24 HEURES DU MANS 2013. ET SI LE PRINCIPAL ADVERSAIRE D’AUDI, C’ETAIT… AUDI

 

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

 

 

Comme d’habitude, les opérations de pesage des trois Audi n’ont été qu’une formalité.

L’invincible Armada d’Ingolstadt s’est présentée en rangs serrés.

Rien ne manquait.

Tout était  »nickel-chrome » et les opérations de vérifications se sont transformées en parade d’avant course. L’expérience bien sûr mais aussi la certitude d’avoir travaillé cette année plus que jamais.

 

 24 HEURES DU MANS 2013 - Pesage IMPRESSIONNANTE EQUIPE AUDI - Photo Gilles VITRY - autonewsinfo.c

24 HEURES DU MANS 2013 – Pesage – GROS SUCCES POUR LES CHAMPIONS du Monde et Doubles VAINQUEURS sortants en 2011 et 2012- FASSLER-LOTTERER-TRELUYER – Photo Gilles VITRY – autonewsinfo.com

 

Les plus décontractés étaient sans doute le trio que forme  Tréluyer-Lotterer-Fassler.

Invaincus dans la Sarthe depuis 2011 et également les tous 1ers Champions du monde d’endurance WEC l’an passé, ces trois-là, se sont superbement sortis de toutes les embûches inhérentes à cette course et qui délivre chaque année pourtant, son lot de pépins, casses incidents et même accidents en tous genres.

On se souvient de l’année 2011 justement qui vit deux Audi sur trois au tapis !

McNish d’abord puis Rockenfeller avait brisé leurs redoutables montures dans des cabrioles impressionnantes…

Poussés par Peugeot, les patrons allemands avec à leur tête le trés chevronné Docteur Wolfgang Ullrich, avaient alors décidé de mener la course, à un rythme infernal et à ce petit jeu fort risqué, deux des trois pions avaient donc failli.

L’an passé, on sait que les Toyota avaient réussi à se hisser en haut de classement, avant que le sort  hélas ne fasse pencher, encore une fois, la balance en faveur des Anneaux.

Alors comment ne pas songer cette année encore, à une nouvelle victoire d’Audi ?

En attendant Porsche en 2014, et à la vue de la courses de Spa, on voit mal en effet ce qui pourrait contrarier les projet du Docteur Ullrich et de ses hommes et femmes en rouge.

 

Pourtant, à y regarder de plus près, on ressent quelques signes qui laissent à penser qu’aucun des équipages ne fera de cadeau aux deux autres. L’enjeu est immense et chacune des trois voitures dispose d’un potentiel assez différent. Pourtant un équipage semble sortir du lot et encore une fois, c’est celui de la voiture tenante du titre.

Benoît Tréluyer est chez lui au Mans. Il est né à Alençon à un quarantaine de borne des Hunaudières et a grandi sur les bancs de la Filière Elf, située à portée de voix du circuit. Henri Pescarolo a formé, façonné Benoît.

Il évoquait d’ailleurs, non sans humour, la proximité du jeune homme et de l’épreuve.

« Une voiture pour s’imposer, un équipe efficace pour bien la gérer, des équipiers capables de vous aider à la faire gagner, Benoît a tout cela chez Audi Sport… Et en plus, les pilotes de l’ouest de la France ont toujours mis un point d’honneur à briller dans cette course qui restent pour eux une grande épreuve régionale alors que sa notoriété est planétaire »

 

 24 HEURES DU MANS 2013 - Pesage - GROS SUCCES POUR LES CHAMPIONS du Monde et Doubles VAINQUEURS sortants en 2011 et 2012- FASSLER-LOTTERER-TRELUYER - Photo Gilles VITRY - autonewsinfo.com


24 HEURES DU MANS 2013 – Pesage – GROS SUCCES POUR LES CHAMPIONS du Monde et Doubles VAINQUEURS sortants en 2011 et 2012- FASSLER-LOTTERER-TRELUYER – Photo Gilles VITRY – autonewsinfo.com

 

André Lotterer lui est devenu un roc. Si le jeune homme fut lors de ses premières sorties un peu houspillé par Wolfgang Ullrich, inquiété par sa trop grande générosité, il a depuis contracté une sorte d’assurance tout risque au Mans, puisque rarement désormais l’Allemand francophone, ne commet d’erreur.

Comme un autre pur produit de la Filière, le toujours gentil Marcel Fassler. D’humeur toujours égal, Marcel est devenu lui aussi un très grand Monsieur du Mans et ces trois-là seront bien difficiles à déloger dimanche de la plus haute marche du podium.

Mais en homme avisé des deux tours d’horloge, Benoît Tréluyer n’est pas du genre à fanfaronner.

