LE PRAIZE DE LA FFM PARLE DU GP MOTO… BONS POINTS ET GUEULANTE

JACQUES BOLLE

JACQUES BOLLE

 

Jacques Bolle est évidemment présent sur ce GP de France Moto, content sur beaucoup de points et poussant un nouveau coup de gueule sur les discriminations anti motards des forces de police encouragées par le préfet de la Sarthe.

 

LES BONS POINTS, LES MOINS BONS POINTS…

ZARCO (5) ATTAQUE FORT!

ZARCO (5) ATTAQUE FORT!

 

Le Président est il content ?

« Oui sur certains thèmes… Sur le plan sportif par exemple, la jolie place de Zarco, celle de Masbou en qualifs, ce sont des points positifs. J’attends donc que la France, globalement, soit bien dans le coup. Je suis aussi très satisfait du public qui est venu assister au GP, et pourtant la météo n’est pas encourageante. C’est formidable que ça marche même quand il pleut, quand on compare avec les difficultés des courses d’endurance, c’est vraiment positif. »

 

Pourquoi, selon vous, l’endurance est elle en chute libre ?

« Il y a des raisons conjoncturelles et structurelles. Structurelles parce que l’endurance c’est une exception française, francophone disons, ça marche en France et en Wallonie. Depuis que j’ai commencé à courir, ce qui fait un certain temps, ça n’a pas marché ailleurs, exception faite de Suzuka. On a donc pu penser que cela durerait ad vitam aeternam et ce n’est pas le cas.

Les raisons conjoncturelles sont autres. Les courses de vingt quatre heures sont plus un prétexte de rassemblement pour les motards, une sorte de concentration géante, je me souviens que lors d’un Bol d’Or au Ricard, Larivière avait organisé un sondage à la sortie, sur le thème « Savez vous qui a gagné ce Bol d’Or ? ». Seuls 20% des spectateurs pouvaient répondre et donc 80% l’ignoraient.

Et puis, ces fêtes se sont transformées en « rave parties », où l’alcool et les stupéfiants sont apparus. Ce qui, bien entendu, a rebuté pas mal de spectateurs qui venaient seulement pour le plaisir d’être ensemble. J’ajoute qu’ici, au Mans, la Préfecture est toujours pointilleuse, elle monte des souricières à motards sur les péages d’autoroute, c’est choquant et là encore, cela gêne beaucoup de monde ! « 

Et cela se vérifie encore, nous l’avons vu nous-mêmes sur l’autoroute pour venir au GP !

« Oui, c’est un régime spécial que le préfet fait subir aux motards. Il faut bien comprendre que je ne suis pas contre les contrôles, mais il faut que cela soit fait en respectant la loi. Hors, quand il ya discrimination, stigmatisation d’une partie de la population, c’est illégal ! »

Bon, on aime bien ce praize là, c’est la première fois en bien des années de carrière dans la moto, car il est enthousiaste, il ne vient pas seulement au GP de France par obligation de représentation, il est clairement passionné.

Et quand il faut pousser un coup de gueule, il ne connaît pas la langue de bois habituelle dans les autres fédés sportives.

On a aussi écrit ce qu’il fait pour les terrains, de motocross ou de vitesse, menacés, bref il fait un boulot de praize.

On lâche rien !

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos :  GILLES VITRY – autonewsinfo

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis