F1. ALONSO ET FERRARI REMPORTENT LE GP D’ESPAGNE

 

ALONSO POUSSE DU DEPART A L’ARRIVEE POUR REMPORTER SON GRAND PRIX A DOMICILE

 F1-2013-BARCELONE-MASSA-ET-ALONSO-FERRARI


F1-2013-BARCELONE-MASSA-ET-ALONSO-FERRARI

 

VICTOIRE ce dimanche aprés-midi au GP D’ESPAGNE sur le circuit Catalan de MONTMELO de la Ferrari de l’enfant du pays, l’Espagnol Fernando Alonso. Lequel au terme des 66 tours, l’emporte en devançant de 9″338 la Lotus-Renault du Finlandais Kimi Raikkonen, une nouvelle fois à l’honneur.

Le podium étant complété par la seconde Ferrari F138 du Brésilien Félipe Massa qui termine à 26″049 . Suivent, les deux Red Bull-Renault, du triple Champion du monde et leader du millésime 2013, l’Allemand Sebastian Vettel et de son partenaire Australien Mark Webber.

Le TOP 10 étant complété par la Mercedes de Nico Rosberg le poleman, la Force India de Paul di Resta, les McLaren de Jenson Button et Sergio Perez et enfin par la Toro Rosso de Daniel Ricciardo.

Côté Français, Charles Pic finit 17éme et Jules Bianchi lui, 18éme. A retenir encore les abandons, suite à une suspension arrière droite faussée. de la Lotus-Renault de Romain Grosjean lors du 8éme des 56 tours. Et aussi de la Toro Rosso de Jean-Eric Vergne en fin de GP, à 12 tours de l’arrivée.

Au classement Mondial des Pilotes : 1-Vettel: 89 pts, 2-Räikkönen: 85 pts, 3-Alonso : 72 pts, 4-Hamilton : 50 pts, 5-Massa : 45 pts.

Et, celui des équipes : 1-Red bull-Renault : 131 pts, 2-Ferrari : 117 pts, 3-Lotus-Renault : 111 pts, 4-Mercedes : 72 pts, 5-Force India-Mercedes : 32 pts

 

F1 2013 BARCELONE Fernando Alonso (Ferrari), Victorieux avec une stratégie à 4 arrets.

F1 2013 BARCELONE Fernando Alonso (Ferrari), Victorieux avec une stratégie à 4 arrets.

 

Fernando Alonso au volant de sa Ferrari F138, a remporté ce dimanche son Grand Prix à domicile en adoptant une stratégie à quatre arrêts.

Le Double Champion du Monde, a bouclé le Grand Prix en devançant  la Lotus-Renault de Kimi Räikkönen, arrivé seconde après trois arrêts.

Ce succès Espagnol est le 32ème d’Alonso en Formule 1. Quant à son équipier, Felipe Massa lui, il décroche son premier podium de la saison avec la seconde Ferrari, en dépit d’un départ depuis la neuvième place sur la grille, dont trois places de pénalité.

Fernando Alonso a établi un nouveau record en devenant le seul pilote à remporter le Grand Prix d’Espagne depuis la distante 5ème place de la grille, démontrant comment la stratégie pneumatique peut être utilisée pour gagner des positions en piste.

 

F1-2013-BARCELONE-KIMI-RAIKKONEN-2eme

F1-2013-BARCELONE-KIMI-RAIKKONEN-2eme

 

Le Finlandais Kim Räikkönen, parti avec une stratégie complètement différente de celle d’Alonso car comportant un arrêt de moins, termine néanmoins solide second, à moins de 10 secondes du vainqueur (9″338). Le Finlandais de l’équipe Lotus-Renault, fut le seul pilote à observer trois premiers arrêts en pneu medium P Zero Blanc, avant de conclure avec un relais en durs P Zero Oranges.

De ce fait, le leader du Championnat, l’Allemand Sebastian Vettel, ne terminant que 4éme à Montmélo, les positions se resserrent considérablement en tête du classement provisoire du Championnat, avec un Top 3 du général, se tenant désormais en 17 points !

Kimi avec 85 points n’accusant que quatre infimes points de retard sur le leader Vettel qui en totalise lui, 89 !

