr-WOLFGANG-ULLRICH-photo-Thierry-COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2013-LOIC-DUVAL-et-le-Dr-WOLFGANG-ULLRICH-photo-Thierry-COULIBALY

 

 

Il y eut aussi l’impressionnante démonstration Audi qui plaça ses trois R18 tout en haut de la hiérarchie. Il y eut aussi ce souci de boîte pour Buémi. Et puis, pas grand chose ou presque. Pourtant, jeudi, tout semblait bien en place. Un soleil enfin estival avait tendrement réchauffé le tarmac manceau. Les spectateurs du jeudi, des spécialistes attendaient que les cadors se livrent enfin à une rude empoignade et puis, comme si quelque part dans les cieux un mauvais petit diable autophobe décidait de faire le malin, c’étaient de véritables trombes d’eau qui s’abattaient entre Hunaudières et Maison Blanche.

C’en était bien entendu fini des velléités de bagarre et encore une fois, il fallait remettre les autos en configuration déluge. Tout le monde savait bien entendu que ce n’était que passager mais néanmoins il fallait chercher de l’appui, peut-être même assouplir un peu ressorts et amortisseurs. Bref, pas de quoi se lancer tout de suite dans la conquête des chronos.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-AUDI-N°2-de-Loic-DUVAL-le-poleman-photo-Patrick-MARTINOLI-autonewsinfo.

24-HEURES-DU-MANS-2013-AUDI-N°2-de-Loic-DUVAL-le-poleman-photo-Patrick-MARTINOLI-autonewsinfo.

 

Quelques audacieux, ou inexpérimentés y allèrent néanmoins de la bourde comme l’infortuné Américain Downs qui explosa son Oreca dans la ligne droite.

Heureusement, plus de peur que de mal pour le coéquipier du Sarthois Dagoneau qui flétrissait l’avant de sa LMP2 dans l’histoire mais qui n’y laissait quand même pas trop de plumes. Tout comme Christophe Bourret, le collègue de Raymond Narac sur la Porsche IMSA qui « gêné par une une LMP2 » expliqua-t-il, sortait aux Hunaudières sans trop de dommage lui non plus.

 

Drapeaux rouges en cascades après la pluie, franchement ça faisait quand même un peu désordre. En fait tout s’anima alors qu’il restait un peu moins d’une heure.

En fait il fallu que Stéphane Sarrazin y aille de sa charge pour que l’on ressente enfin la bonne vibration d’une séance d’essais. L’Alésien avait tout d’abord pour mission de replacer la 8 devant la Rebellion de Prost. Pas trop simple quand même parce que ça partait un peu dans tous les sens. Jony Kane et la Strakka remettait même du rouge dans les postes commissaires. Il avait planté la HPD dans une pile de pneus tout comme Tucker, le pilote de la LMP2 du Level 5.

 

Allez, même Di Grassi s’offrait une excursion dans les graviers après un tête-à-queue presque sous les yeux du Docteur Ullrich qui visiblement appréciait moyennement les frasques de son Brésilien.

 

24 HEURES DU MANS 2013 AUDI N° 3 Lucas di GRASSI essai jeudi soir 20 Juin - Photo Thierry COULIBALY -autonewsinfo.

24 HEURES DU MANS 2013 AUDI N° 3 Lucas di GRASSI essai jeudi soir 20 Juin – Photo Thierry COULIBALY -autonewsinfo.

 

Pendant ce temps, Sarrazin continuait sa ronde de nuit. Le triple poleman avec Peugeot démontrait que son domaine était la nuit. 3’26 »680, la huit passait la sept. Alors qu’il était revenu à juste un peu plus de quatre secondes de la pole, son stand le rappela. Sans changer de pneumatiques le Suisse Sébastien Buémi prenait le relais pour  sans doute rouler un peu dans des conditions normales d’adhérence. Visiblement, même sous la pression de Sarrazin, les Japonais avaient décidé de ne surtout rien changer à leur tactique.

