F1. A MONTREAL, VICTOIRE CONFORTABLE POUR VETTEL AVEC UNE STRATEGIE A DEUX ARRETS

 

 1ére VICTOIRE A MONTREAL POUR VETTEL ET RED BULL

F1-2013-CANADA-VETTEL-vainqueur-du-GP-a-MONTREAL-Fimanche-9-juin. Photo PIRELLI

F1-2013-CANADA-VETTEL-vainqueur-du-GP-a-MONTREAL-Fimanche-9-juin. Photo PIRELLI

 

Au GP du Canada, victoire de l’Allemand Sebastian Vettel au volant de sa Red Bull Renault devant la Ferrari de Fernando Alonso et la Mercedes de Lewis Hamilton. La 4ème place revient a la seconde Red Bull Renault de l’Australien Mark Webber suivi de la deuxième Mercedes celle du vainqueur récent du Grand Prix de Monaco, Nico Rosberg.

Le jeune espoir Français Jean Eric Vergne avec sa Toro Rosso Ferrari se classe a une sensationnelle sixième place devant la Force Indiana Mercedes de l’Ecossais Paul Di Resta. Felipe Massa, Kimi Raikkonen et Adrian Sutil, complétant ce Top 10.

 

F1-2013-CANADA-Podium-MONTREAL-VETTEL-ALONSO-HAMILTON-Photo-RED-BULL

F1-2013-CANADA-Podium-MONTREAL-VETTEL-ALONSO-HAMILTON-Photo-RED-BULL

 

Sebastian Vettel a signé le 29ème succès de sa carrière sur le Circuit Gilles Villeneuve de Montréal, au Canada, y triomphant pour la toute 1ére fois,  remportant  du même coup et par la même occasion, également la première victoire de son écurie, le Red Bull Racing sur ce tracé.

Vettel s’est imposé avec une stratégie à deux arrêts et étend désormais son avance au Championnat du monde, après avoir pris le départ en pneus supertendres P Zero Rouges, avant de chausser les mediums pour deux dernières sorties en piste.

Sebastian Vettel remporte d’ailleurs avec facilité, le Grand Prix du Canada, terminant l’épreuve avec 14 secondes d’avance

La piste était totalement sèche, après les conditions humides de la veille, en qualifications. Malgré un choix ouvert pour les pneumatiques au départ, le top 10 a choisi unanimement de s’élancer avec le mélange le plus tendre, qui s’est avéré plus rapide de près d’une seconde au tour en moyenne par rapport au medium. Le supertendre bénéficiait également d’une montée en température plus rapide, qui fut l’une des clés de la stratégie sprint de Vettel.

Paul di Resta est le pilote le mieux placé avec une stratégie différente. L’Ecossais de l’équipe Force India est parti 17ème sur la grille avec le mélange medium. Il s’est lancé dès lors dans un relais de 56 tours sur ce même train pour terminer 7ème. La Lotus de Romain Grosjean et les deux Marussia furent les deux seules autres autos à débuter la course avec le mélange le plus dur.

Après avoir très peu roulé en slicks avant la course en raison des conditions humides du week-end, les équipes ont  dû faire preuve de fléxibilité par rapport à la stratégie adoptée, sans disposer d’informations représentatives des niveaux de dégradation et d’usure. Comme prévu, ces deux paramètres sont restés sous contrôle.

 

 

Première victoire d’Infiniti Red Bull Racing à Montréal

 

F1-2013-CANADA-a-MONTREAL-victoire-de-la-RED-BULL-RENAULT-de-SEB-VETTEL-9-juin.

F1-2013-CANADA-a-MONTREAL-victoire-de-la-RED-BULL-RENAULT-de-SEB-VETTEL-9-juin.Photo RENAULT

 

Et, première victoire du moteur Renault au Canada depuis… 2006, avec à l’époque le triomphe de la Renault de Fernando Alonso !

En terminant respectivement 4éme et 9éme, Mark Webber, l’équipier du vainqueur au sein du Red Bull Racing et Kimi Raikkonen, son dauphin au classement provisoire, en débarquant à Montréal, avec sa Lotus-Renault, contribuent à placer trois monoplaces motorisées par Renault dans les points

Vettel mène ce dimanche soir le classement des pilotes avec 36 points d’avance sur Fernando Alonso qui grace à sa belle seconde place subtilise la place de second que détenait Raikkonen qui se retrouve maintenant troisième

Vettel qui confiait :

« J’ai pris un bon départ, c’était important, puis nos pneus super tendre ont commencé à partir en morceaux, comme tout le monde, mais on a fait des arrêts parfaits au stand et il y a même eu un moment où l’on avait une avance équivalente à un arrêt au stand. Le soleil est ensuite enfin revenu et on ne s’est pas trop mal débrouillés. Du coup, je figure enfin au palmarès de cette course. J’y tenais beaucoup, car on avait déjà fait des bonnes choses ici avec mes trois pole positions consécutives. Mais on n’avait jamais réussi à concrétiser. Il y a deux ans j’avais fait une erreur dans le dernier tour alors qu’e j’occupais la tête, bévue entièrement de ma faute. Je me suis bien rattrapé aujourd’hui. »

Le V8 Renault RS27 a propulsé la monoplace Red Bull Racing de Sebastian Vettel vers une solide victoire au Grand Prix du Canada. Le triple Champion du Monde en titre a bouclé les 70 tours avec 14 secondes d’avance sur la Ferrari de Fernando Alonso. Seuls cinq pilotes terminent d’ailleurs dans le même tour que l’Allemand.

