MOTOGP: PAS DE SUZUKI EN 2014!

 

C’est évidemment un gros pavé dans la mare, un énorme  étonnement dans les paddocks de MotoGP… Suzuki ne participera finalement pas aux  GP 2014 comme cela se disait depuis des mois, même si la moto est en essais assez pointus cette année, aux mains du pilote français Randy de Puniet. Le guidon de cette moto 2014 était très convoité, par Randy lui-même, par son coéquipier Espargaro chez Aprilia en CRT cette année, par Cal Crutchlow qui veut quitter Tech3 fin 2013…

 

CE QUE DIT SUZUKI:

 

Voici le communiqué officiel de la marque…

« Absent de la compétition depuis 2012 et pour une durée de deux ans, Suzuki Motor Corporation a demandé à son team de développement de conduire davantage de tests en commençant par la journée d’essais officiels qui à lieu au Circuit de Catalunya. En réalisant divers tests au Japon et en Europe, Suzuki Motor Corporation se prépare à reprendre la compétition en MotoGP™ à partir de 2015.
 
Suzuki Motor Corporation se servira du développement de ses technologies de pointe en MotoGP™ pour assurer l’évolution et l’attractivité de ses modèles de série.
 
Le team chargé des essais et la machine en développement sont les suivants :
 
Membres responsables des tests en Europe pour 2013 :
 
– Team manager : Davide Brivio
 
– Pilote d’essais : Randy de Puniet
 
Prototype MotoGP en développement :
 
– 1000cc Quatre cylindres en ligne »

RELEXIONS…

DE PUNIET EN ESSAI SUR LA SUZUKI

DE PUNIET EN ESSAI SUR LA SUZUKI

 

Ceci appelle de notre part quelques commentaires…

D’abord, la moto est à Barcelone pour deux jours d’ essais, avec d’autres MotoGP, et De Puniet est chargé de ces tests.

Ensuite, il a été décidé à Barcelone, par les instances de la Dorna, que le système allait changer l’an prochain.

En gros, la Dorna aide financièrement les écuries pour leurs frais de transport.

 

La Dorna voulait qu’il y ait plus de motos  compétitives en 2014, on a dit ici comment elle a demandé à Honda et Yamaha de fournir des motos ou des moteurs de MotoGP aux écuries privées pour un coût maximal d’un million d’euro.

Il avait été également proposé aux écuries privées de se joindre à Suzuki en 2014, en fait de se laisser acheter, pour amener encore deux vraies moto de GP sur les grilles.

On prévoyait donc 26 motos sur une vraie grille de MotoGP au lieu des deux catégories distinctes qui courent cette année, les protos (de vraies motos de GP) et les CRT  (Des motos de GP de seconde catégorie).

Quatre Honda officielles et cinq compé-clients, quatre Yamaha officielles et cinq compé-clients (des moteurs de M1 scellés à monter sur un châssis au choix), quatre Ducati, deux Suzuki, plus les deux VDS que ce team veut faire monter en MotoGP en 2014 pour faire rouler Scott Redding.

 

SCOTT REDDING

SCOTT REDDING

 

Mais d’abord aucune écurie privée n’a voulu de l’offre Suzuki.

Ensuite, la Dorna a averti qu’au lieu d’aider toutes les écuries, elle ne financerait que les 22 premières du classement.

Donc Suzuki arrivant toute seule, aurait dû carmer toute sa saison, et cela représente un budget considérable, surtout en période de crise.

Bref, le bras de fer entre Suzuki et la Dorna (et le syndicat des constructeurs…) continue et bilan, on ne verra pas Suzuki débarquer en 2014.

On sait que Kawasaki envisage aussi un retour en GP, cela va sans doute les freiner aussi.

Peut-être que VDS va aussi y réfléchir à plus de deux fois…

Enfin, vu comment les choses, on peut légitimement se demander si l’on verra des Suzuki en 2015…

Et on risque fort en 2004 de retrouver des CRT au départ!

De la part de la Dorna, c’est un échec, et pour les spectateurs des GP, une frustration.

Dommage, très dommage…

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis