PASCAL VASSELON DE TOYOTA RACING: ‘ NOUS CROYONS EN NOS TS030 HYBRID ‘

Pascal VASSELON- Ingénieur du Team TMG - TOYOTA - photo Patrick MARTINOLI - autonewsinfo

Pascal VASSELON- Ingénieur du Team TMG – TOYOTA – photo Patrick MARTINOLI – autonewsinfo

 

Cette saison, plus question pour le Team TMG – Toyota, de rivaliser avec l’armada Audi avec seulement une seule auto !

Même si Yoshiaki Kinashita, Président de Toyota Racing, affirme ne disposer que d’un tiers du budget de son adversaire Audi, 2013  seconde année de la présence de la firme Japonaise est la première année à deux équipages pour la totalité de la saison et non plus seulement au Mans, comme ce fut le cas en 2012,  :

La numéro 7, avec le Français Nicolas Lapierre, l’Autrichien Alexander Wurz et le Japonais Kazuki Nakajima puis aux commandes de la numéro 8, le Suisse Sébastien Buemi, le Britannique Antony Davidson et un second tricolore,  Stéphane Sarrazin.

 

WEC-2013-A SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA TS030 Hybrid

WEC-2013-A SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA TS030 Hybrid

 

 

Après cinq très longues séries d’essais, des tests de trente-six heures réalisé essentiellement sur le circuits Paul Ricard, quelques déboires attendus et survenus sur les deux premières courses de Six heures (Silverstone et Spa), selon Pascal Vasselon, le Toyota Racing, semble tout-à-fait prêt pour l’édition 2013 des 24 heures du Mans.

Une course ou tout peut toujours arriver et survenir…

La preuve ?

En 2011, Audi avait rapidement perdu sur accident, deux de ses trois bolides !

 

24 HEURES DU MANS 2012 Equipe TOYOTA au stand Photo autonewsinfo

Une intense et soutenue préparation intersaison.

 

 L’ingénieur Français de l’équipe TMG Toyota, lâche en préambule :

«  Du Paul-Ricard à Motorland-Aragon en passant par Portimao, nous avons fait tout ce qu’il était nécessaire de tester pour construire et faire évoluer la configuration idéale pour les 24 heures. Pour des raisons économiques mais également de délais de fabrication, nous conservons la base du châssis monocoque de 2012, sur lequel nous avons apporté quelques transformations importantes, particulièrement sur la technologie des points d’encrage de suspension avant proche de ce qui se fait en F1. C’est avant tout pour réduire la durée des réparations pendant la course et les essais. Bien sûr il y a de nombreuses autres améliorations, résultants des expériences des éditions précédentes. La rigidité de l’ensemble est sensiblement augmentée, telle que le souhaitaient nos six pilotes. A l’évidence, le changement le plus profond est au niveau de la carrosserie ; de l’avant à l’arrière, tous les éléments sont totalement nouveaux. »

Pascal Vasselon, poursuit :

« Nous avons également solutionné la question liée au KERS. Son emplacement pour un meilleur équilibre général, placé entre le bloc-moteur et la boîte de vitesse transversale ; mais surtout nous avons augmenté le voltage, pour perfectionner l’efficience ; nous disposons maintenant de 750 volts contre 700 en 2012. Nous avons surtout travaillé pour parfaire les sensations désagréables pour les pilotes du brutal surcroît de puissance. Lors du transfert de l’énergie restituée, il reste toujours des pertes, avec un voltage supérieur elles sont diminuées. »

 

 

WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA-7-et-8-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo.

WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA-7-et-8-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo.

 

Côté motorisation, l’équipe des ingénieurs du TMSD (Toyota’s Motor Sport Division) a parfaitement identifié le problème de la numéro 7, de l’année dernière.

Vasselon, enchaîne :

« En conséquence, le bloc et les pièces du moteur sont aussi améliorés dans le bon sens et vis-à-vis de l’équipe des ingénieurs Japonais, nous sommes entièrement confiant des tonnes de travaux exécutés. Mais par rapport à Audi, notre handicap est lié à nos faibles ressources et moyens. C’est également une philosophie quotidienne dans les calculs de budgets au millimètre près. Par exemple, sachez que nous voyageons tous en classe éco, y compris le patron Kinoshita San ! »

 

Poste de pilotage recentré.

WEC 2013 SPA Propreté clinique chez -Toyota-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA Propreté clinique chez -Toyota-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

 

L’ingénieur,  précise :

« Nos pilotes se plaignaient unanimement du manque de visibilité particulièrement sur la gauche. En déplaçant de quelques millimètres, le super-condensateur (élément de récupération et stockage de l’énergie cinétique), la position du pilote est légèrement recentrée dans le cockpit. La modification bien qu’apparemment mineure apporte un bénéfice bien plus surprenant que celui initialement escompté ; c’est une amélioration majeure pour le confort de pilotage.»

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-Mr-KINOSHITA-avec SARRAZIN et BUEMI.

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-Avec Yoshiaki -KINOSHITA-en compagnie de SARRAZIN et BUEMI. Photo Gilles VITRY 

 

Il ajoute encore :

«  Nous disposons de la soufflerie maison la plus moderne et performante, prisée et utilisée par de nombreux teams de F1, particulièrement Ferrari… priorité aux clients qui payent ! Nous nous accommodons néanmoins des fenêtres disponibles pour exploiter cet outil extraordinaire en faveur du développement de l’aérodynamique de la voiture de cette année, mais également nous avançons sur les études de celle de la saison prochaine. Pour cette édition du Mans 2013, nos ingénieurs ont amplement modifié l’arrière de la carrosserie pour réduire les nuisances de la traînée de l’année précédente. Nous ne pouvons plus nous permettre d’altérer les performances ; le profil du circuit sarthois demande des vitesses importantes et beaucoup d’appui. Le meilleurs compromis est celui que nous présentons aujourd’hui, même si Audi est devant nous aux essais préliminaires de dimanche dernier. Quant-à l’avant de la voiture, nous avions initialement prévu un aileron en porte à faux très détaché ; le refroidissement des freins a nécessité la mise en place d’un système improvisé et finalement un compromis pénalisant que nous continuons à peaufiner ! In fine, les solutions retenues sont satisfaisantes et répondent globalement aux demandes des pilotes : améliorer le confort de pilotage et coupler efficacité et constance aérodynamique.»

 

Des pneumatiques nuit !

MICHELIN 24 HEURES DU MANS 2012  Nouveau Pneu WET pour la pluie au cas ou

 

 

Et d’annoncer :

« Les difficultés rencontrées l’année dernière à mettre les pneumatiques en température dans les froides conditions nocturne nous a amené à développer avec Michelin des séries de gommes basses températures. Les gains sont tout à fait satisfaisants. Nous conservons également l’avantage de moins user les pneus, ce qui réduira la durée des arrêts au stand. Le fait d’utiliser une motorisation essence pénalise aussi la consommation et par rapport à Audi, sur une course de six heures, nous devons encaisser un arrêt ravitaillement carburant de plus ! Au Mans, Audi est maintenant pratiquement dans ses terres… nous venons pour l’en déloger et les vaincre est l’actuel objectif !»

 24-HEURES-DU-MANS-2013-PRELIMINAIRES-La-TOYOTA-N°-8-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo


24-HEURES-DU-MANS-2013-PRELIMINAIRES-La-TOYOTA-N°-8-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

La rapidité face à la fiabilité…

 

24-H-DU-MANS-2013 -Preliminaires - TOYOTA-AUDI-dans les-Hunaudieres-Photo-Thierry-COULIBALY-autonewsinfo.

24-H-DU-MANS-2013 -Preliminaires – TOYOTA-AUDI-dans les-Hunaudieres-Photo-Thierry-COULIBALY-autonewsinfo.

 

« Dans l’absolue, il est préférable de partir sur la base d’une voiture rapide, agile, voire pointue au pilotage ! Nous optons pour la solution de fiabiliser et trouver des solutions pour anticiper les rapides interventions et réparations liées à des incidents de course. Déjà, nos pilotes ont largement apprécié le gain quant au confort de pilotage, plus fluide, plus facile, plus docile, nécessitant moins de précautions parasites afin de mieux se concentrer essentiellement sur la vitesse et sur le pilotage. 

Alexandre (Wurz) a eu une excellente impression dès sa première sortie des stands. Il faut dire qu’il avait passé des heures sur le simulateur et languissait de se glisser dans le baquet de la TS030 HYBRID version 2013 !

