24 HEURES DU MANS 2013. JIM FRANCE FONDATEUR DE GRAND-AM DONERA LE DEPART LE 22 JUIN

LOGOS_24H_2013_2LIGNES_OR

 

 

A un mois du départ des 24 Heures du Mans 2013, l’Automobile Club de l’Ouest est heureux d’annoncer que Jim France, créateur de Grand-Am Road Racing et Vice-Président de la Nascar, en donnera le départ le 22 juin. Un événement qui intervient alors que, sous l’impulsion de Jim France et avec la contribution de l’ACO et de son partenaire, Don Panoz, créateur d’American Le Mans Series, l’endurance automobile connaîtra en 2014 un nouvel essor en Amérique du Nord.

 

24 HEURES DU MANS 2012 AVANT LE DEPART

 

Trente-sept ans après son frère, Bill France Jr., Jim France aura la lourde charge cette année de baisser le drapeau tricolore pour libérer les 56 concurrents des 24 Heures du Mans, samedi 22 juin à 15 heures.

Bill France Jr. et Jim France sont les fils de Bill France Sr., créateur du prestigieux Championnat NASCAR en Amérique du Nord.

Le 14 avril dernier, dans l’esprit de l’alliance existant depuis 14 ans avec l’ALMS, l’Automobile Club de l’Ouest a signé un nouvel accord avec American Le Mans Series et Grand-Am Road Racing de manière à former dès 2014 un championnat unifié d’endurance automobile en Amérique du Nord, baptisé United SportsCar Racing.

Grâce à United SportsCar Racing, le développement de cette discipline automobile imaginée par l’Automobile Club de l’Ouest en 1923 lors de la première édition des 24 Heures du Mans sera assuré au mieux en Amérique du Nord.

Le drapeau Français qui permettra à Jim France de donner le départ des 24 Heures du Mans 2013 lui sera remis symboliquement le 20 juin prochain par Don Panoz, créateur d’American Le Mans Series avec l’ACO et actuel vice-président d’USCR en présence du Président Fillon.

C’est la première fois en 90 ans d’histoire que le départ des 24 Heures du Mans sera donné par deux membres d’une même famille.

 

LE MANS - Pierre FILLON Président ACO -Photo Frederic VEILLARD pour autonewsinfo

LE MANS – Pierre FILLON Président ACO -Photo Frederic VEILLARD pour autonewsinfo

 

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest :

« Nous sommes particulièrement honoré que Jim France ait accepté de donner le départ des 24 Heures du Mans en cette année symbolique où nous fêtons les 90 ans de la plus grande course d’endurance au monde. Cela prouve combien les liens entre le club qui créa l’endurance et les autorités du sport automobile nord-américain sont étroits. Grâce à Jim France et United SportsCar Racing, championnat sur lequel l’ACO travaille sans relâche avec ses partenaires nord-américains, nous sommes confiants quant à la sauvegarde des valeurs universelles des 24 Heures du Mans et grâce auxquelles le succès de cette épreuve permet de rayonner à travers le monde. »

Jim France, Président d’United SportsCar Racing, expliquant lui :

« Dans un mois, je donnerai le départ le départ des 24 Heures du Mans au non de toute la famille de l’endurance automobile nord-américaine. Cela démontre l’intérêt universel dans la fusion des deux entités qui président aux organisations de ce type d’épreuve en Amérique du Nord. Tous les passionnés de sport automobile attendent désormais avec impatience les débuts du championnat réunifié United SportsCar Racing lors des 24 Heures de Daytona Rolex de 2014, en collaboration étroite avec l’Automobile Club de l’Ouest et les 24 Heures du Mans.
Sur un plan plus personnel, il est très gratifiant pour moi de tenir le rôle que mon frère Bill tint en 1976. Mon père Bill Sr. a toujours apprécié l’internationalisation des épreuves d’endurance dont l’incarnation était selon lui les 24 Heures du Mans. »

 

Flash-back 1976

 

Bill France Jr. donne le départ des 44e 24 Heures du Mans

Le contexte économico-sportif de l’époque est tel que l’Automobile Club de l’Ouest décide de privilégier le spectacle au détriment des économies d’énergie. 

Afin de passionner des spectateurs avides de nouveautés, les 24 Heures du Mans sont, cette année-là, à la « sauce » américaine: création d’un Challenge Daytona/Le Mans, d’une catégorie IMSA-GTP et, pour faire bonne mesure, saupoudrage du plateau avec quelques monstres issus de NASCAR Sprint Cup Series à commencer par la Chevrolet Corvette de John Greenwood qui orne de drapeaux de Lafayette, sa monture d’une puissance de 750 cv.

La deuxième Art Car de l’histoire est l’œuvre de l’artiste américain Franck Stella qui enjolive les flancs d’une BMW de papier millimétré.

Pour officialiser cet « appel » à l’Amérique, Bill France Jr., alors Président de la NASCAR, donne le départ en tant qu’invité d’honneur de l’ACO.

Il est chaperonné par le Président de l’Automobile Club de l’Ouest, Raymond Gouloumès et par Alain Bertaut, ‘’Monsieur Règlement’’ qui lui avaient rendu visite en Floride à la fin du mois de janvier pour lui proposer cet honneur.

Bill France Jr. est alors accompagné de son fils Brian, « teen-ager » qui découvre le sport automobile européen.

L’histoire retiendra que les exotiques voitures américaines, Dodge Charger, Ford Torino, Chevrolet Monza et autres Chevrolet Corvette ne verront pas l’arrivée d’une course remportée par Jacky Ickx et Gijs Van Lennep au volant d’une Porsche 936.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Frédéric VEILLARD

Sport

About Author

gilles