24 HEURES DU MANS: LE CLUB ASTON MARTIN EN PELERINAGE A LA CHARTRE SUR LE LOIR

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

DSC_6385-b

Grosse affluence devant l’hôtel de France Photo Claude MOLINIER autonewsinfo

 

Les 24 heures du Mans ont de tout temps été l’occasion d’écrire de belles histoires d’amitié, de fidélité et bien sûr de sport. Il en est une qui prend tout son éclat ce vendredi avec la grande réception du Club ASTON MARTIN qui réunit 150 membres et invités, à l’Hôtel de France à LA CHARTRE sur le Loir.

 

Avant d’en venir aux festivités associées aux 24 heures et programmées dans le cadre du centenaire D’ASTON MARTIN (date de naissance 15 janvier 1913), il nous faut obligatoirement remonter un brin l’histoire de cette véritable tradition qui associe la marque anglaise pur jus, à une hôtellerie à la française, qui perdure depuis 1953 !

6P3W0353

Noël PASTEAU _ Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

C’est avec Noël PASTEAU que nous avons un peu remonté le cours du temps, pour mieux comprendre cette histoire d’amour entre l’hôtel de France et la course des 24 heurs du Mans et plus spécifiquement avec ASTON MARTIN.

Eclairons donc un peu cet étonnant parcours commun d’un hôtel situé à 40 kilomètres du circuit et les plus grands champions dont les photos tapissent le bar, devenu véritable temple historique !
L’affaire comme le dit Noël PASTEAU a été dans la famille depuis 1900. C’est en fait en 1950 que notre diplômé de l’Ecole Hôtelière de CLERMONT-FERRAND, après des passages dans des maisons réputées à PARIS, LAUSANNE ou encore TUNIS arrive à La CHARTRE sur le Loir et c’est en 1953 que pour la première fois ASTON MARTIN installe son camp de base à l’hôtel de France.

Noël PASTEAU se souvient très bien :
« John WYER, le patron de l’équipe cherchait à loger toute l’équipe (pilotes, mécaniciens, voitures) dans un même lieu. A l’époque nous disposions de plus de 40 chambres et des dépendances pour le garage. Pour lui c’était pratique et nous vivions avec ma mère et mon épouse au rythme de cette équipe à laquelle nous ne savions pas dire non. Alors que les voitures allaient aux essais par la route pour le plus grand plaisir des habitants de la région, au retour nous servions des repas jusqu’au petit matin pour toute la troupe de pilotes et de mécaniciens. Oh oui, des souvenirs nous en avons énormément. »

 

6P3W0306

Des portraits partout.. Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Nous évoquons la seconde place obtenue par Peter COLLINS et Paul FRERE en 1955 (l’année de l’accident précise Noël Pasteau), avant le doublé sensationnel décroché en 1959 par les équipages du David BROWN Racing : Roy SALVADORI – Caroll SHELBY premiers, Maurice TRINTIGNANT – Paul FRERE seconds.

Notre interlocuteur conserve une mémoire très précise de cette époque et tient à souligner la fidélité de John WYER à La CHARTRE qui patron ou des FORD GT 40 ou des PORSCHE 917 draine tous les ans les plus grands pilotes jusqu’à l’hôtel de France. D’autres écuries ont poursuivi ce mode de « décentralisation », comme TRIUMPH ou CHEVROLET, mais avec malice Noël PASTEAU glisse :

« on ne va plus aux essais par la route, il faut bien évoluer, pourtant je vous assure que c’était quelque chose de sensationnel. »

6P3W0364

David RICHARDS _ Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

John WYER n’occupe plus la scène automobile, David RICHARDS perpétue cette tradition en conviant plus de 150 invités pour célébrer dignement l’événement du centenaire. Aux manettes de l’hôtel c’est Francis qui opère. Son frère, qui avait suivi un cursus en école hôtelière n’étant jamais rentré d’un stage à Montréal, Francis, serveur à Paris est rentré au pays quand, papa Joël n’ayant pas trouvé de repreneur, lui a suggéré de poursuivre la tradition. Bien vu.

