MOTOGP, DU RIFIFI CHEZ SUZUKI ?

 

C’est clair, ça bouge en MotoGP où pourtant les motos d’usine semblent verrouillées pour l’an prochain.

Sauf que…

Hayden ne va peut-être pas faire de vieux os chez Ducati…

Et si Suzuki accepte les conditions d’intégration de la Dorna, via une équipe déjà engagée, commencera à rouler en MotoGP avec deux motos.

Et donc,  cela fait trois motos d’usine possibles à fournir en 2014…

Alors qui au guidon ?

 

TROIS POUR DEUX PLACES…

RANDY DE PUNIET

RANDY DE PUNIET

 

On sait que Randy de Puniet sera le pilote qui mettra la Suzuki au point.

Mais pour savoir qui pilotera les Suzuki en GP, il faut se souvenir que certains pilotes qui obtiennent aujourd’hui de bons résultats dans leurs cylindrées respectives rêvent d’un guidon officiel et sont donc sur la liste, probablement devant De Puniet.

Qui ?

Les frangins Espargaro !

 

POL ESPARGARO

POL ESPARGARO

 

D’abord Pol, qui devrait être Champion du Monde Moto2 cette année, même s’il rate un peu ses GP ces temps-ci, qui est très convoité par Yamaha, qui aura probablement un guidon à offrir bientôt chez Tech3, et plus tard dans son team usine.

Donc Pol ne serait pas sur la Suzuki, sauf si Yamaha change d’avis…

Reste Aleix Espargaro, qui bat régulièrement De Puniet en CRT, qui serait donc le deuxième choix logique de Suzuki, si Pol va chez Yamaha.

Reste donc une moto.

Et il y a un autre pilote qui frappe à la porte de Suzuki, avec des références sérieuses…

 

CAL CRUTCHLOW

CAL CRUTCHLOW

 

Cal Crutchlow, qui veut un guidon usine, qui a loupé celui de la Ducati qui a été donné à Dovizioso, qui est donc éventuellement sur les rangs pour la Ducati de Hayden si Hayden est remercié, et si le guidon Ducati reste verrouillé, il reste Suzuki.

Auquel cas, il serait probablement préféré à De Puniet.

Pourquoi Crutchlow ?

Viendra, en 2015, la succession Rossi chez Yamaha usine.

Crutchlow sait que ce ne sera pas lui.

Donc devenir pilote Suzuki, avec statut de pilote d’usine et de metteur au point d’une nouvelle moto, pour un pilote avec tellement d’expérience et de réussite, c’est presque un choix évident.

Et donc il ya un peu le feu chez De Puniet…

Bon, c’est lui qui fera les premiers essais en tant que pilote de GP, il a une avance certaine, il faut maintenant qu’il fasse ses preuves durant la mise au point.

Avec une pression incroyable !

Sur l’air de Dallas… « GP, ton univers impitoyaaaaaable… »

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis