24 HEURES DU MANS 2013. LES AMERICAINES LES PREMIERES SUR LA PISTE… MAIS PORSCHE AFFICHE SES AMBITIONS

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

 

Les Américaines les premières sur la piste…

Mais, Porsche s’affiche déjà ses ambitions !!!

 

 24-HEURES-U-MANS-2013-Mardi-4-Juin-Ouverture-du-paddock-et-PORSCHE-se-souvient-Photo-Jean-Michel-LE-ROY-autonewsinfo


24-HEURES-U-MANS-2013-Mardi-4-Juin-Ouverture-du-paddock-et-PORSCHE-se-souvient-Photo-Clémence MAIRE-autonewsinfo

 

Les avions cargo entre les USA et la France, ont à peine déchargé leurs cargaisons que les camions prenaient déjà la direction du Mans.

Pour sans doute faire plaisir à Gilles Gaignault, le premier qui des juin 1994, songea à aligner les superbes coupés Américains au Mans, ce sont les deux Dodge Viper qui ont, les premières, posé, leurs roues sur la piste mancelle, en ce début de semaine à un peu moins de trois semaines de la célèbre épreuve Sarthoise !

Journée des essais préliminaires obligent …

Grand retour en Sarthe donc pour les Viper lesquelles ont découverts l’univers de la compétition ici en terre Mancelle il y a donc déjà 19 ans !

 

 24-HEURES-DU-MANS-2013-Les-deux-Viper-à-peine-descendues-des-avions-decouvrent-la-ligne-des-stands-Sarthois-Photo-Jean-Michel-LE-ROY-autonewsinfo


24-HEURES-DU-MANS-2013-Les-deux-Viper-à-peine-descendues-des-avions-découvrent-la-ligne-des-stands-Sarthois-Photo-Clémence MAIRE –autonewsinfo

 

Pour profiter du soleil enfin revenu, les deux grosses GT ont passé un mardi paisible tranquillement garées devant leurs stands pendant que les mécaniciens installaient les éléments nécessaires à la course.

Pour Corvette, des vieux habitués, il n’a pas fallu des heures pour installer les supports d’éclairage et déjà les stands de GM sont en mesure d’accueillir les deux C6-R officielles.

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-Mardi-4-Juin-CORVETTE-sinstalle-aussi-au-circuit-du-MANS-Photo-Jean-Michel-LE-ROY-autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-Mardi-4-Juin-CORVETTE-s’installe-aussi-au-circuit-du-MANS-Photo-Clémence MAIRE -autonewsinfo

 

En haut de la ligne droite, les hommes d’une autre équipe US, ceux du Team Level 5 appartenant à l’homme d’affaires-pilote, le milliardaire Scott Tucker, mettaient eux, la dernière touche à leurs superbe structure, naturellement ‘très classe’ dans un décorum absolument des plus  impressionnants.

Ces gens-là, sont à l’évidence,des pros de la course et ça se voit, tant l’organisation semble rodée.

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-Mardi-4-Juin-Arrivee-des-deux-HRD-du-Level-5-au-circuit-du-MANS-Photo-Jean-Michel-LE-ROY-autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-Mardi-4-Juin-Arrivée-des-deux-HRD-du-Level-5-au-circuit-du-MANS-Photo-Clémence MAIRE -autonewsinfo

 

OAK Racing, avait de son côté, tout juste déménagé les voitures du Technoparc pourtant voisin des stands, car distant  de moins de 500 mètres mais déjà les Manceaux sont en place et les éléments de carrosseries noirs et roses, brillaient, que dis-je,  rutilaient sous les rayons d’un soleil magnifique.

Les deux Oreca  »Russes » elles aussi prenaient leur cure d’ultra violet devant des stands quasiment déserts.

En début de ligne droite des stands, un véritable débarquement de camions, une structure encore plus impressionnante s’installait : celle de Toyota qui semble en tout cas au niveau logistique au moins aussi importante que celle d’Audi, elle aussi déjà en place.

Bien sur !

 

24 HEURES DU MANS 2013 Mardi 4 Juin les transporteurs TOYOTA arrivent au circuit du MANS Photo Jean Michel LE ROY autonewsinfo

24 HEURES DU MANS 2013 Mardi 4 Juin les transporteurs TOYOTA arrivent au circuit du MANS Photo Clémence MAIRE pour autonewsinfo

 

Mais mine de rien, une marque semblait avoir déjà préparé un fameux coup.

Alors que les favoris logiques sont Audi et Toyota, la Maison Porsche annonçait, elle, la couleur en installant sur les immenses stands du Mans d’impressionnants panneaux, magnifiques, qui célèbrent leurs seize victoires au Mans.

Et puis sans doute pour mettre un peu de pression dans le board de VAG, le dernier célébrant la victoire de 1998 trône juste au dessus… de la structure Audi !!!

Comme pour rappeler que Porsche est aussi un peu chez lui, ici dans les stands et l’enceinte du circuit du Mans.

Les hommes de Stuttgart, annoncent ainsi  fièrement d’avance, leurs ambitions pour 2014 :

Ils reviennent chez eux et 2013 sera sans doute la dernière année où leurs cousines d’Ingolstadt, peuvent encore espérer un peu de mansuétude de la part d’une équipe qui le crie haut et fort :

 »C’est ici que bat notre cœur ».

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-PORSCHE-se-souvient-comme-le-rappellent-ces-panneaux-dans-le-paddock-du-MANS-Photo-Jean-Michel-LE-ROY-autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2013-PORSCHE-se-souvient-comme-le-rappellent-ces-panneaux-dans-le-paddock-du-MANS-Photo-Jean-Michel-LE-ROY-autonewsinfo

 

Qu’on se le dise, Porsche se prépare à décrocher des 2014, une 17éme victoire aux 24 Heures du Mans !

