F1. LA REACTION DE LA FIA AUX ESSAIS PIRELLI-MERCEDES

 

logo pirelli 1

PIRELLI  TEST

 

A la suite de la plainte déposée par les écuries Red Bull et Ferrari et qui a empoisonné l’ambiance entre les Teams à l’occasion du Grand Prix de Monaco, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a publié tard ce dimanche soir un communiqué sur cette affaire…

 

FIA Drapeau (2)

 

« Au début du mois de mai, Pirelli a demandé à la FIA si elle pouvait effectuer des essais de développement pour ses pneumatiques avec une équipe, en utilisant une voiture actuelle. Le contrat passé entre Pirelli et la FIA en tant que manufacturier unique, l’autorise à mener jusqu’à 1.000 kilomètres d’essais, avec n’importe quelle équipe, à condition que toutes les écuries aient reçu l’opportunité de le faire. »

Et la FIA d’expliquer :

« Pirelli et Mercedes-AMG ont été conseillés par la FIA que de tels essais de développement ne pourraient avoir lieu que s’ils étaient menés par Pirelli, l’équipe se chargeant de fournir la voiture et le pilote, et que de tels essais ne pourraient avoir lieu qu’à la condition que toutes les équipes aient reçu la même opportunité d’effectuer ces essais dans le but de garantir l’équité sportive. »

Le communiqué poursuit :

« Après cette communication, la FIA n’a plus jamais reçu la moindre information concernant de possibles essais, tant de la part de Pirelli que de Mercedes-AMG. En outre, la FIA n’a jamais reçu confirmation que toutes les équipes avaient reçu l’opportunité de prendre part à ces essais. »

Et la FIA précise :

« Par ailleurs, en ce qui concerne l’application du règlement sportif, comprenant le principe d’équité sportive, il devrait être rappelé que, conformément au Code Sportif International, sur la base d’un rapport des commissaires de l’épreuve, ou de sa propre initiative, l’organe judiciaire de la FIA peut porter une affaire devant le Tribunal International. »

Et  la FIA, explique :

« Le Tribunal peut décider d’infliger des pénalités qui supplanteraient n’importe quelle sanction qui aurait pu être donnée par les commissaires de l’épreuve. Cette procédure serait suivie en application des règles judiciaires et disciplinaires de la FIA. »

 

Reste à connaitre désormais les réactions du manufacturier Milanais et aussi celui des dirigeants de l’équipe Mercedes. Car, on rappelait en coulisses ce dimanche en Principauté, que la Scuderia Ferrari avait elle aussi été mise à contribution par Pirelli …. participant de son côté à des tests de pneumatiques pour Pirelli !!!

Affaire à suivre avec une attention toute particulière ces prochaines heures

 

 F1-Martin-Whitmarsh-devant-le-siége-de-McLaren-a-Woking


F1-Martin-Whitmarsh-le patron -de-McLaren et de la FOTA

 

A propos de Pirelli, Martin Whitmarsh, le patron de l’écurie McLaren-Mercedes et simultanément Président de l’Association des Equipes de Formule 1 (FOTA), a révélé à l’occasion d’un interview qu’il a donné au quotidien Britannique ‘Guardian’ le montant demandé par le manufacturier Italien pour qu’il poursuive sa présence en Formule 1, au cours des sept prochaines années, jusqu’en 2020.

 « Si l’on examine le nouveau contrat, les équipes devront régler à Pirelli, la somme de 70 millions de livres soit 82 millions d’€, pour les sept prochaines années.»

Montant qui représente un peu plus d’un million d’€ par an par écurie.

Ce qui, vu le coût des études, du développement, de la fabrication et du transport, n’est franchement pas une somme si considérable.

 

Gilles GAIGNAULT  

Photos : Pirelli et Bernard BAKALIAN

 

F1

About Author

gilles