6P3W0301

Francis PASTEAU Propriétaire de l’hôtel de France Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

En effet le propriétaire de l’hôtel de France a su à la fois moderniser l’entreprise sans renier ses gènes. La preuve, tous les ans au moment des 24 heures ou pas les plus grands pilotes, passent par La CHATRE pour retrouver cet esprit de famille dont a accepté de nous parler avec passion Joël, qui se trouve au premier rang des invités, à la célébration du centenaire.

Vous avez encore des liens très forts avec ASTON MARTIN ?

« Oh oui, vous savez, ASTON-MARTIN étaient vraiment comme chez eux à l’hôtel. Ils disposaient de tout l’établissement et John WYER c’est lui qui distribuait les chambres à ses pilotes selon leur importance et organisait tout le cantonnement. Lui avait toujours la même chambre.. dans le pilotes on a eu Pedro RODRIGUEZ, Phill HILL, on a eu Graham HILL, Jacky ICKX. On a eu aussi des directeurs d’écurie de John WYER, comme par exemple Reg PARNELL et John HORSTMAN, lui est maintenant à PHENIX aux Etats unis et tous les ans j’ai des nouvelles et l’année dernière il est encore venu aux 24 heures et nous avons déjeuné ensemble ici, au restaurant. Derek BELL est un très bon client il a l’habitude descendre là , il est encore là cette année. »

Vous avez des relations particulièrement amicales avec Jacky ICKX, je crois ?

« Oui, cela remonte à loin… Une année Jacky IXCK courait en Formule 1, il avait été brulé au GP d’Espagne. Après il est venu aux 24 heures, comme ses brûlures n’étaient pas encore cicatrisées c’est ma femme qui lui faisait ses pansements. C’était vraiment un habitué, tous les matins on prenait le petit déjeuner ensemble, j’allais lui cher L’Equipe et les journaux du matin pour qu’il voit les résultats des essais. »

 

6P3W0303

Un musée très vivant Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Quelle anecdote particulière avez-vous envie de nous confier ?

« Les anecdotes, ça n’a pas manqué ! Après des essais, on attendait qu’ils rentrent et d’un seul coup ils sont arrivés à ou 2 ou 3 heures du matin. Ils étaient montés sur le toit pour décrocher les drapeaux que nous avions installés en haut de la façade. Ils ont rapporté les drapeaux au bar et étaient heureux de leur coup et tout le monde riait de bon cœur. On a des anecdotes avec chaque pilote. Peter COLLINS qui a beaucoup couru pour John WYER était un sacré loustic, avec une fréquentation féminine assez importante, même la veille de la course ! »

Vous avez eu un chouchou parmi ces pilotes ?

« C’est Jacky bien entendu. C’est resté un ami. Mais Derek BELL aussi, son fils a même travaillé au bar. Tous en fait sont resté des amis, de temps en temps, ils viennent de passage, ils viennent avec des amis leur faire visiter le bar avec la galerie de photos. En fait vous savez, c’est un peu l’histoire des 24 heures à LA CHARTRE, sauf que maintenant il n’y a plus les voitures des 24 heures qui viennent par la route. »

6P3W0294

David RICHARDS et Francis PASTEAU photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Changement d’époque, nous sommes revenus dans l’actualité des 24 heures 2013 et allons à la rencontre de Francis PASTEAU qui a la responsabilité de fournir une prestation de qualité pour les privilégiés qui sur carton d’invitation du très officiel Club Aston Martin. Avec son épouse Sylvia, ils vivent à leur tour dans cette ambiance particulière qui entoure cet immense événement sportif. Plus d’équipe officielle depuis 1982, mais pour eux, qui ont repris l’exploitation de l’hôtel de France en 1995, l’impact de cette course demeure très fort.

En premier lieu, chaque année pour la course, avec des clients privés amateurs de légende et de terroir. Ensuite en saison estivale avec une très importante clientèle anglaise qui tient à déjeuner ou séjourner à l’hôtel de France considéré par eux un peu comme un musée. Enfin, le passage régulier de grands anciens comme ceux cités par papa Noël attisent toujours la curiosité. Chaque année des groupes de copains, de passionnés réservent une table au cours de la semaine du Mans pour s’immerger dans cette culture des 24 heures, sans doute, avec le secret espoir de croiser Jacky ICKX ou autre belle gloire des 24 heures.