 

AUTO / LE MANS 24 HOURS 2010 : FREE AND QUALIFYING PRACTICES SESSIONS

 

Dans la journée, Hugues de Chaunac avait d’ailleurs annoncé la couleur

« C’est vrai, l’objectif, c’est de pouvoir effectuer douze tours. Ces trois litres alloués ne sont pas grand chose sans doute mais c’est toujours bon à prendre. C’est quand même très peu même si Audi pense que c’est beaucoup. En fait, même si nous avons été gênés par les conditions climatiques pour réaliser totalement les programmes d’essais, nous nous sommes attachés à trouver une gestion de course pour s’arrêter le moins souvent. Mais la grande peur dans ce type de stratégie c’est la panne d’essence. »

De Chaunac lui, ne s’embarrasse pas trop d’explications oiseuses : Du côté de Toyota, la tactique semble de plus en plus affirmée : jouer la consommation contre la voracité des Audi.

 

Bruno  FAMIN

 

Bruno Famin, le patron de Peugeot Sport, venu en Sarthe entre deux aller-et retour à Pikes Peak où il supervisera dimanche prochain Sébastien Loeb dans sa quéte de victoire avec la 208 BT16 PP, a une autre vision du jeu qui s’est enclenché.

« Au Mans faire le pari de la gagne sur la consommation est un mauvais pari. Ici, il y a beaucoup trop de charge et les moteurs sont toujours plus gourmands qu’ailleurs. De plus sur un tel circuit avec ses treize kilomètres, c’est un pari très risqué. »

 

 24-HEURES-DU-MANS-2013-TOYOTA-N°7-essai-qualificatif-jeudi-soir-20-Juin-photo-Thierry-COULIBALY-autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-TOYOTA-N°7-essai-qualificatif-jeudi-soir-20-Juin-photo-Thierry-COULIBALY-autonewsinfo

 

Pendant que les Toyota s’attachaient à chasser les gaspis, les Audi, elles, ne manquaient pas d’en rajouter une couche. Avec Lotterer en 3′ 23 » 696, à une petite louchée du temps de Duval mercredi. A part les frasques de Di Grassi, tout avait roulé à merveille du côté d’Ingolstadt.

Pas de quoi rassurer le staff Toyota.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-Olivier-PLA-Pole-en-LMP2-photo-Patrick-MARTINOLI-autonezwsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-Olivier-PLA-Pole-en-LMP2-photo-Patrick-MARTINOLI-autonezwsinfo

 

En LMP2, la bonne surprise française est venu d’Olivier Pla. Le taciturne Toulousain faisait exploser les chronos des LMP2 juste avant le damier. En 3′ 38 » 621, il parvenait à se dégager de l’étreinte imposée par l’Oreca de Martin jusque là dominatrice. Un peu comme son compatriote, Nelson Panciatici qui  réalisait, lui, un honorable 3′ 41 » 654.

De quoi donner du baume au cœur des patrons d’Alpine qui décidément s’impliquent de plus en plus dans cet « Alpine Revival »

A noter la belle prestation des jeunes pilotes français qui s’imposent dans trois catégories sur quatre. Loïc Duval en LMP1, Olivier Pla en LMP2 et Fred Makowiecki en LM GT Pro.

 

Jean-Michel LE ROY

Photos : Patrick MARTINOLLI, Gilles MOLINIER, Thierry COULIBALY.

 

24 HEURES DU MANS 2013 TOYOTA N°7 essai qualificatif jeudi soir 20 Juin - photo Thierry COULIBALY - autonewsinfo.

24 HEURES DU MANS 2013 TOYOTA N°7 essai qualificatif jeudi soir 20 Juin – photo Thierry COULIBALY – autonewsinfo.

24 HEURES DU MANS 2013 VMORGAN OAK RACING ART CAR - essai qualificatif de nuit jeudi 20 JUIN - Photo Thierry COULIBALY - autonewsinfo.

24 HEURES DU MANS 2013 VMORGAN OAK RACING ART CAR – essai qualificatif de nuit jeudi 20 JUIN – Photo Thierry COULIBALY – autonewsinfo.

Sport

About Author

gilles