Mais cela ne semblait pas suffisant pour Raikkonen :

 » On n’est pas là pour faire deuxième, d’autant qu’il y avait une opportunité en stratégie décalée, mais Fernando a profité de Lewis devant moi pour prendre l’avantage dans le deuxième virage »

Et il précisait :

« Par la suite, j’ai fait de mon mieux pour rester dans le coup et le team a fait du bon boulot en stratégie et avec les pit stops. À mi-course j’espérais encore me battre pour la victoire, puis il a bien fallu constater la supériorité de Ferrari. J’ai dû me résoudre à contrôler Massa derrière moi plutôt que d’attaquer Alonso devant, or seule la victoire m’intéresse. »

 

F1-2013-BARCELONE-Podium-ALONSO-1er-Kimi-2eme-et-Massa-3eme-12-mai-2013

F1-2013-BARCELONE-Podium-ALONSO-1er-Kimi-2eme-et-Massa-3eme-12-mai-2013

 

Tous les pilotes avaient pris le départ en pneu Pirelli medium P Zero Blanc, à l’exception des deux Marussia et de la Caterham de Charles Pic, choisissant de partir en durs. Un premier arrêt de Ferrari, tôt en course, a permis à alors Alonso de dépasser la Red Bull-Renault de Sebastian Vettel et de laisser l’Espagnol exécuter sa stratégie à la perfection, sans perdre de position en piste.

Filant au fil des tours, vers une victoire incontestée et incontestable !

Au passage du vainqueur sous le drapeau à damiers, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport lâchait :

« La stratégie a été une nouvelle fois au premier plan du Grand Prix d’Espagne, habituellement très exigeant avec les pneus en raison des caractéristiques uniques du circuit. C’est pour cette raison que l’on a assisté à un important niveau de dégradation, qui ne devrait pas être revu durant le reste de l’année. Notre objectif est de voir entre deux et trois arrêts en course, et il est clair que quatre est trop. En fait, cela s’est produit une fois auparavant, lors de notre première année de présence dans la F1, en Turquie. Nous allons viser des changements pour le Grand Prix de Silverstone, afin de nous assurer de maintenir notre objectif et de résoudre ces problèmes rapidement. Félicitations à Fernando Alonso et Ferrari pour avoir poussé fort du départ à l’arrivée et avoir fait fonctionner la stratégie à quatre arrêts pour signer un résultat très populaire ici. Leur stratégie a été planifiée dès le début du weekend, avec une utilisation raisonnée des gommes en qualifications, avant de réaliser de fantastiques manœuvres de dépassement ».

 

Derrière le pilote Ferrari, Kimi Räikkönen dans le baquet de sa Lotus-Renault, a réalisé une course inspirée lors du Grand Prix d’Espagne et il termine deuxième derrière Fernando Alonso.

Ce résultat permet au pilote motorisé par Renault de monter sur le podium pour la quatrième fois en cinq courses. Ce troisième podium consécutif lui permet en outre de réduire à quatre points son retard sur le leader du Championnat, Sebastian Vettel dont la monoplace n’a franchi la ligne d’arrivée qu’en quatrième position, suivi de son équipier l’Australien Mark Webber.

A sa descente du podium, l’ heureux lauréat sur ses terres devant un public tout acquis à sa cause, :

 » Je suis très content, car c’est toujours très spécial de gagner chez soi. On repart à chaque fois d’une page blanche et les derniers tours sont toujours très longs. L’an dernier à Valence, on ne s’attendait pas du tout à gagner, surtout en partant de la 11éme place sur la grille. Ici, il y avait un point d’interrogation sur la performance des Mercedes car on voyait bien que Sebastian Vettel passait un week-end difficile et on se doutait que Kimi Räikkönen, serait de nouveau probablement le plus rapide en conditions de course, mais on savait qu’on avait le rythme qu’il fallait sur les longs relais et on voulait pouvoir exploiter pleinement le potentiel de la voiture, pour montrer que la victoire en Chine n’était pas un coup de chance. Je suis aussi content pour l’équipe qu’on ramène les deux voitures sur le podium. »

 

Sam HORNETT

Photos : PIRELLI et Teams

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

F1 Sport

About Author

gilles