DSC_6427-b

Affluence de voitures d’exception. Photo Claude MOLINIER autonewsinfo

Vendredi midi donc , nous nous rendons à LA CHARTE sur le Loir. A l’arrivée dans le coquet village, pas moyen de se tromper, les belles anglaises convergent vers une petite place bordée par l’hôtel de France.

DSC_6402-b

Place et alentours sont envahis par les Aston Photo  Claude MOLINIER autonewsinfo

La place est envahie d’ASTON MARTIN de toutes les époques et les abords bien chargés permettent de découvrir d’autres voitures d’exception.
En rangs serrés, arborant des tee shirts siglés ‘centenaire ASTON MARTIN’, les fans membres du très sélect club maison, se pressent pour entrer dans le jardin de l’hôtel. Accueillis par David RICHARDS co-propriétaire de la célébrissime marque et de David WRIGHT Président du club.
Nous apprenons que tous ces invités ont, en fait, déboursé environ 60 euros pour avoir ce privilège énorme de célébrer ce centenaire de la naissance de la marque. La récompense est empreinte d’émotion.

Le concept car du centenaire Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Le concept car du centenaire Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Au fond du jardin, trône un concept car inspiré des lignes des voitures victorieuses au Mans en 1959 conjuguées avec les canons du style le plus avancé.
Les invités s’extasient, se congratulent autour de l’engin avant de se diriger vers un buffet de grande classe mis en place par Sylvia et Francis PASTEAU alors que le fils, lui aussi à l’école hôtelière s’affaire au bar.

Nous profitons de l’occasion pour demander au couple Paul et Vivian HAYNES la raison de leur présence ici.
 » Tous les ans nous venons pour les 24 heures. Cette année c’est pour la course et pour cette célébration. Nous logeons ici et faisons la navette avec le circuit. Pour nous les anglais, cette histoire d’Aston MARTIN dans la course et toujours très vivante et nous avons de beaux espoirs pour la course. »

6P3W0319

Le couple HAYNES_ photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Tous les invités sont ravis de se retrouver dans ce cadre tellement chargé d’histoire de la course mythique qui les passionne toujours autant. Le champagne aidant, un climat assez euphorique s’installe et les langues se délient.

6P3W0354

David RICHARDS répond à nos questions Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Dans ce contexte, David RICHARDS se montre très disponible. A propos de cet événement il nous confie:
 » Pour nous cette célébration est quelque chose de très fort, et dans ce lieu tellement empreint de souvenirs de la course que c’était une évidence de venir ici avec les membres de notre club. »

Nous poursuivons en évoquant les très belles performances des GT en prévision de la course, qui conduit les managers de AF Corse ou Larbre a crier à l’injustice.

La réponse ne se fait pas attendre:

« C’est ridicule. Vous savez les gens de la FIA sont très pragmatiques et très sérieux. En sport automobile c’est toujours la même chose, on s’en prend vite au règlement. Pourtant ce qu’il faut retenir c’est que nous nous sommes particulièrement bien préparés en fonction des caractéristiques du circuit du Mans . Cette course est dans nos gènes. »

Comment allez-vous vivre cette édition?

 » Auparavant je suivais la course dans son intégralité mais avec l’âge je vais être dans l’obligation de dormir un peu ! Et puis avec tous nos amis du club et tous les autres nous allons souhaiter pouvoir célébrer une victoire en catégorie GT. »

6P3W0265

 

Un peu à l’écart du tumulte, Noël PASTEAU regarde avec œil attendri  la belle ASTON et ce beau monde et nous lui laisserons la conclusion de ce moment exceptionnel de communion autour des valeurs de la course incarnées par ASTON MARTIN.

 » Vous savez ça me fait chaud au cœur, ça me fait plaisir de voir que ça continue. Vous avez vu, on fait encore un peu l’animation de LA CHARTRE. On a changé d’époque mais la compétition est encore bien présente chez nous. Je ne sais pas si le fils de Francis, lui aussi à l’Ecole hôtelière souhaitera s’installer ici . »

6P3W0379

Francis, Sylvia et Noël PASTEAU Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

 

 

6P3W0402

Le logo Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

 

6P3W0388

Réunion très british ! Of course. Photo Thirry COULIBALY autonewsinfo

 

Alain MONNOT
Photos: Thiery COULIBALY et Claude MOLINIER autonewsinfo

 

 

 

Evenements Sport

About Author

admin