GT TOUR 2013. LE SEBASTIEN LOEB EN PISTE POUR LA BATAILLE DES ARDENNES !!

 

 GT-TOUR-2013-MC-Laren-Sebastien-Loeb-Racing-GT-avant-SPA©DPPI


GT-TOUR-2013-MC-Laren-Sebastien-Loeb-Racing-GT-avant-SPA©DPPI

 

 

En piste pour la bataille des Ardennes !

 

Douze petits points…

C’est l’écart qui sépare Laurent Pasquali et Anthony Beltoise, les pilotes de la McLaren MP4-12C, flanquée du N°8 du Sébastien Loeb Racing, des leaders provisoires au Championnat GT FFSA 2013.

Le trio de tête au classement se tient donc dans un mouchoir de poche, à égalité de victoires et seulement démarqué pas la qualité des accessits.
A la veille de la troisième manche, les objectifs de l’équipe Alsacienne, qui pourra également compter sur la voiture sœur de Nicolas Tardif et Nicolas Marroc, sont on ne peut plus clairs :

Remporter la bataille des Ardennes pour virer en tête avant la mi-saison.

Après les circuits du Mans et d’Imola, le Championnat de France GT Tour FFSA, se rend dans un autre temple du sport auto : Spa-Francorchamps !

« Malmedy », « Stavelot », « Blanchimont », la « Source », le « Raidillon »…

Autant de nom illustres de virages que les pilotes égrèneront, à coup sûr avec émotion, lors de leur tour de reconnaissance des 7,04 km de ce monstre sacré de la course automobile.

Autrefois tracé sur les routes publiques, le circuit deviendra permanent en 1978, tout en gardant son caractère de « Toboggan des Ardennes » qui le distingue tant des autres pistes. A tel point que pour beaucoup de pilotes, il s’agit tout simplement du plus beau circuit du monde !

 

GT TOUR 2013 LE MANS Portrait Anthony BELTOISE Laurent PASQUALI photo Claude MOLINIER

GT TOUR 2013 LE MANS Portrait Anthony BELTOISE Laurent PASQUALI photo Claude MOLINIER

 

La météo y est souvent capricieuse et elle n’y change rien car les pilotes apprécient Spa, même si une averse vient subitement chambouler la donne, comme l’explique Anthony Beltoise :

« A Spa, la météo est un paramètre à gérer. Elle peut être très changeante y compris d’un bout à l’autre du circuit… Je préférerais une piste détrempée plutôt que de rouler sur une trajectoire « gras mouillée » mais c’est une difficulté supplémentaire que nous offre ce circuit. C’est Spa ! C’est un tracé que j’aime beaucoup et qui m’a réussi plusieurs fois notamment avec une victoire aux 24 Heures. 

Et Antho, enchaîne :

« Spa devrait à priori bien convenir à la McLaren. Il requiert une bonne finesse aérodynamique dans les longues lignes droites, de la stabilité en courbe rapide sans être trop exigeant sur les freinages. Malgré tout, pour y être rapide, il faut être en confiance d’où l’importance de bien mettre à profit les séances d’essais. Les écarts entre les concurrents sont faibles, nous devrons réaliser de bonnes qualifications pour garder toutes nos chances en course. L’objectif de notre week-end est simple :finir à chaque fois devant nos concurrents directs au Championnat que nous n’avons pas laissé « breaker » jusqu’ici. » 

Un point de vue partagé par l’autre équipe du Sébastien Loeb Racing

 

 GT-TOUR-Nicolas Tardif-ici a côté de Guilbert - Photo GT Tour


GT-TOUR-Nicolas Tardif-ici a côté de Guilbert – Photo GT Tour

 

Ce que confirme, Nicolas Tardif :

« Nous devons trouver notre vraie place dans ce championnat, ce que nos résultats comptables ne montrent pas.  La McLaren est une auto exigeante et le fait d’être parfois sur ses gardes se paie au chrono. Nous avons beaucoup travaillé avec le Sébastien Loeb Racing après Imola pour gagner en confiance à son volant. Je pense que nous retrouver sur un circuit apprécié et connu nous permettra de progresser encore plus vite. J’ai découvert ce « monument » il y a cinq ans environ lors de mes débuts en compétition auto en 206 CC. J’avais pu savourer chaque portion du circuit mais le Raidillon et Blanchimont m’ont laissé un goût tout particulier. J’ai hâte de m’y retrouver. Vivement vendredi pour les essais libres. »

Les qualifications se dérouleront samedi matin avant la Course 1 dont le départ sera donné à 15h00. La course dominicale sera, elle, lancée à 16h00.

 

Christian COLINET

Photos : Claude MOLINIER et DPPI

 

Sport

About Author

gilles