L’AVENTURE MICHELIN : SUIVEZ LE GUIDE !

 

_057

Une grosse signalétique

 

Histoire, Patrimoine, Industrie, Aventure vous trouverez tout cela en parcourant les 120 années de l’AVENTURE MICHELIN.

C’est ainsi que se nomme cette imposante exposition interactive qui se veut plus une véritable scénographie qu’un musée traditionnel, où l’on s’ennuie parfois tant les choses sont figées. On ne court pas ce risque, croyez-moi, en parcourant les 2000 m2 d’exposition où sont présentées pas moins de 1000 pièces de collection.

 

IMG_0010

Pour se mettre dans l’ambiance

 

A CLERMONT FERRAND, sur le Site MICHELIN de Cataroux, l’Aventure Michelin a pris ses quartiers dans une ancienne filature, un bâtiment caractéristique de l’architecture industrielle du début du XXe siècle, entièrement réhabilité.

Ses spécificités ont été préservées et mises en valeur : toiture en shed, poteaux intérieurs métalliques, grands volumes à l’étage, sol en dalles métalliques…

Seule l’entrée, à l’angle du bâtiment, a fait l’objet d’un agencement particulier. De larges percements verticaux, fidèles au rythme de la façade, permettent d’illuminer le grand hall. Ainsi, depuis 2004, l’Aventure Michelin, en lieu et place de l’ancien musée, dont la fréquentation était essentiellement réservée au personnel et aux clients de l’entreprise, est ouvert au public.

Contre un billet d’entrée, de 9 euros pour les adultes, tout le monde est invité à déambuler dans un site singulièrement moderne et accueillant, témoin de l’attachement du Groupe à la préservation d’un patrimoine exceptionnel, l’un des plus importants de l’industrie française.

Pour notre part, nous avons eu le privilège d’effectuer la visite sous la conduite savante et éclairée de Stéphane NICOLAS, responsable du patrimoine historique MICHELIN. Alors dans ses pas, suivez le guide !
Loin de moi l’idée de vous imposer une visite exhaustive, mais seulement l’envie de vous faire partager des visions, des émotions ou des coups de cœur.

 

BFB_3778

Micheline , Bréguet et Formule 1 vous accueillent

 

Dès le hall d’accueil je mesure toute la dynamique et la symbolique contenues dans ce raccourci saisissant, établi par la présentation en quasi superposition d’un BREGUET 14, d’une MICHELINE sur pneus et, un peu plus loin, une Formule 1 quasiment plantée à la verticale.

On veut nous signifier que l’aventure MICHELIN c’est depuis 1889, quand les frères André et Edouard MICHELIN reprennent la manufacture de caoutchouc, la mobilité sous toutes ses formes, en débutant bien entendu par le vélo.

 

_067 Photo A. Monnot

Tout commence par le vélo !

 

A partir de là, les frères MICHELIN n’ont de cesse d’inventer et de promouvoir leurs innovations révolutionnaires.
Étonnamment, c’est Edouard diplômé des Beaux Arts qui fait germer les idées techniques et André, l’ingénieur, qui gère le développement et l’économie de la Société.
Tout un espace est bien entendu consacré au premier brevet qui consacre une enveloppe et une chambre à air en juin 1891. Les déclinaisons de machines : le tricycle De Dion ou encore La Jamais contente ou l’Eclair, jalonnent la progression des engins de l’époque.

 

_073 Photo A. Monnot

La Jamais contente

 

Avec un peu d’attention, on remarque que les pneus « ancestraux » sont ocre ou gris et que ce sera l’adjonction du noir de carbone qui les rendront noirs, en permettant, en plus, de parcourir plus de kilomètres.

La victoire de Charles TERRONT en 1891 lors du Paris-Brest-Paris, soit 1200 kilomètres, consacre le nouvel ensemble pneumatique démontable et se trouve célébrée dans une belle vitrine.

 

IMG_9985

Le pneu de vélo dans tous ses développements

 

C’est à l’évidence, une étape marquante quant au développement de la firme au plan technique. Une autre le sera tout autant, au plan de la communication.

Vous en mesurerez l’évolution en découvrant le Bibendum original dessiné en 1898 par l’artiste O’Galop et toute la famille qui vous conduit jusqu’à celui d’aujourd’hui, dont les yeux clignent de malice en vous invitant à vous faire prendre en photo avec lui, pour adresser instantanément un mail souvenir à vos proches et amis.

