NECROLOGIE. JOSE FROILAN GONZALEZ EST MORT.

 NECROLOGIE. DECES DE FROILAN GONZALES.

 

José-Froilán-González6 Photo archives SCDERIA FERRARI

José-Froilán-González – Photo archives SCUDERIA FERRARI

 

José Froilán González était né le 5 octobre 1922 à Arrecifes, dans la province de Buenos-Aires, en Argentine.

Il est un ancien pilote automobile Argentin, qui disputa le Championnat du monde de Formule 1, de 1950 à 1960. Moins doué que son illustre compatriote, l’inoubliable Juan Manuel Fangio cinq fois sacré Champion du monde, José Froilán González était surnommé le  « Taureau de la Pampa. »

Il vient de disparaître et de nous quitter à 90ans.

 

FROILAN-GONZALES-GP-GB-1951-Photo-Collection-famille-CAHIER

FROILAN-GONZALES-GP-GB-1951-Photo-Collection-famille-CAHIER

José_Froilán_González-1er-succes-en-GP-F1-dune-FERRARI-BRITISH-GP-1951

José Froilán González-1er-succes-en-GP-F1-dune-FERRARI-BRITISH-GP-1951

 

Il remporte le 14 juillet 1951 à Silverstone, devant Fangio, son premier succès, qui correspond également au tout premier succès de la Scuderia Ferrari en championnat du monde. José Froilán González avait débuté en Grand Prix de Formule 1, un an plus tôt lors de la création du Championnat du monde en 1950 et ce au volant d’une Maserati privée. Avant de rejoindre en 1951, la Scuderia Ferrari. Année où Il termine troisième du Championnat, derrière Juan Manuel Fangio et Alberto Ascari.

En  1952 et 1953, il roule au volant de Formule 2 qui s’alignent en GP F1 et court avec l’équipe officielle Maserati, mais malgré quelques beaux coups d’éclat à Monza (1952) et à Reims (1953), où il passe près de la victoire, l’Argentin ne remporte aucune victoire.

 

FROILAN-GONZALES-GP-FRANCE-sur-le-circuit-de-GUEUX-à-REIMS-en-1953-Photo-Collection-famille-CAHIER

FROILAN-GONZALES-GP-FRANCE-sur-le-circuit-de-GUEUX-à-REIMS-en-1953-Photo-Collection-famille-CAHIER

 

De retour chez Ferrari, González décroche une seconde victoire en Championnat du monde, en 1954, et à nouveau au British GP à Silverstone ; En fin d’année, il finit second du Championnat derrière Juan Manuel Fangio.

À partir de 1955, il ne courra plus qu’épisodiquement en F1, avant de stopper sa carrière de pilote en 1960.

Il compte également à son palmarès, les 24 Heures du Mans, qu’il a remporté le dimanche 13 juin 1954 au volant d’une Ferrari 375 à moteur V12  5litres, qu’il partageait avec le pilote Français ‘ Pétoulet ‘ alias Maurice Trintignant. Disparu, lui, le 13 février 2005

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Archives FERRARI et COLLECTION Famille CAHIER

 

 GONZALES-avec-Maurice-TRINTIGNANT-GP-Belgique-1954-Photo-Collection-famille-CAHIER.j


GONZALES-avec-Maurice-TRINTIGNANT-GP-Belgique-1954-Photo-Collection-famille-CAHIER.j

Nécrologie

About Author

gilles