F1. 39éme POLE POUR SEBASTIAN VETTEL A MONTREAL AU GP DU CANADA

 

 

F1-2013-CANADA-SEB-VETTEL-39-eme-pole-photo-PIRELLI

F1-2013-CANADA-SEB-VETTEL-39-eme-pole-photo-PIRELLI

 

 

F1. GRAND PRIX DU CANADA.

A MONTREAL, 39éme pole position pour Sebastian Vettel au Grand Prix du Canada. Le pilote Allemand au volant de sa Red Bull-Renault, en 1’25″425 a devancé la Mercedes du Britannique Lewis Hamilton créditée de 1’25 »512 et la Williams-Renault de l’inattendu et surprenant Finlandais Valtteri Bottas, 3éme en 1’25″897.

Devant la Mercedes du lauréat du récent GP de Monaco Nico Rosberg, 4éme lui en 1’26 »008. A noter que  la Ferrari de Fernando Alonso est 6éme avec un chrono de 1’26″504, devant  un formidable  attaquant, le jeune Français Jean-Eric Vergne 7éme, ex-aequo au volant de sa Toro Rosso-Ferrari, avec le même temps : 1’26″504 !!!

Kimi Räikkönen, l’actuel dauphin de Vettel au classement provisoire du Championnat, occupera la 9éme position ce dimanche.

La grille de depart :

1. Vettel (All, Red Bull-Renault) – 2. Hamilton (GB, Mercedes)- 3. Bottas (Fin, Williams-Renault) – 4. Rosberg (All, Mercedes) – 5. Webber (Aus, Red Bull-Renault) – 6. Alonso – 7. Vergne (Fra, Toro Rosso-Ferrari) – 8. Sutil– 9. Räikkönen (Fin, Lotus-Renault) – 10. Ricciardo (Aus, Toro Rosso-Ferrari)- 11. Hülkenberg (All, Sauber-Ferrari) – 12. Pérez (Mex, McLaren-Mercedes) – 13. Maldonado (Ven, Williams-Renault) – 14. Button (GB, McLaren-Mercedes) – 15. Gutiérrez (Mex, Sauber-Ferrari) – 16. Massa (Bré, Ferrari) – 17. di Resta- 18. Pic (Fra, Caterham-Renault) – 19. Bianchi (Fra, Marussia-Cosworth) – 20. Chilton (GB, Marussia-Cosworth) – 21. van der Garde (PB, Caterham-Renault) 22. Grosjean (Fra, Lotus-Renault)

Romain au volant de sa Lotus-Renault et sous la pluie, a été éliminé dès la Q1 avec le 19éme chrono. Etaient aussi dans la charrette des éliminés : di Resta, Pic, Bianchi, Chilton et Van der Garde !

 

LES INTERMEDIAIRES CINTURATO VERTS AU CŒUR DES QUALIFICATIONS

 

 

 F1-2013-CANADA-VETTEL-felicite-BOTTAS-3-eme-des-qualifications-samedi-8-juin-a-MONTREAL


F1-2013-CANADA-VETTEL-felicite-BOTTAS-3-eme-des-qualifications-samedi-8-juin-a-MONTREAL

 

C’est par des conditions méteo variables que se sont tenues les qualifications pour le second weekend consécutif. Au contraire de Monaco, cependant, aucun pilote n’a été en mesure d’utiliser de façon régulière les slicks, et ce sont ainsi les pneus intermédiaires Cinturato Verts qui furent exclusivement utilisés durant les trois séances. Si certains pilotes ont tenté un tour en supertendres P Zero Rouges (alloués aux côtés du medium P Zero Blanc) en début de Q1, les conditions se sont avérées trop humides pour rouler en slicks.

Hier, en EL1 et EL2, les pilotes ont bénéficié d’un train additionnel d’intermédiaires Cinturato Verts, à restituer avant le début des Essais Libres 3, ce matin. En qualifications, Sebastian Vettel (Red Bull) a établi la pole position, chaussé des intermédiaires avec un temps de 1m25.425s. Vettel fut régulièrement devant par conditions changeantes, se montrant également le plus rapide en Q1 et signant le troisième meilleur chrono de la Q2.

La dernière séance d’essais matinale a été raccourcie d’une demi-heure en raison d’une réparation de barrière liée à un accident lors d’une course précédente. La session fut également humide de bout en bout et c’est Mark Webber qui s’ est montré le plus rapide pour Red Bull avec les pneus supertendres.

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport :

« Comme souvent dans le passé au Canada, tout fut question de pluie aujourd’hui. C’est ce qui rend cette course si souvent excitante et imprévisible. La clé pour un temps au tour rapide ici aujourd’hui était de trouver la bonne vitesse avec les intermédiaires. Le timing de chaque qualification fut également crucial, Valtteri Bottas et Williams réalisant un travail particulièrement brillant. Demain, le temps devrait être sec et il sera intéressant de voir les différentes stratégies se mettre en place, la plupart des pilotes bénéficiant encore de beaucoup de pneus disponibles, grâce aux conditions essentiellement humides jusqu’à présent. Par ailleurs, les équipes n’ont pas eu l’opportunité de beaucoup rouler en slicks, jusqu’à ce stade du weekend et n’ont pas beaucoup de données à disposition. S’il fait sec, comme le pensent la plupart des gens, les pilotes pourront prendre le départ avec le mélange de leur choix et cela ouvre des possibilités, pour différentes stratégies à un niveau encore plus important ».

 

Les prévisions de Pirelli quant aux stratégies possibles :

Le plus grand facteur d’influence sur la stratégie au Canada sera la météo et bien entendu, le passage des voitures de sécurité. Si le temps reste sec, la stratégie la plus rapide pour la course de 70 tours est de deux arrêts. Le niveau de dégradation est faible, en dépit de la rudesse de la piste. Cela autorise les pilotes à pousser au maximum, du départ à l’arrivée. La stratégie idéale est de partir en supertendres, de changer pour un train de super tendres neufs au 20ème tour, puis de chausser les mediums au 40ème passage.

Une stratégie alternative consiste à également s’arrêter deux fois, cette fois en partant avec les super tendre, et en changeant pour les mediums au 20ème tour. Un dernier relais peut alors être réalisé en mediums à partir du tour 45.

 

Peter GRISWOLD

Photos : PIRELLI 

 

F1 Sport

About Author

gilles