Et, se charge bien de le claironner… en avance

Quoiqu’il en soit, si les GT inscrites cette année pour honorer la 90 éme édition de l’épreuve, sont présentes surtout pour roder l’équipe après des années d’absence, les hommes de Porsche, vont emmagasiner à nouveau tous les paramètres de cette compétition, qui ne ressemble à aucune autre.

Qu’on se le dise.

Porsche reviendra en 2014 pour gagner.

Et battre Audi et Toyota, les favoris le 22 juin prochain.

 

Texte et photos :  Clémence MAIRE – Jean Michel LE ROY et Michel PICARD

 

SOUVENIR-SOUVENIR des 24 HEURES DU MANS 1994

 24 HEURES DU MANS 1994-La superbe Dodge VIPER Orange Fluo avec René ARNOUX-Justin BELL et Bertrand BALAS du Team monté par Gilles GAIGNAULT-Mulsanne-Photo-Michel-PICARD-autonewsinfo.


24 HEURES DU MANS 1994-Toute 1ére apparition en course de la superbe Dodge VIPER. ici la 40 Orange Fluo, ici à MULSANNE, avec René ARNOUX-Justin BELL et Bertrand BALAS du Team monté par Gilles GAIGNAULT- Photo-Michel-PICARD-autonewsinfo.

24 HEURES DU MANS 1994. La très belle DODGE VIPER Jaune fluo de Philippe GACHE- François MIGAULT et Denis MORIN du Team RENT a Car inscrit par Gilles GAIGNAULT- Photo Michel PICARD

 

Pour info rappelons que lors de ces 24 Heures du Mans, les 18  et 19  juin 1994, il s’agissait de la toute première fois au monde où on découvrait ces sublimes bolides ‘ Made in US ‘ en course. A l’époque, au pesage lors des vérifs aux Jacobins, certains ricanaient et critiquaient l’homme qui avait osé tenté ce pari fou d’inscrire  une Dodge Viper dans l’épreuve d’endurance, la plus exigeante du monde. Alors que ce modèle de voiture n’avait jamais encore participé à la moindre course !

Une semaine plus tard, Gilles GAIGNAULT, croulait sous les honneurs et les félicitations !

A commencer par celles de tout le staff et le board de Chrysler, Bob LUTZ  le grand patron en tête, accompagné et flanqué de Neil HEINEMAN, l’ingénieur qui à Détroit, avait conçu et donné naissance à la VIPER et venu exceptionnellement assister à la course.

A l’invitation du patron de la filiale Française de la marque Américaine, Norbert Wagner, le dynamique patron de Sonauto, qui, lui avait cru à l’aventure, offrant in extremis d’ailleurs à l’ami Gilles, la Viper qu’il avait fait venir en catastrophe des USA pour la presse. En banque de pièces …

A l’arrivée, la meilleure des deux, la N° 40 finissait même pas loin du TOP 10, se classant à une incroyable et sensationnelle 12éme place. Se montrant en outre, la 1ére et meilleure des GT !  Cependant que la seconde, celle du trio GACHE-MIGAULT-MORIN, terminait au 19éme rang !!!

Pour un essai, ce fut un coup de maître !!!

Les deux Viper, ralliant l’arrivée.

 

François-Migault-et-Gilles-Gaignault-24-heures-du-Mans-Juin-1994

François-Migault-et-Paul Frère ancien vainqueur avec Ferrari  avec Gilles-Gaignault-24-heures-du-Mans-Juin-1994

 

Lequel allait finalement pousser et décider le Groupe Chrysler de se lancer à fond dans la course avec les succès que l’on connait.

Mais, rendons à Gilles ce qui lui appartient, c’est bien LUI et LUI seul et contre l’avis quelques mois plus tôt, des hommes de Chrysler qu’il avait rencontré d’abord à Détroit puis ensuite grâce au regretté Titi Greder en Arizona à Phoenix où le N°1 de Chrysler possédait son ranch de vacances et qui ne souhaitaient pas qu’il lance son projet, voyant trop de risques pour l’image de la VIPER qui à l’époque, n’était pas importée ni en France, ni en Europe non plus d’ailleurs…

Et qui n’avait rien fait pour l’aider dans cette incroyable aventure…

Le soir de la course, congratulant chaleureusement, LUIGI, le ‘ sorcier ‘ de Comblain dans les Ardennes, qui l’avait bien épaulé en s’occupant de toute la partie mécanique, Gilles avait, ému, lâché à notre sémillant confrère Christian Louis, du grand quotidien Manceau ‘ Le Maine Libre ‘ qui lui avait consacré un superbe article, qu’il avait tout simplement intitulé :

 » La Passion selon Saint Gilles  »

 » Dans cette histoire, c’est un peu comme si pendant de longs mois, j’avais tenté de grimper l’Annapurna à mains nues… « 

Et, il avait ajouté avec un certain humour, devant sa compagne Katherine :

 » La nuit du Mans, alors qu’on nous prédisait un abandon des les 1ers tours, c’était au cœur de la nuit puisque nos deux Viper étaient toujours en course, plus fort qu’un bon et long câlin avec Claudia Schiffer et Cyndie Crawford  » !!!

Les superbes Top Models de l’époque…

Ne trouvant pas de comparaison assez forte pour évoquer l’émotion qu’il avait ressenti et l’importance de la réussite de son pari .Aussi fou qu’audacieux !!!

Les années ont passées. Et cette année, les Viper re franchissent l’Atlantique…

 

Christian COLINET

Photos : Michel PICARD et Jean Pierre HERLIN

 

 

Sport

About Author

gilles