Parti de la pole position, il a remporté sa toute première victoire au Canada, ce qui lui permet d’augmenter son avance au Championnat, où il compte désormais 132 points, contre 96 pour Fernando Alonso.

 

F1-2013-CANADA-MONTREAL-FERRARI-ALONSO-Photo-PIRELLI

F1-2013-CANADA-MONTREAL-FERRARI-ALONSO-Photo-PIRELLI

 

Mark Webber place l’autre Red Bull au quatrième rang, après s’être battu tout au long de la course avec Alonso. L’Australien a perdu sa place juste avant la mi-course, lorsqu’il s’est retrouvé avec un aileron avant endommagé suite à un contact avec la Caterham-Renault de Giedo van der Garde. De retour en piste, l’équipier de Vettel a  finalement terminé au pied du podium.

 

F1. GP du CANADA 2013 a MONTREAL Jean Eric VERGNE - photo Team TORO ROSSO

F1. GP du CANADA 2013 a MONTREAL Jean Eric VERGNE – photo Team TORO ROSSO

 

Superbe performance du tricolore, Jean-Eric Vergne !

Au volant de la modeste Toro Rosso-Ferrari, il réussit l’exploit de se classer non seulement parmile TOP 10 mais mieux encore, puisque le jeune Francilien de Boissy l’Aillerie se classe à une excellente sixiéme place, au milieu de pilotes chevronnés disposant de monoplaces beaucoup plus performantes !

Chapeau à lui

« C’est incroyable. Je suis très heureux. C’est mon meilleur résultat en F1, bien sûr, mais c’est aussi le meilleur résultat pour notre équipe depuis 2008, quand Vettel en faisait partie. C’est encore plus satisfaisant parce que c’était une course normale, sur le sec, sans que personne n’abandonne devant moi, donc, j’ai vraiment obtenu ce résultat à la régulière. C’est un super résultat pour l’équipe et ça montre bien qu’on progresse de course en course, donc c’est très encourageant pour la suite de la saison. »

Et il enchainait :

« Après ma huitième place à Monaco, ce résultat sur une autre piste difficile a de quoi booster ma confiance et je sens que j’ai bien progressé comme pilote. Nous devons continuer à travailler dur sur le développement de la voiture, à commencer par le prochain Grand Prix, à Silverstone, pour être en mesure de viser des résultats encore meilleurs que celui-ci. »

JEV,  termine notamment devant la Lotus-Renault de Kimi Raikkonen qui finit  neuvième. Le Finlandais poursuit ainsi sa série d’arrivées dans les points, entamée au Grand Prix de Bahreïn 2012. Sa course a été marquée par une bagarre de tous les instants avec Felipe Massa, qui a pris l’avantage dans le dernier tour. Romain Grosjean finit 13éme après avoir gagné neuf places par rapport à sa position sur la grille.

Quant à l’équipe Williams-Renault, elle a réalisé sa meilleure performance de la saison. Qualifié en troisième position – soit le meilleur résultat de l’équipe cette saison – Valtteri Bottas a disputé la première partie de la course au sein du Top 10. La première vague de changement de pneumatiques a ensuite repoussé  le jeune Finlandais en 14éme position.  Son partenaire, le Vénézuélien Pastor Maldonado termoine, lui, 16éme après avoir écopé d’un passage par la voie de stands pour son implication dans un accident.

Quant au tricolore Charles Pic avec sa Caterham-Renault, il franchit la ligne d’arrivée en 18éme position. Le Français a dépassé la Marussia de Max Chilton en fin de course. Le second pilote du Team de Kuala Lumpur, Giedo van der Garde s’est retiré au 43éme tour suite aux dommages de son accrochage.

L’équipe Red Bull Racing,  mène  ce soir le Championnat Constructeurs avec 201 points, contre 145 pour Ferrari. Mercedes est troisième avec 134 points tandis que Lotus occupe le quatrième rang avec 114 points.