 

La direction et le pédalier sont également transformés. Habitué aux méthodologies F1, l’apport de Sébastien Buemi est aussi un facteur positif et très constructif. Se mesurer à Audi reste la question d’actualité !

Bien qu’en fin de saison 2012, nous étions un ton au dessus de la R18 E-TRON… reste le calcul des arrêts au stand. Le système hybride retenu nous fait économiser du carburant, et augmente nos performances. Parfaitement calibré à 500 kilojoules sur les différents secteurs de la piste, pour répondre parfaitement à la réglementation.»

 

Audi ne sont pas du genre à avoir les deux pieds dans le même sabot !

WEC-2013-SPA-Toyota-Audi-un-duel-de-6-heures-©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo.

WEC-2013-SPA-Toyota-Audi-un-duel-de-6-heures avant  le grand affrontement Manceau ©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo.

 

«  En se présentant à Spa avec la queue longue, prémisses de la configuration du Mans, Audi n’a pas chômé cet hiver !

Opter pour deux autos très différentes selon les courses de six heures ou vingt quatre….

Démonstration d’énormes moyens et d’une farouche volonté de conserver leur position de favoris. Disons que les grosses améliorations payantes d’Audi nous ont fait, à un moment donné, un tantinet stagner.»

 

TOYOTA 2012 Pascal Vasselon (1)

 

Et, Pascal Vasselon, de confier:

«  Certes, notre principal rival, a le gros avantage de la consommation avec le diesel, et semble maintenant plus performant que l’année passée dans le process hybrid. Aux premiers essais préliminaires du Mans, nous concédons un peu moins de cinq secondes, c’est immense, cependant en réalité ce n’est pas alarmant.

Car les conditions météo défavorables, ne nous ont pas aidé… 

 Nous peaufinons encore les réglages, les pilotes débriefent et apportent des enseignements précieux, et surtout l’équipe a une intense dévotion, une motivation et une pugnacité dignes de celles des samouraïs à l’époque des shoguns… La  » guerre »  continue.  l’équipe Allemande possède une supériorité en nombre – trois autos contre deux pour nous – avec de solutions innovantes et pertinentes. Nous avons beaucoup de respect pour ce qu’ils ont réalisé… mais nous n’avons toujours pas dit le dernier mot ! »

 

Formule 1 versus Endurance…

WEC-Le-Team-TOYOTA-fête-sa-brillante-saison-2012 avec 3 victoires

WEC-Le-Team-TOYOTA-fête-sa-brillante-saison-2012 avec 3 victoires

 

L’ingénieur Français, concluant :

« En tant que constructeur, Toyota est plus en adéquation avec le principe de l’Endurance… Les valeurs sont exactement celles que le constructeur de voitures de tourisme innovantes, économiques et écologiques, souhaite  développer. les ingénieurs conservent une grande liberté, et la discipline est plus intéressante au sens pur du développement !»

Et il ajoute une touche plus personnelle :

« Personnellement,  je trouve les voitures LM P1 plus agréables à regarder que les F1. Le sprint de la F1 associé à la fréquence des GP devient quelque chose de frustrant. Enfin, la F1 ne correspondait plus, ni à la philosophie, ni à l’image du groupe Toyota !

 

 

Propos recueillis par Jacques SAMALENS (Strategies AutoMotive Communications)

Photos : Gilles VITRY – Max MALKA- Manfred GIET et Thierry COULIBALY

 

 24-H-DU-MANS-2012-TOYOTA-Numero-7-Test-3-juin-I-photo-THIERRY-COULIBALY-AUTONEWSINFO


24-H-DU-MANS-2012-TOYOTA-Numero-7-Test-3-juin-photo-THIERRY-COULIBALY-AUTONEWSINFO

 24-HEURES-DU-MANS-2013-Journée des essais Préliminaires - La-TOYOTA-TS030-photo-de-Gilles-VITRY-autonewsinfo.


24-HEURES-DU-MANS-2013-Journée des essais Préliminaires – La-TOYOTA-TS030-photo-de-Gilles-VITRY-autonewsinfo.

Circuits FIA WEC

About Author

Jacques SamAlens