24 HEURES DU MANS. EN ROUTE POUR LA….90éme EDITION

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

 

 

Après avoir fêté, côté coulisses, les 90 ans des 24 Heures du Mans vendredi 31 mai, les choses sérieuses débutent côté piste dès le week-end prochain avec la Journée Test.

La fameuse journée des essais dits préliminaires !

Le compte-à-rebours de la grande saison du Mans, s’accélère à moins de trois semaines des 24 Heures du Mans 2013, les 22 et 23 juin. Voilà tout ce qu’il faut savoir sur cette journée du dimanche 9 juin, très spéciale.

 

A quoi sert la Journée Test ?

 

24 HEURES DU MANS 2012 GRILLE DE DEPART autonewsinfo

 

Le but de cette journée d’essais libres est de permettre aux concurrents de venir tester leurs voitures sur le circuit des 24 Heures du Mans mais aussi à certaines équipes qui ne participeront pas à l’épreuve de découvrir ce tracé exceptionnel. Les concurrents peuvent s’installer dans l’enceinte du Circuit sans avoir à déménager ensuite car les échéances vont se succéder avec le Pesage les 16 et 17 juin, les essais officiels les 19 et 21 puis la course les 22 et 23.

 

Qui doit obligatoirement participer à la Journée Test ?

 

– Les nouvelles voitures (telle que les Lotus ou Viper), avec au minimum un exemplaire par modèle ;

– Les écuries qui n’ont jamais participé aux 24 Heures du Mans ;

– Les pilotes n’ayant jamais participé aux 24 Heures du Mans ou qui ne figurent pas dans la liste des pilotes confirmés admis d’office à participer aux essais officiels depuis les 24 Heures du Mans 2008. Chaque pilote concerné doit boucler au moins dix tours au cours de la journée, l’ACO se réservant le droit de ne pas retenir un pilote si ses performances ou ses aptitudes sont jugées insuffisantes.

 

Qui peut participer à la Journée Test ?

 

– Les concurrents engagés aux 24 Heures du Mans ;

– Les voitures Constructeur en voie de développement, après acceptation du dossier ;

– Les concurrents régulièrement engagés dans les séries continentales Le Mans : American Le Mans Series, Asian Le Mans Series et European Le Mans Series;

Quelles sont les types de voitures qui peuvent prendre part à la Journée Test ?

– Les deux catégories de prototypes qui disputent les 24 Heures du Mans (LM P1 et LM P2) ; les deux catégories de GTE qui disputent les 24 Heures du Mans (LM GTE Pro et LM GTE Am), invités aux 24 Heures du Mans 2013 selon les modalités du Règlement Particulier des 24 Heures du Mans ;

– Les LM P1, LM P2, LM GTE Pro et LM GTE Am, non invités aux 24 Heures du Mans 2012 et qui répondent aux spécifications techniques du Championnat du Monde Endurance de la FIA 2013 ;

– Les prototypes de la catégorie Formula Le Mans (rappelons qu’ils ne sont pas admis à prendre le départ des 24 Heures du Mans) ;

– Les voitures innovantes, dans la limite de deux. A noter qu’aucune ne sera présente cette année.

 

Sur quel circuit ?

 

Le tracé de 13,629 km utilisé pour les 24 Heures du Mans, installé pour l’occasion. Les routes du réseau routier empruntées seront fermées à la circulation à partir de 4 h 00 du matin le 9 juin et ré-ouvertes peu de temps après 18 heures, soit l’heure de fin des essais. Ce circuit est non seulement unique au monde mais de surcroît il est difficile pour les écuries de simuler ses caractéristiques si particulières sur d’autres tracés de compétition ou virtuellement sur ordinateur. D’où l’importance de s’y mesurer avant l’échéance des 22 et 23 juin.

 

Quand ?

 

Les vérifications techniques et administratives auront lieu vendredi 7 juin (9 h 30 à 18 heures) et samedi 8 juin (8 h 30 à 12 h 50) dans l’enceinte du circuit du Mans à proximité du paddock.

Les séances de roulage se dérouleront de 9 heures à 13 heures et de 14 heures à 18 heures, le dimanche 9 juin 2012. Ces essais sont libres.

 

Quelles seront les vedettes ?

 

Après les deux premières courses du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA 2013, les interrogations sont grandes concernant le potentiel des deux duellistes annoncés : Audi, tenant du titre et victorieux à Silverstone puis Spa cette année et Toyota, le challenger qui rêve d’une victoire au Mans après les trois deuxièmes places déjà décrochées (1992, 94 et 99).

A noter que la marque allemande aligne une quatrième R18 e-tron quattro lors de cette journée particulière. Sa mission est de tester les pneus Michelin adaptés au règlement qui sera en vigueur à partir de 2014. Il sera aussi intéressant de mesurer où se situent les LM P1 privées aux moteurs essence de Rebellion et Strakka.

 

En LM P2, les pelotons du Championnat du Monde d’Endurance et d’European Le Mans Series se confronteront cette fois directement en présence d’équipes aussi engagées en American Le Mans Series et Asian Le Mans Series. La grande galaxie des championnats Le Mans est au rendez-vous avec des voitures très différentes. Oreca et Morgan pourront-ils jouer de nouveau aux avant-postes ? Alpine et Lotus créeront-elles la surprise ? Les Zytek rouleront-elles de nouveau devant ?

 

En LM GTE Pro, les Ferrari tenteront de garder la vedette devant un peloton d’usine impressionnant composé de Corvette, Aston Martin très en verve, Porsche et Viper avec des engagements officiels.

 

Et bien sûr en LM GTE Am, tous les regards seront braqués sur Patrick Dempsey de retour au Mans mais aussi sur les cadors de la catégorie, les Corvette de Larbre Compétition, les Aston Martin, les Porsche d’IMSA Performance Matmut… Enfin, à noter la présence de deux Formula Le Mans.

 

Comment y assister ?

 

Cette journée est ouverte au public.

Tarif exceptionnel : 17 € pour la Journée Test, gratuit pour les jeunes nés après le 10 juin 1997.

Accès gratuit pour les possesseurs de billets enceinte générale des 24 Heures du Mans 2013.

Parking Bleu gratuit pour les automobilistes.

A noter que les aires d’accueil des virages d’Arnage et de Mulsanne sont aussi ouvertes au public.

L’accès à l’enceinte du circuit est possible dès vendredi 8 juin.

 

Voila, les fans en savent maintenant un peu plus.

Place au spectacle de cette 90éme édition qui débute donc ce week-end en Sarthe avec cette journée dominicale des tests préliminaires

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : Thierry COULIBALY – autonewsinfo

 

Sport

About Author

gilles