 

IMG_0210

Le premier BIBENDUM

J’ai noté pour vous que le slogan a su également s’adapter passant de « Le pneu boit l’obstacle » à « La meilleure façon d’avancer ».Là aussi, on relève toute une sémantique en mouvement, mais avec des bases solides (un corps avec des pneus) et toujours d’actualité. Cet espace consacré au génie de la publicité fait remonter à la surface des souvenirs comme les animations de plage de Bibendum ou encore les affiches accrochées dans les garages, que nous fréquentions plus assidûment que les cours du lycée à une certaine époque.

Chose plus méconnue c’est le Michelin constructeur d’avions. Les frères pionniers ont certes attendu la nécessité de la première guerre mondiale pour se lancer dans la fabrication en série d’appareils, mais j’ai relevé l’intérêt des « Michelin », pour cette cause aéronautique. Dès 1896, les frères Michelin s’engagent sur cette voie aérienne. Ils participent à la fondation de l’Aéro-Club de France et, en 1908, alors que les records sont encore très modestes, ils créent la Coupe Michelin de l’Aviation, récompensant le pilote ayant doublé, dans l’année, la plus grande distance établie l’année précédente.

Toujours en 1908, les frères Michelin décident d’accorder un prix de 100 000 francs or, à l’aviateur qui reliera Paris à Clermont-Ferrand en atterrissant au sommet du Puy de Dôme, en moins de six heures, avec un passager à bord. On peut dire que c’était « gonflé » mais pour la publicité c’était bien vu !

_062 Photo A. Monnot

Les pneus sur rail sont bien sûr vantés avec la première Micheline de Paris Deauville en 1931,avant que de nombreux métros n’adoptent cette technologie.

L’espace consacré à l’engagement social de Michelin ne peut que confirmer la force des liens tissés par Michelin avec l’Auvergne. Nous en avons eu un petit aperçu lors de notre déjeuner pris dans le restaurant qui domine la pelouse du stade de l’ASM (Association Sportive Montferrandaise) et, en parlant avec les habitants déprimés par la défaite toute récente de leur équipe de rugby à 15 en finale du championnat de France.

Le secteur dévolu aux cartes et guides témoigne lui aussi de cet esprit novateur de MICHELIN sur des domaines où on ne l’attendait pas forcément. Ce côté visionnaire concernant les besoins des automobilistes, est fort bien mis en valeur tant pour les cartes, les panneaux ou encore les fameux guides.
Afin que « les routes ne demeurent pas muettes » alors que l’automobile se développe, les frères Michelin, là aussi pour aider à la mobilité, lance en 1900 les guides en disant : « Ce guide parait avec le siècle et durera autant que lui ». Bien vu, puisqu’en 2013 les fameuses Bibles rouges existent encore, même ces guides ont glissé de leur objet premier vers des renseignements plus hôteliers que routiers.

IMG_0336

Les fameux guides rouges.

Lors de leur lancement, les guides indiquaient comment entretenir sa voiture, comment se dépanner et le bureau des itinéraires pouvait vous adresser par la poste le parcours à suivre pour votre déplacement.

Des précurseurs du GPS, en somme !

L’arrivée des cartes à une échelle adaptée aux déplacements de la voiture (1/200 000ème) puis de la signalisation Michelin avec les poteaux indicateurs –en pierre de lave auvergnate- « pour mettre sur les routes ce qu’il mettait sur les cartes », complétaient ces services aux automobilistes dans un autre registre que celui du pneumatique.

Espace8 La révolution du Radial- La Mille Pattes

L’improbable Mille Pattes

Ce pneu n’est pas abandonné pour autant et la scénographie nous le rappelle avec beaucoup de force suggestive, lorsqu’à travers le Mille pattes (prototype improbable à partir d’éléments de Citroén DS, construit dans les années 70 avec deux moteurs V8 Chevrolet de 350 CV roulant sur 10 roues) Michelin, teste sur une roue placée au centre, des pneus de poids lourds utilisant les dernières technologies, arrivant après le très révolutionnaire pneu X ou encore les pneus radiaux.

A ce propos, une moto spéciale préparée par JAPAUTO (un acteur majeur de l’Endurance des années 70) rappelle qu’il a fallu de nombreux essais entre 1977 et 1984 pour valider ce pneu radial destiné à la moto.

_087 Photo A. Monnot

La JAPAUTO d’essais du pneu radial

On apprend également, au passage, que c’est à Clermont en 1947 que, pour la première fois le microscope électronique est utilisé pour le développement de la recherche et qu’en 1965, Michelin se dote d’un vaste centre des technologies ; actuellement toujours en pointe comme nous avons pu en témoigner dans notre sujet consacré à la fabrication des enveloppes de compétition.

