RALLYCROSS DE CHATEAUROUX. GROSSE ET BELLES BAGARRES EN SUPER 1600 MAIS TRISTOUNET POUR LES SUPERCARS

 

 

 RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-La-variété-est-au-rendez-vous-en-Rallycross - Photo Charles GOUACHE - AFOR


RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-La-variété-est-au-rendez-vous-en-Rallycross mais… Photo Charles GOUACHE – AFOR

 

Sept Supercars engagées pour la deuxième manche du Championnat de France dans la catégorie Reine, avec en plus le forfait de Fabien Pailler, encore une fois victime d’un pépin moteur en essais libre, c’est peu, trop peu pour une série qui délivre un titre de champion de France !

Si à Essay, les Européens avaient permis de masquer la misère, dans le Berry, il n’y avait même pas de quoi faire trois finales !

C’est dire…

Même pas deux !

 

 

RALLYCROSS-2013-Supercars-gROSSET JANIN -Photo-AFOR

RALLYCROSS-2013-Supercars -Intouchable GROSSET JANIN qui file vers le titre  -Photo-AFOR

 

Avec évidemment la domination de la Clio 3 WRC de Grosset-Janin déjà vainqueur à  Essay, on tient là, le favori du Championnat de France 2013 mais tout au long du week end, dans le paddock, il était bien entendu question de cette pénurie de concurrents au plus haut niveau.

Dominique Dubourg, le Président de la commission rallycross à la FFSA, se penche activement sur le problème mais les conditions économiques actuelles, n’incitent évidemment pas à l’optimisme. Des études sont en cours pour tenter de regonfler les effectifs.

L’une des solutions envisagées, serait d’effectuer un rapprochement avec les D3, souvent aussi rapides que les Supercars. Quelques animateurs de cette catégorie ne dépareraient sans doute pas dans la catégorie Reine. Restent quand même à régler les problèmes d’équivalence. On voit mal en effet les concurrents des Supercars, accepter d’aligner leurs voitures contre des D3 bien moins exigeantes au niveau budgétaire.

Il est urgent quand même que toutes les instances de la discipline travaillent dans le même sens mais décidément, comme ,trop souvent quelques intérêts particuliers viennent contrarier les volontés d’aller plus avant.

Au moment où le rallycross prend une dimension nouvelle avec l’arrivée en Championnat d’Europe de quelques stars comme Peter Solberg ou Sébastien Loeb, on annonce un raz de marée d’affluence à Lohéac le premier dimanche de septembre, il serait grand temps de moderniser le rallycross français.

La venue de grands annonceurs nationaux est assujettie à la qualité des prestations globales des épreuves. Il est clair que la localisation des circuits dans l’Ouest de la France est sans doute un frein à l’engagement de partenaires présents, eux, sur le marché national.

Il y a donc urgence à démarcher d’éventuels candidats à l’organisation d’épreuves, hors zone d’influence…

Mais la conjoncture, là encore, n’est pas à l’optimisme. En témoigne les difficultés des organisateurs de Châteauroux en proie à la contestation de ‘khmers verts’ plus soucieux de la défense de leurs intérêts particuliers que de la véritable écologie !

C’est une évidence !

Ce n’est que par une prise de conscience globale de tous les acteurs que la catégorie Reine de la discipline sortira de l’ornière dans laquelle, elle semble hélas s’être quelque peu fourvoyée.

Pour la course, Grosset-Janin ne fut contesté que le temps de la ligne droite du départ puisque Hervé Knapick réussissait à inquiéter, un peu, le pilote de la Clio. Mais bien calé à l’intérieur, il résista non seulement au  »Vieux » mais aussi à un très opportuniste Christophe Wilt qui parvenait même à prendre Knapick à l’intérieur.

 

Le classement des Super cars : 1. Grosset-Janin (Renault Clio 3 WRC) – 2. Wilt (Citroën C4) – 3. Knapick (Citroën DS 3) – 4. de Ganay (Peugeot 207) –  5. Jouet (Peugeot 207) – 7. Zalesny (Citroën Xsara)

 

 RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Super-1600-Jean-Baptiste-Dubourg-première-victoire-en-Rallycross-pour-le-pilote-de-Libourne-Photo-Charles-GOUACHE-AFOR


RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Super-1600-Jean-Baptiste-Dubourg-première-victoire-en-Rallycross-pour-le-pilote-de-Libourne-Photo-Charles-GOUACHE-AFOR

 

Fort heureusement, les autres catégories ne vont pas si mal que ça et cela permet aux spectateurs de vibrer aux empoignades. Comme en super 1600 qui a vu à Châteauroux une Adeline Sangnier splendide de combativité et de talent batailler ferme contre Jean-Baptiste Dubourg, David Olivier ou Fabien Chanoine ou Laurent Chartrain.