« Il est vraiment difficile d’émettre le moindre avis, souligne le Champion du Monde WEC en titre et leader du championnat 2013.

En tous les cas lors des essais préliminaires, nous, nous sommes allés au bout de notre programme. C’était le but recherché et cela se présente bien. Tout fonctionne correctement. Nous avons encore de petits ajustements à faire mais nous sommes sereins à défaut d’être totalement confiants. L’être serait d’ailleurs une erreur tant Le Mans punit sévèrement les excès d’assurance. La course est longue, les stratégies sont différentes, nous y verrons un peu plus clair mercredi et jeudi prochains. »

 

24 HEURES DU MANS 2013 Preliminaires AUDI 1 avec au volant TRELUYER - Photo Gilles VITRY - autonewsinfo.com

24 HEURES DU MANS 2013 Preliminaires AUDI 1 avec au volant TRELUYER – Photo Gilles VITRY – autonewsinfo.com

 

Pour la voiture numéro 2, les choses semblent juste un peu plus compliquées. L’arrivée de Loïc Duval a sans doute un peu secoué les deux monuments que sont Tom Kristensen et Alan McNish.

On avait même entrevu à Spa quelques petits signes d’agacement des deux  »vétérans » lorsque Loïc avait un peu faibli dans le trafic

 »Oui, c’est vrai, je dois encore m’améliorer dans cette partie de la gestion de course » confiait le Chartrain à l’issue de l’épreuve ardennaise.

Il faisait d’ailleurs remarquer après son temps canon des essais préliminaires  »qu’il s’efforçait de prendre une place, celle de Dindo Capello et que ce n’était pas facile. »

 

é' heures du MANS 2013. Un trio formé des anciens et chevbronnés McNISH et Tom KRISTENSEN désormais rejoints par le rapide Loic DUVAL, remplaçant de Dinfo CAPELLO- Photo Gilles VITRY- autonewsinfo.com

24 Heures du MANS 2013. Un trio formé des anciens et chevronnés McNISH et Tom KRISTENSEN désormais rejoints par le rapide Loïc DUVAL, remplaçant de Dindo CAPELLO- Photo Gilles VITRY- autonewsinfo.com

 

Alors au moment des pronostics, impossible de ne pas mettre dans la balance cette petite tension, ce petit soupçon de pression qui pèsera sans doute un peu sur les épaules du jeune Français.

Et on sait qu’au Mans, quoiqu’il arrive, il faut être à 100%.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2013-PRELIMINAIRES-AUDI-N°-3-DI-GRASSI-GENE-JARVIS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo


24-HEURES-DU-MANS-2013-PRELIMINAIRES-AUDI-N°-3-DI-GRASSI-GENE-JARVIS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Reste la voiture numéro 3.

Avec Oliver Jarvis et Marc Gené, elle dispose de pilotes rompus aux joutes mancelles.

Sans doute un poil moins rapides que leurs compères des autres voitures, ces deux-là possèdent une extraordinaire science de la course. Avec en prime la rigueur technique du Catalan qui permet à ses équipiers de disposer toujours d’un outil homogène et performant.

Mais il y a un hic dans cet équipage.

Et il est de taille :

 

24-H-DU-MANS-2013-Preliminaire-9-juin-LUCAS-DI-GRASSI-AUDI-N°3-Photo-Max-MALKA-autonewsinfo

24-H-DU-MANS-2013-Preliminaire-9-juin-LUCAS-DI-GRASSI-AUDI-N°3-Photo-Max-MALKA-autonewsinfo.com

 

C’est l’inexpérience de Di Grassi. Jamais le Brésilien n’a conduit au Mans, en véritables conditions de course. Il est sans doute, avec Duval, le plus rapide des pilotes Aud,i comme on l’a vu à Spa mais le Paulitain ne connaît rien de la gestion d’un relais… pire encore, il n’a sans doute jamais croisé la nuit à plus de 330 km/h même s’il a roulé (un peu) à Sebring en début d’année.

Lucas a suivi une carrière très orientée F1. Il était même en 2011 encore pilote de développement de Pirelli.

Alors, comment ne pas songer que lui aussi, comme beaucoup de jeunes loups, sous-estime les difficultés de la course mancelle. Un peu distant, pas vraiment encore totalement intégré aux huit autres pilotes de la marque, il semble encore plus intéressé par la démonstration de sa pointe de vitesse que par la nécessité de la rigueur en Sarthe.

Mais avec Marc Gené comme Capitaine de route de la 3, nul doute qu’il apprenne vite.

A condition qu’il le veuille…

 

 Jean-Michel LE ROY

Photos :  Gilles VITRY – Patrick MARTINOLI et Max MALKA

 

  

Sport

About Author

gilles