_086 Photo A. Monnot

La 2 CV traverse la France !

Je vibre comme beaucoup de visiteurs devant la 2 CV qui traversant une carte Michelin vous interpelle au passage, alors que les informations données par les tablettes tactiles, les smartguides ou les écrans géants ou encore l’application mobile que vous aurez pu télécharger, vous préciseront que Michelin est devenu actionnaire de Citroën en 1935, initiant l’étude du tout petit véhicule qui donnera un jour naissance à la 2 CV !

_080 Photo A. Monnot

Un partenariat de longue date avec Citroen

Nous cheminons écoutant un véritable conteur et n’ayant pas trop de nos deux yeux fouineurs pour profiter de ces richesses alors que, d’un coup ou presque, la conception astucieuse de l’espace Aventure Michelin, nous conduit du monde d’hier à celui de demain.

Pas de rupture violente, au contraire les lignes de force du plateau reprenant le bleu et le jaune traditionnels vous invitent à passer de la piste à la route avant de nous  présenter les enjeux de la mobilité de demain et, tout vous suggère alors que la compétition demeure le premier facteur de développement pour toutes les innovations à venir.

Espace N°9 Les enjeux de la mobilité de demain-3-L'AventureMichelin

Michelin annonce d’ailleurs clairement les choses lorsqu’il nous dit :

« L’ensemble des pneumatiques conçus par Michelin (Agricole, Automobile, Avion, Génie Civil, Moto, Poids-Lourd, Vélo) tire profit des innovations développées par son Centre de Technologie implanté sur trois continents : Amérique du Nord, Europe et Asie. Il emploie plus de 6 000 personnes dans le monde. En 2012, Michelin a consacré 622 millions d’euros à la Recherche et au Développement. La philosophie du Groupe : faire partager ses innovations au plus grand nombre et, bien sûr, tous les bénéfices qu’elles peuvent apporter en termes de performances, de sécurité et de sensations. Pour tester, dans les conditions les plus extrêmes les performances de ses pneus, la compétition Michelin est un laboratoire grandeur nature. La volonté du Groupe étant que les technologies développées pour la course bénéficient aux pneus commercialisés sur le marché. »

IMG_0645

Le pneu lunaire !

En illustration de ces propos, l’esquisse du pneu choisi par la NASA pour l’exploration lunaire en 2030 ou encore, les roues de voiture intégrant des moteurs autonomes….

Nous l’avons dit, notre parcours, n’est pas complet loin de là, juste quelques fenêtres ouvertes sur des faits plus saillants que d’autres, à mes yeux.

Au bout de la visite, sans trop m’intéresser aux divers produits présentés dans un vaste show room, je me retrouve, comme par hasard, en tain de faire la course sur le circuit de voitures électriques avec mon confrère Francesco de Moto Magazine, avant de passer par la boutique, où je découvre une sélection des produits Michelin Lifestyle, cartes et guides, ou reproductions de pièces du Patrimoine présentes dans l’exposition.

Espace Showroom et Ludospace (4)

Un espace ludothèque bien tentant .

Après ce parcours initiatique de deux heures, il est certain qu’il faut conseiller aux visiteurs de prévoir un peu plus temps pour profiter pleinement de la richesse et de la variété des pièces présentées et des informations offertes à partir de différents supports (audio, cinéma, tactiles..)

Petits et grands y trouveront leur compte. La variété de la conception des espaces, des lumières, des supports, des circulations rompt toute monotonie et vous associe à une sorte d’épopée dont on pourrait dire qu’elle est une ode à la modernité et à la mobilité.

L’Aventure Michelin vous entraîne dans le sillage des précurseurs qu’étaient les frères Michelin qui, vous prenant par la main, vous font en quelque sorte, passer d’un siècle à un autre grâce à cette scénographie ô combien vivante et dynamique. Rien d’étonnant à ce que depuis 2009, 250 000 visiteurs aient déjà foulé cet espace quasi magique que je vous invite à découvrir.

_070 Photo A. Monnot

De l’ancêtre …..

 

_089 Photo A. Monnot

… au futur!

Alain MONNOT
Photos : Alain MONNOT, Bastien et François BAUDIN/ agence Austral et Michelin

Espace6 Square Bibendum- Bibendum

Le Bibendum du 21ème siècle

Constructeurs Musée

About Author

admin