 

L’ANALYSE DE REMI TAFFIN DE RENAULT SPORT

F1 2013 REMI TAFFIN portrait

 

 » Nous sommes ravis que Red Bull remporte sa première victoire au Canada. Seb semblait contrôler la situation avec facilité, au point de se ménager une avance confortable. Cela nous a procuré quelques avantages, puisque nous avons pu gérer efficacement le niveau de performance du moteur. Cela pourra nous être utile sur les prochaines courses. »

Et, il poursuit :

 » Montréal est un de ces circuits qui montrent le bon fonctionnement du couple châssis – moteur. Cela est donc de bon augure pour la suite de la saison. Mark a été malchanceux en manquant le podium, mais nous retiendrons avant tout cette première victoire de l’équipe sur ce circuit. Il s’agit également du premier succès d’un moteur Renault à Montréal depuis 2006. D’une manière générale, ce fût un bon week-end pour nous, avec trois monoplaces motorisées par Renault dans le top 10. Red Bull et Lotus restent en lice pour la conquête du titre constructeur. Ensemble, ils ont marqué 45% des points distribués depuis le début du Championnat. C’est un chiffre impressionnant à ce stade de la saison. Le fait que la fiabilité soit au même niveau que la performance est un motif supplémentaire de satisfaction. Cela nous donne de bonnes bases pour aborder la seconde partie de la saison. »

 

F1 2013  PIRELLI Paul Hembery portrait

 

Quant à Paul Hembery, le Directeur de Pirelli Motorsport , lui, il précise:

« Le Grand Prix du Canada était un petit pas dans l’inconnu pour tout le monde, avec des températures de piste considérablement plus élevées que lors des qualifications, hier. Le circuit du Canada est également l’un des circuits les plus exigeants avec les pneus arrière en raison des grosses demandes en termes de traction, particulièrement après les précipitations du weekend : l’humidité a en effet nettoyé le gommage antérieur de la piste, faisant baisser le niveau d’adhérence. Malgré cela, l’usure et la dégradation furent sous contrôle pour tous les pilotes aux avant-postes et on a constaté peu de graining, ce qui est pourtant fréquent sur cette course. Mercedes a cependant semblé souffrir de hauts niveaux de dégradation avec Nico Rosberg, qui fut le seul pilote du top 10 à utiliser une stratégie à trois arrêts. Si 2 arrêts étaient clairement la ligne à adopter, Paul di Resta a déroulé une excellente course en montrant qu’il était possible de compléter une course en un arrêt avec un relais de 56 tours sur un premier train de mediums ».

 

Baromètre Vérité

 

Et, il conclut :

« Nous avions prédit deux arrêts, avec un départ en supertendres, puis un changement pour les supertendres au tour 20 et un dernier relais en mediums à partir de la 40ème boucle. La stratégie suivie par Vettel débuta avec les supertendres, puis les mediums au 16ème passage et de nouveau les mediums au 49ème tour. »

 

Prochain rendez-vous, à Silverstone pour le British GP, le dimanche 30 juin.

 

Peter GRISWOLD

Photos : PIRELLI – RED BULL- RENAULT

 

 LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX DU CANADA

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB9-Renault), les 70 tours en 1h32’09″143

2 – Fernando Alonso (Ferrari F138) à 14″408

3 – Lewis Hamilton (Mercedes W04) à 15″942

4 – Mark Webber (Red Bull RB9-Renault) à 25″731

5 – Nico Rosberg (Mercedes W04) à 1’09″725

6 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR8-Ferrari) à 1 tour

7 – Paul Di Resta (Force India VJM06-Mercedes) à 1 tour

8 – Felipe Massa (Ferrari F138) à 1 tour

9 – Kimi Raikkonen (Lotus E21-Renault) à 1 tour

10 – Adrian Sutil (Force India VJM06-Mercedes) à 1 tour

11 – Sergio Perez (McLaren MP4/28-Mercedes) à 1 tour

12 – Jenson Button (McLaren MP4/28-Mercedes) à 1 tour

13 – Romain Grosjean (Lotus E21-Renault) à 1 tour

14 – Valtteri Bottas (Williams FW35-Renault) à 1 tour

15 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR8-Ferrari) à 2 tours

16 – Pastor Maldonado (Williams FW35-Renault) à 2 tours

17 – Jules Bianchi (Marussia MR02-Cosworth) à 2 tours

18 – Charles Pic (Caterham CT03-Renault) à 3 tours

19 – Max Chilton (Marussia MR02-Cosworth) à 3 tours

 

Meilleur tour : Mark Webber, en 1’16″182

 

Abandons

63° tour : Esteban Gutierrez

46° tour : Nico Hulkenberg

44° tour : Giedo Van der Garde

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT PILOTES

 

1.Vettel : 132 points – 2.Alonso : 96 pts – 3.Raikkonen : 88 pts – 4.Hamilton : 77 pts – 5.Webber : 69 pts – 6.Rosberg : 57 pts – 7.Massa : 49 pts – 8.Di Resta : 34 pts – 9.Grosjean : 26 pts – 10.Button : 25 pts -11.Sutil : 17 pts – 12.Vergne : 13 pts – 13.Perez : 12 pts -14.Ricciardo : 7 pts – 15.Hulkenberg : 5 pts.

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

 

1.Red Bull-Renault : 201 points – 2.Ferrari : 145 pts -3.Mercedes : 134 pts – 4.Lotus-Renault : 114 pts -5.Force India-Mercedes : 51 pts – 6.McLaren-Mercedes : 37 pts – 7.Toro Rosso-Ferrari : 20 pts – 8.Sauber-Ferrari : 5 pts.

 

Sport

About Author

gilles