ECONOMIE. HAUSSE EN VUE DES TAXES SUR LA GASOLE. TOLE GENERAL EN PERSPECTIVE !!!

 

STATION-SERVICE-les-Pompes-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

STATION-SERVICE-les-Pompes-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

 

Le comité sur la fiscalité écologique va présenter ce jeudi  ses propositions concernant l’alignement par étapes des taxes sur le gazole, l’essence et aussi sur une toute nouvelle taxe carbone dès 2014.

Le gouvernement l’avait tout récemment indiqué, il va prochainement  procéder à des changements sur la fiscalité des carburants !

Augmentant celle concernant le diesel, le carburant  actuellement préféré des Français et qui représente 80% des volumes utililés. !!!

Mais en ces temps de grave crise économique et de conjoncture toujours aussi morose, il ne lui sera pas simple de faire passer la pilule…

Le comité sur la fiscalité écologique que préside l’économiste ­Christian de Perthuis va donc dévoiler et présenter ce jeudi ses propositions et ce afin de permettre ensuite au gouvernement  de décider avant la prochaine loi de finances.

Si l’on en croit le quotidien économique ‘ Les Échos ‘ dans son édition de ce mardi, l’économiste évoque un double dispositif !

D’une part une hausse de la fiscalité sur le gazole cumulée à une nouvelle taxe carbone…

Rien que cela !!!

On imagine aisément la réaction des Français: Encore une nouvelle forme d’impôts déguisés, naturellement !!!!!!

Quand on pense que François Hollande avait juré ses ‘ grands dieux qu’il n’augmenterait pas les impôts au cours de sa campagne Présidentielle !

Que reste -t-il un an après de des …VŒUX PIEUX ?

Du foutage de gueule. Une succession de mensonges avec pour but de se faire élire!

Depuis plus d’un an, le gouvernement en place fait tout et son contraire par rapport à ces BELLES PROMESSES…. envolés au soir des urnes Présidentielles…

Pauvre France qui a cru au marchand de … RÊVES !Bref, la parenthèse étant fermée, revenons aux futures taxes

Actuellement, l’écart de taxation entre le gazole et le super est de 17,85 centimes par litre.

Il serait donc réduit de 1 centime par an jusqu’en 2020. Sur la période, la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers, la fameuse  TICPE augmenterait, elle, de 4% sur l’essence mais de… 23% sur le diesel!

Rappelons encore que la ministre de l’Écologie, Delphine Batho avait  dernièrement expliqué dans un article publié par le quotidien Le  Figaro, le 4 juin ‘ être favorable à une fiscalité écologique incitative sans augmenter les prélèvements obligatoires’.

Reste une question :

Démontrer que ce nouveau dispositif n’augmente pas les impôts !

Ce qui relève du tour de passe -passe…. et d’un message de prestidigitateur …

On notera tout de même que le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve s’oppose lui, farouchement à une augmentation de la TICPE en 2014.

 

Christian de Perthuis pense avoir trouvé l’équation impossible, laquelle puisse convenir à la fois, aux défenseurs de la santé publique et du climat (Delphine Batho), de l’industrie automobile (Arnaud Montebourg), des transporteurs routiers (Frédéric Cuvillier) et enfin de la rigueur budgétaire (Bernard Cazeneuve) !!!

Il a donc dans sa manche, une idée GÉNIALE, cet homme-là !

Créer tout simplement une nouvelle taxe carbone…

Techniquement, il ne s’agirait donc pas d’un nouvel impôt, comme celui qu’avait en son temps créé  Nicolas Sarkozy mais que le Conseil constitutionnel avait censuré à la fin 2009.

La taxe imaginé par Christian de Perthuis serait elle intégrée à la TICPE et  également aux TICGN, TICC qui concernent le gaz et le charbon.

Cette taxe prendrait en compte l’empreinte carbone de chaque source d’énergie.

Pour l’utilisateur, son effet serait neutre la première année car une baisse de la partie classique de la TICPE compenserait  elle la hausse de la partie carbone.

Mais le taux de la taxe carbone qu’imagine Christian de Perthuis augmenterait, elle, au fil des ans, passant de 7 euros la tonne en 2014, à 20 euros en 2020.

Hier mardi, le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon a dénoncé cette proposition,  affolé à l’idée que

 » François Hollande ne se risque là où Nicolas Sarkozy a échoué  ».

On notera encore que Christian de Perthuis écarte  toutes idées d’exemptions. Par contre, il propose des compensations, à l’image d’ un crédit d’impôt pour les familles les plus modestes.

Arnaud Montebourg, se montrant lui, résolument pour une aide aux familles les plus modestes et destiné à leur donner la possibilité de remplacer leurs vieilles voitures diesel.

Enfin, les recettes estimées et attendue de cette nouvelle  »fiscalité écologique’ devraient atteindre  la bagatelle de…4 milliards d’€ en 2019.

Cela nous promet de sérieuses discutions et un tollé général dans un climat morose et délétère, est à attendre…

Pas bon, tout cela alors que les Français grognent et que s’annoncent bientôt les premières élections  depuis la prise de pouvoir de la gauche et de son1er représentant, François Hollande,avec les municipales en 2014

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY

 

Sport

About Author

gilles