MOTOGP: DIVORCE CHEZ TECH3, CRUTCHLOW VEUT SE BARRER…

 

Nous avons déjà largement évoqué le sujet, en particulier pour expliquer que Randy De Puniet, actuellement metteur au point de la Suzuki de MotoGP 2014, n’en sera pas forcément le pilote. Cal Crutchlow rue dans les brancards chez Yamaha, en particulier chez Tech3 dont il est le pilote cette année, et seulement cette année à sa demande car il voulait être pilote d’usine en 2014, chose que nous avait confirmée Hervé Poncharal, patron de Tech3. La venue de Pol Espargaro chez Yamaha le laisse donc sur le carreau.

 

CRUTCHLOW AUTO PARTANT

Crutchlow regarde à côté!

Crutchlow regarde à côté!

 

Est venu ensuite le plus beau résultat de la carrière de Cal, second au GP de France au Mans,, dont on pouvait imaginer qu’elle ferait avancer son dossier chez Yamaha Factyrory mais nous avions déjà expliqué en long, en large et en travers que Yamaha Factory veut miser, pour remplacer Rossi en 2015, sur une jeune talentueux, Pol Espargaro.

La logique est donc que Pol entre chez Tech3 en 2014, puis Factory en 2015.

D’autant  plus que Crutch’ avait crié sur les toits qu’il voulait un vrai guidon d’usine en 2014 et n’avait donc signé qu’un an chez Tech3!

Cette semaine, Cal Crutchlow a donné une interview à MCN, Motorcyclenews, où clairement, il explique qu’il ne roulera pas avec Espargaro.

Ce qui veut dire adieu Yamaha, on vous l’expliquera au bas de l’interview en question…

« De ce que je sais, Yamaha a signé Pol, cela ne me regarde pas et à vrai dire je m’en moque, mais une chose est certaine, c’est que je refuserai de rouler dans un team avec lui. Donc je partirai, c’est certain!  Même si l’option m’est donnée de continuer à rouler pour Tech3, je ne le ferai pas si lui est signé par le team Yamaha usine et pas moi. Ma situation est claire : je veux rouler pour Yamaha, et pour le même team si possible, mais si un contrat avec le team usine est en jeu, je pense que je le mérite avant lui. Quoiqu’il en soit, la meilleure personne à interroger à ce sujet est Lin Jarvis, tout est entre ses mains. Les Japonais suivent sa volonté, et son choix d’engager Pol Espargaro est le sien propre, celui de personne d’autre. Pour l’instant, je ne suis pas trop inquiet, je suis toujours déterminé et motivé, mais je tiens à affirmer que je ne roulerai pas pour Yamaha dans de moins bonnes conditions que Pol. Je le répète, mon intention première est de continuer où je suis mais avec un meilleur contrat, c’est tout. »

On lui demande s’il pense être pris pour un idiot parYamaha…

« Bien sûr qu’ils me prennent pour un idiot, parce que concrètement, que puis-je faire de plus aujourd’hui pour leur garantir que je suis performant ? Et pour être honnête, il a fait quoi, Pol Espargaro ? Il a battu Marc Marquez l’année dernière avec une moto qui était deux fois plus performantes que la sienne ! Je n’ai rien contre Pol, c’est un très bon pilote et dans quelques années, il sera parmi les meilleurs en MotoGP, mais ça, ce n’est pas mon problème pour l’instant. Si Yamaha le signe parce qu’ils voient un grand potentiel en lui, je ne peux rien contre ça, mais je refuse que ce soit à mes dépens. »

Bon, donc si Pol roule chez Tech3, Crutchlow a annoncé qu’il ne courrait pas dans son team.

Et chez Yamaha Factory, à priori pas de place en 2014 puisque Lorenzo a signé un contrat en diamant et Rossi est à priori là pour deux ans.

Donc, Crutchlow s’en va.

Où?

On l’a déjà écrit il y a presque un mois, chez Suzuki.

Un de nos confrères de Moto Journal, Thomas Beaujard,  dit même que c’est déjà fait.

Il ne reste donc plus qu’une place chez Suzuki GP l’an prochain, et ça chauffe vraiment pour De Puniet…

Certes, son manager, Eric Mahé, est au mieux avec Suzuki, il fait rouler Cluzel en WSBK…

Mais il y a du monde au portillon, en particulier le coéquipier de De Puniet cette année, Aleix Espargaro.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS TEAMS ET MOTOGP

Moto Sport

About Author

jeanlouis