RALLYCROSS 2013. OUVERTURE A ESSAY. LES FRANCAIS EN SUPER 1600 BRILLENT

 

RALLYCROSS-ESSAY-2013-Supercars-3e-Challenge-Europe-1er-championnat-de-France-Photo-AFOR

RALLYCROSS-ESSAY-2013-Supercars-3e-Challenge-Europe-1er-championnat-de-France-Photo-AFOR

 

Les Français en Super 1600, les Belges en Super Car !

Le Rallycross Challenge Europe, le Championnat de Belgique et le Championnat de France, les spectateurs qui avaient fait le déplacement en Basse Normandie, avaient de quoi s’en mettre plein les yeux au cours d’un week-end évidemment un peu humide.

Comme la pluie ne s’est invitée que dans la nuit, c’est sur un tracé somme toute assez sec que les nombreux pilotes se sont livrés à de belles empoignades ce dimanche.

 

RALLYCROSS-ESSAY-2013-1-et-2e-Challenge-Europe-Koen-Pauwels-devant-Patrick-Van-Mechelen-Photo-AFOR.

RALLYCROSS-ESSAY-2013-1-et-2e-Challenge-Europe-Koen Pauwels-devant-Patrick Van Mechelen-Photo-AFOR.

 

Supers Cars. En fait, si le gros du peloton était Français, la réplique donnée par la colonie Belge était de très bonne facture.

La preuve, c’est le flamand Patrick Van Mechelen qui, en Supercars inquiétait les grosses pointures Françaises. Le pilote de Herent s’offrait la tête de Pailler père et fils, Jérôme Grosset-Janin ou Alain Heu qui étrennait sa nouvelle C4, ex Tollemer.

Ce dernier avait quand même un peu bousculé la hiérarchie lors des essais chronos du samedi puisqu’il s’offrait une toute symbolique pole position mais qui en disait beaucoup sur le potentiel de celui qui pourrait bien être la bonne surprise de cette nouvelle saison qui s’annonce.

A l’issue des manches qualificatives, c’était deux Belges, Patrick Van Mechelem et Koen Pauwels qui partaient en première ligne de la finale, aux côtés de Jean-Luc Pailler qui a laissé les clef du Championnat de France à son fils Fabien, tandis que le vétéran Brestois ferraille lui en Europe.

Mais hier fut une mauvaise journée pour la famille Pailler puisque Fabien, cassait son moteur en finale B. Un peu inquiet pour la santé du sien, Jean-Luc préféra ne pas prendre le départ de la finale A, laissant ainsi le champ libre aux deux pilotes flamands.

« Quand j’ai vu que Fabien avait cassé son moteur, j’ai préféré être prudent, deux casses moteur en un week end, il fallait éviter »

Confiait à l’issue de l’épreuve, le multiple Champion de France et seul en France à avoir coiffé la couronne Européenne.

Ravit d’être débarrassé d’un concurrent toujours coriace à mater, c’est Pauwels qui est le plus prompt à l’extinction des feux. Derrière lui, Van Mechelen tente de ne rien céder, tandis que Grosset-Janin tient le rythme des deux leaders.

Visiblement, l’Europe n’était pas hier la principale préoccupation du pilote de la Clio 4X4.

« J’ai effectivement opté pour la sagesse. Pour moi, l’objectif principal est le championnat de France. Pour nous c’est un bon week end bien évidemment. »

Contrôlant le retour de Knapick, le Savoyard maîtrisait sa course tandis que devant lui, le Belge Koen Pauwels imposait sa Ford Focus, à la Fiesta de Patrick Van Mechelen .

 

Le classement des Supers Cars :

1. Koen Pauwels (Ford Focus-Belgique) – 2. Patrick Van Mechelen (Ford Fiesta- Belgique) – 3. Jérôme Grosset-Janin (Renault Clio WRC- France) – 4. Kervé Knapick (Citroën DS3-France) – 5. Alain Heu (Citroën C4 WRC-France).

 

RALLYCROSS-2013-2eme-Super-1600-Julien-Febreau-Photo-AFOR

RALLYCROSS-2013-2eme-Super-1600-Julien-Febreau-Photo-AFOR

 

En super 1600, la course a été absolument somptueuse.

Avec un super Julien Fébreau, notre excellent confrère commentateur de la F1 sur Canal + que l’on avait vu pourtant un peu en difficulté dans les manches qualificatives mais qui a réalisé une bien belle course en finale A, où il partait pourtant de la dernière ligne.

 

« Dimanche matin, on était vraiment dans les soucis.Plus rien ne marchait sur la voiture. J’ai tout mis sur la dernière manche où je réalise le meilleur temps. Alors, c’est vrai, en finale A, je me retrouve en dernière ligne. Je pars super bien et je me cale à droite. Je me retrouve troisième derrière Dorian Launay et David Olivier. David se retrouve au dessus de Dorian . Il fait un deux roues impressionnant et se fait une grosse chaleur. Je passe alors deuxième car David s’arrête. Après, c’est un peu chaud pour aller chercher Dorian.

 

 RALLYCROSS 2013 3eme Super 1600 Adeline Sangnier Photo AFOR


RALLYCROSS 2013 – 3eme Super 1600- Adeline Sangnier  -Photo AFOR

*

Le jeune pilote de la Clio a réalisé un week-end quasi parfait. Il jouera cette année sur les deux tableau, l’Europe avec sa Clio et le Championnat de France avec la Saxo… de Julien Fébreau qui, pour des raisons de Grand Prix F1 ne pourra évidemment et malheureusement pour lui participer à la totalité de la saison.

 

 

Le classement des Super 1600 :

1. Dorian Launay (Clio-France) – 2. Julien Febreau (Saxo-France) – 3. Adeline Sangnier (Citroën C2 – France) – 4. Fabien Chanoine (Dacia Sandero-France) –5. Stanislas Susta (Skoda Fabia – République Tchèque)

 

RALLYCROSS-2013-1er-Divsion-3-Christophe-Saunois-Photo-AFOR.

RALLYCROSS- Essay 2013-1er-Division3-Christophe-Saunois-Photo-AFOR.


Belle prestation de Christophe Saunois en Division 3 qui contrôle en finale A, un Florent Beduneau très en verve lui aussi tout le week end. Morize, lui, se contente d’une belle troisième place.

En division 4, c’est le Sarthois Jimmy Terpereau qui s’impose avec une Audi A3 très efficace. Beau retour de Steven Lefrançois qui place sa Peugeot 296 RC F200 a une belle troisième place tandis que David Vincent, pourtant mieux parti que Terpereau se contente de la deuxième marche du podium.

 

Jean-Michel LE ROY

Photos : AFOR

 

 

RALLYCROSS-2013-Podium-Super-1600.-3e-Adeline-Sangier-1er-Dorian-Launay-2eme-Julien-Fébreau-Photo-AFOR

RALLYCROSS-2013-Podium-Super-1600.-3e-Adeline-Sangier-1er-Dorian-Launay-2eme-Julien-Fébreau-Photo-AFOR

 

Rallycross Sport

About Author

gilles