24 HEURES DU MANS 2013. UNE UTILISATION DE L’HYBRIDATION TRES REGLEMENTEE

 

Une utilisation de l’hybridation très réglementée

 WE-2013-SPA-Le-duel-Audi-Toyota-se-poursuivra-au-Mans-©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo.


WEC-2013-SPA-Le-duel-Audi-Toyota-se-poursuivra-au-Mans-©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo.

 

Les voitures de pointes que propose Audi et Toyota depuis l’an passé, sont à technologie hybrides. C’est-à-dire que des moteurs électriques, contribuent à la propulsion thermiques des voitures.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-PRELIMINAIRES-AUDI-N°-1-Courbe-DUNLOP-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-PRELIMINAIRES-AUDI-N°-1-Courbe-DUNLOP-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

L’Audi possède en fait deux moteurs électriques entraînant chacun une roue avant. D’une puissance unitaire de 75 kW, cela apporte aux 375 kW du moteur thermique (510 ch) un boost total de 150 kW, portant ainsi la puissance totale à plus de 715 ch.

Ces deux moteurs en phase de freinage récupèrent l’énergie sous forme d’électricité qui lance un volant d’inertie situé dans un carter de protection fixé sur le plancher de la voiture côté passager. Ce volant qui tourne à jusqu’à  40000 tr/minutes  (?) restitue à la demande son énergie sous forme électrique, alimentant alors les deux moteurs dans les roues

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-Toyota la N°8 aux-Preliminaires-photo-Gilles-VITRY. autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-Toyota la N°8 aux-Preliminaires-photo-Gilles-VITRY. autonewsinfo

 

De son côté Toyota a opté pour une solution plus classique dans son principe, même si elle fait appel à des solutions techniques innovantes pour le stockage de l’énergie.

Un moteur électrique est situé dans un espace situé entre le moteur atmosphérique et la boite de vitesse. Il agit comme récupérateur d’énergie au freinage et comme booster de 220 kW à l’accélération, portant ainsi la puissance totale de la TS010 de 530 ch  à 830 ch. L’énergie est emmagasinées dans des super-condensateurs dont les cycles de décharge/ recharges sont beaucoup plus rapide que sur de traditionnelles batteries.

Il faut noter que ces chiffres sont sans aucun doute assez peu fidèles à la réalité, car bien entendu aucun constructeur ne divulgue de réelles informations de ce type… En effet, soit il minore ses chiffres pour éviter d’éventuels couperets des instances réglementaires, soit il minore pour impressionner les concurrents.

Mais le législateur, craignant sans doute une débauche de puissance alors qu’il agit dans le but d’introduire une composante d’économie et d’écologie dans son épreuve, limite l’utilisation de ces hybridations.

En effet, la récupération d’énergie sur un freinage et son utilisation avant la zone de freinage suivante est limitée à 0,5 MJ, ou en encore 500 kJ. La Joule est une unité du Système International pour quantifier l’énergie, le travail ou encore une quantité de chaleur. Elle permet notamment d’établir une lien entre l’énergie mécanique et électrique, ce qui est très utile quand on parle d’hybrides ayant pour composant des moteurs thermiques (mécaniques) et électriques.

L’énergie ne peut être donc pas être récupérée partout sur un circuit. Le législateur définit pour chaque tracé les zones où l’on peut le faire dans des zones de  freinage ou la décélération est supérieure à 1G. Sur le circuit du Mans, ces zones sont au nombre de 7, situées sur les freinages de la chicane Dunlop, des deux chicanes des Hunaudières, des virages de Mulsanne, d’Indianapolis, et du premier virage Porsche, la dernière étant située à la première chicane Ford avant les stands.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-préliminaires-Audi-N°2-Photo Patrick MARTINIOLI-autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-préliminaires-Audi-N°2-Photo Patrick MARTINIOLI-autonewsinfo

 

 

La restitution de cette énergie récupérée se fait à l’accélération après ces virages. Elle doit se faire automatiquement par la pédale d’accélérateur, le pilote ne disposant pas de boutons de type push-to-pass qui l’aiderait à doubler.

Particularité pour les voitures dont l’hybridation est installée sur le train avant, et donc concernant l’Audi :

Il est interdit d’utiliser l’énergie auxiliaire pour accélérer en dessous de120 km pour éviter tout avantage trop flagrant aux 4 roues motrices, notamment sous la pluie. C’est pour cette raison que, si les Toyota quittent leur stand dans un sifflement de moteur électrique avant que leur moteur thermique soit lancé, les Audi démarrent-elles uniquement sur leur moteur diesel…

 

Patrick MARTINOLI

Photos : Gilles VITRY – Manfred GIET et Patrick MARTINOLI – autonewsinfo

 

Sport

About Author

gilles