D’ailleurs au départ de la finale A, la jeune Picarde se retrouvait au côté de son ami Jean-Baptiste. A côté, le Champion de France 2012, Laurent Chartrain avait trouvé le mode d’emploi de sa toute nouvelle Citroën C2 et semblait en mesure de retrouver son statut de favori.

Pourtant, ce fut David Olivier qui jaillit de le deuxième ligne et s’installa derrière ce qui devient la belle histoire du Rallycross : le couple Dubourg-Sangnier !

C’est le pilote de Libourne qui réussissait le meilleur départ devant Adeline. Chartrain ratait un eu son envol et devait abdiquer toute chance de monter le podium.

 

Classement Super 1600 : 1. J.-B. Dubourg (Renault Clio 2) – 2. Adeline Sangnier (Citroën C2) – 3. Olivier (Twingo) – 4. Chanoine (Dacero) – 5. Launay (Citroën Saxo) – 6. Chartrain (Citroën 2) – 7. E. Martin (Peugeot 206) – 8. Hello (Citroën Saxo Kit Car) – 9. Jagu (Audi A1) – 10. M. Martin (Citroën Kit Car)

 

 RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Division-3-Jonathan-Pailler-bon-sang-ne-saurait-mentir-photo-AFOR


RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Division-3-Jonathan-Pailler-bon-sang-ne-saurait-mentir-photo-AFOR

 

En division 3, belle démonstration du plus jeune du clan Pailler, Jonathan qui profite du gros pépin au départ de Marc Morize sorti miraculeusement d’une glissade impressionnante cent mètres après le départ.

Xavier Briffaud et Florent Bedunaud, montent eux aussi sur le podium. Morize, bien revenu termine à une honorable 5e place juste derrière Christophe Saunois.

 

Le classement de la division 3 : 1. J. Pailler (Peugeot 206) – 2. X. Briffaud (Clio III) – 3. Veduneau (Mini Cooper) – 4. Saunois (Toyota Corolla) – 5. Morize (Peugeot 207).

 

 

 RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Division-3-Jonathan-Pailler-bon-sang-ne-saurait-mentir-photo-AFOR


RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Division-3-Jonathan-Pailler-bon-sang-ne-saurait-mentir-photo-AFOR

 

En division 4, grosse domination du Sarthois Terpereau qui a survolé la finale devant un très accrocheur Steven Lefrançois.

Le classement de la division 4 : 1. Terpereau (Audi A3) -2. Lefrançois (Peugeot 206 RC) – 3. Guillemaud (Peugeot 306)

 

RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Grosses-bagarres-déjà-en-Coupe-Twingo.

RALLYCROSS-2013-CHATEAUROUX-Grosses-bagarres-déjà-en-Coupe-Twingo. Photo Charles GOUACHE -AFOR

 

Pour la première c ourse de Twingo R1, le spectacle a été au rendez-vous et d’ors et déjà les promoteurs de cette série peuvent se réjouir c’est un succès. Pour l’instant, prime à l’expérience puisque c’est Fabien, le jeune frère de Jérôme Grosset-Janin qui s’impose.

Le vainqueur de la Coupe Logan 2012, sait évidemment gérer sa course mais on peut imaginer que rapidement quelques ambitieux viendront contester son actuelle domination.

Tom Daunat, l’un des vainquer de la sélection Echappement pourra effectivement rapidement aller le chatouiller tout comme Aurélien Crochard ou Andréa Dubourg

Le classement de la coupe Twingo R1 : 1. F. Grosset-Janin ; 2. Daunat ; 3. Crochard ; 4. Anodeau ; 5. Dubourg ; 6. Cadeddu ; 7. Raymond, 8. Libner ; 9. Boris ;10. Moreau.

 

Jean-Michel LE ROY

Photos : Charles GOUACHE- AFOR

 

 

 

 

Rallycross

About Author

gilles