ELMS. RETOUR A IMOLA

ELMS 2013 Drapeau et Grid girl

 

Après Silverstone, l’ELMS se tourne en cette fin de semaine vers le circuit d’Imola

Les concurrents de l’European Le Mans Series y disputeront en effet la deuxième manche de la saison en Italie sur l’Autodromo Enzo et Dino Ferrari à Imola, ces 17 et 18 mai prochains.

La première course de la saison s’est déroulée en marge du Championnat du Monde d’Endurance WEC sur le circuit de Silverstone, à la mi-avril.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-ZYTEK-NISSAN-VICTORIEUSE-des-3-H-13-AVRIL-avec-DOLAN-TURVEY-Photo-Gilles VITRY -autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-ZYTEK-NISSAN-VICTORIEUSE-des-3-H-13-AVRIL-avec-DOLAN-TURVEY-Photo-Gilles VITRY -autonewsinfo

 

L’écurie Anglaise Jota Sport, avec un proto Zytek-Nissan LMP2, piloté par le duo Simon Dolan et Oliver Turvey, a ouvert les compteurs de victoires au classement général de la saison 2013.

L’épreuve qui s’est déroulée dans des conditions climatiques compliquées et sous une pluie battante avait dû être écourtée pour des raisons de sécurité.

Dans ces conditions, difficile d’y voir clair et ce dans la mesure où la course avant son interruption au drapeau rouge une heure avant son terme, se déroula également quasiment une autre bonne heure derrière la voiture de sécurité la piste du Northamptonshire étant inondée et jugée dangereuse jusqu’à on l’a dit ce que le directeur de course une fois les 75% de la distance prévue, atteinte, n’y mette fin.

 

ELMS 2013 a Silverstone  - MORGAN JUDD - Team MORAND  du duo Franck MAILLEUX Natacha GACHNANG -Photo Gilles VITRY autonewsinfo

ELMS 2013 a Silverstone – MORGAN JUDD – Team MORAND du duo Franck MAILLEUX Natacha GACHNANG -Photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Sinon, et la Morgan de l’équipe Suisse de Benoit Morand, piégé par la pluie alors qu’elle caracolait en tête, et l’Alpine Signatech, et l’Oreca du Team Thiriet, s’étaient montré des plus dangereuses…

C’est la raison pour laquelle, le résultat de l’épreuve inaugurale de Silverstone, reste anecdotique.

A Imola, on remet les compteurs à zéro.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-ALPINE-Equipe SIGNATECH de Nelson-Panciatici et Pierre RAGUES - photo Gilles VITRY - autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-ALPINE-Equipe SIGNATECH de Nelson-Panciatici et Pierre RAGUES – photo Gilles VITRY – autonewsinfo

 

Dans la catégorie LMPC, le tandem que forme, Soheil Ayari et Anthony Pons, pointe en tête du classement provisoire, cependant que le LMGTE est mené par la Porsche 911 GT3 RSR, la N°77 de l’équipage Nick Tandy et Gianluca Roda de Proton Competition.

ELMS-2013-Team-Endurance-Challenge-num-48-Soheil-AYARI-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-Team-Endurance-Challenge-num-48-Soheil-AYARI-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

En GTC, la BMW Z4 N°79, de l’écurie Ecosse, pilotée par le trio Ollie Millroy, Andrew Smith et Alasdair McCaig, a bien entamé en terre Anglaise une saison qui s’annonce également très disputée dans cette catégorie.

Pour la deuxième manche, les engagés de l’ELMS 2013 retrouveront sans doute un climat plus approprié à la course automobile et à l’endurance sur un circuit bien connu pour avoir accueilli les Grands Prix de Formule 1 de San Marin.

 

circuit imola vue aerienne photo circuit

 

Le Circuit Enzo et Dino Ferrari est situé à proximité de la ville d’Imola à 40 kilomètres au sud de Bologne. Il a accueilli le Grand Prix de F1 d’Italie en 1980, avant d’être le théâtre du Grand Prix de San Marin pendant 25 ans, de 1981 à 2006.

À l’origine connu pour être un circuit très rapide, il a subi des modifications à la fin des années 90, qui ont transformé notamment les courbes de Tamburello – suite à l’accident mortel du grand Ayrton Senna le 1er mai 1994 -et aussi celle dénommée Villeneuve – en hommage au grand Gilles, le légendaire pilote de la Scderia –  lui faisant perdre un peu de cette particularité.

Il a ensuite été largement modernisé en 2007 sous la responsabilité du célèbre architecte des circuits de F1, l’Allemand Hermann Tilke.

Composé de 9 virages à droite et 13 virages à gauche, la piste longue de 4,909 kilomètres du tracé d’Imola, fait partie des circuits, peu nombreux, sur lesquels les voitures tournent en sens antihoraire. Il offre un tracé très technique et difficile à interpréter, avec des virages compliqués qui demandent une grande maîtrise du pilotage.

De nombreuses épreuves d’endurance se sont déja par le passé, déroulées sur le circuit d’Imola, avec des courses de 250 km à 1000 km, ou de trois à six heures. Mais les concurrents du précurseur de l’ELMS, n’y ont évolué qu’une seule fois dans le cadre de l’Intercontinental Le Mans Cup en 2011.

L’European Le Mans Series, partagera ce week-end de courses, avec le GT Tour FFSA. Les passionnés auront également l’occasion de voir en piste, une manche de la Peugeot RCZ Racing Cup ainsi que des courses de monoplaces avec la Formule 3 Classique et la XL Formula.

 

Christian COLINET

Photos : Gilles VITRY – Eric REGOUBY – 

 

 

Calendrier 2013 European Le Mans Series

 

1. Silverstone (GB) : 12-13 avril

2. Imola (Italie) : 17-18 mai

3. Red Bull Ring (Autriche) : 19-20 juillet

4. Hungaroring (Hongrie) : 13-14 septembre

5. Paul Ricard (France) : 27-28 septembre

 

ELMS Sport

About Author

gilles