ENDURANCE WEC. 1-2-3, AUDI SIGNE VICTOIRE ET TRIPLE

WEC-2013-SPA-PODIUM-100-AUDI-avec-victoire-Audi-1-Treluyer-Fassler-Lotterer

WEC-2013-SPA-PODIUM-100-AUDI-avec-victoire-Audi-1-Treluyer-Fassler-Lotterer

 

1-2-3, décidément, Audi était trop fort pour Toyota !

Grand beau sur Spa mais aussi sur l’endurance.

Grâce bien évidemment à un un ciel bleu d’azur sur les Ardennes mais aussi parce qu’entre Audi et Toyota, ce fut somptueux.

Si les hybrides Japonaises avaient semblé en retrait lors des diverses séances d’essais, elles le furent également en course. Pourtant, longtemps, la nouvelle voiture du Team Toyota, créa des soucis aux Allemandes, grâce en fait à une plus grande autonomie.

Un souci sur le moteur hybrid causait hélas malheureusement la perte de ses freins. Et des aussi et surtout des espoirs de victoire sur les Audi.

Trois voitures sur les trois marches du podium, encore une fois les Allemands ont frappé fort !Et à un petit mois du Mans, cela pose question sur leur futur duel Sarthois…

Car en ce début de Championnat du monde d’endurance 2013, les bolides ‘ made in Ingolstadt ‘ mènent déjà par deux victoires à zéro et avec deux équipages différents !!!

En fait ce fut en grande partie grâce l’autonomie respectives de chaque voiture que s’est joué une grand partie, le début de course.

Les Audi embarquent 58 litres de diesel tandis que les Toyota peuvent, elles, compter sur 73 litres d’essence.

De quoi en effet niveler les valeurs. Alors pour le plus grand plaisirs des spectateurs, pendant trois heures, on assista à un superbe mano à mano.

 

WEC-2013-SPA-Depart-des-6-Heures

WEC-2013-SPA-Depart-des-6-Heures

 

 

Les Toyota étaient distancées en performance. Pourtant au baisser du drapeau, Nicolas Lapierre pouvait s’intercaler dans le tiercé des Audi puisque Lotterer sortait large à la Source

 » J’ai voulu y faire mon check up à l’hotel » s’en amusait-il à l’issue de ces 6 heures, ouvrant la porte à Duval et à la Toyota version 2013, ravie de l’aubaine. Calé dans les roues du Chartrain, Lapierre pouvait, pendant un moment suivre le rythme ‘made in’ Audi.

Mais la voiture N° 1, insensiblement, inexorablement, l’Audi des Champions du monde, se sortait de la pression Toyota.

 

 

WEC-2013-SPA-AUDI-1-devant-AUDI-2

WEC-2013-SPA-AUDI-1-devant-AUDI-2

 

 

Derrière, Géné était lui bien parti mais sa R18  »longue queue » paraissait bien moins à l’aise dans les appuis serrés. Buemi n’avait pas réussi un départ d’anthologie et se retrouvait juste devant la Lola Rebellion de l’ancien pistard des GP de F1, Nick Heidfeld, que la vue d’une Toyota officielle met visiblement en transe !

 

Peu à peu, la hiérarchie se mit en place avec une remontée météore de Lotterer qui revenait à la troisième place, puis à la deuxième. Géné lui connaissait des problème de rythme et Buemi pouvait le passer.

 

 

WEC-2013-SPA-AUDI-de-LOTTERER-TRELUYER-FÄSSLER- FONCE VERS LA VICTOIRE -©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo

WEC-2013-SPA-AUDI-de-LOTTERER-TRELUYER-FÄSSLER- FONCE VERS LA VICTOIRE -©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo

 

 

Dès le 15éme tour, Lotterer rappelait à tout le monde qu’il passa sa jeunesse au pied du Raidillon, en y portant une attaque fulgurante sur Loic Duval. Impressionnant à cet endroit puisque c’est par l’extérieur, qu’il passa une Ferrari, tandis que Duval était resté, lui, à l’intérieur de la célèbre courbe.

 » A cet endroit, il faut savoir juger et surtout prendre le bon élan. Loïc en a pris un peu moins et j’ai pu passer en sortie. »

Vinrent alors les premiers ravitaillements et c’est au dix-neuvième tour que les Audi durent s’y coller. Alors, grâce évidemment à son plus gros réservoir, Lapierre prenait la tête pendant deux tours. Chez Toyota on esquissa un timide sourire mais visiblement, les clefs de l’énigme Ardennais commençaient à être distribuées.

Pourtant, la sortie de Pizzonia, qui avait animé le tout début de course des LMP2, faisait sortir le safety car.

Regroupement général donc et en prime une crevaison pour Lotterer qui devait anticiper son ravitaillement. Benoît Tréluyer regrettait l’épisode.

 »En fait je crois que la direction de course s’est un peu trompée et André a dû faire un tour avec une faible pression.  »

Et, il précisait :

 » En fait, j’avais 1.1 bars à mon voyant. Il en faut 1.9. J’ai dû rouler les ¾ d’un tour à l’économie. »

 

 WEC 2013 SPA La plus rapide des Toyota celle de Wurz-Lapierre-Nakajima-© Manfred GIET pour autonewsinfo


WEC 2013 SPA La plus rapide des Toyota celle de Wurz-Lapierre-Nakajima-© Manfred GIET pour autonewsinfo

 

Duval enchaînait lui son troisième relais. Lapierre était passé en tête et pendant une bonne douzaine de tour, il tenta l’échappée belle. Dans le trafic, superbement, les deux hommes allèrent enflammer le circuit Belge.

 »En fait, c’est grâce au surplus de puissance délivré par le moteur électrique que je pouvais un peu me dépêtrer de la pression de l’Audi. Mais ce fut très dur et en fin de relais, mes pneus étaient bien entamés » confiait un Nicolas Lapierre visiblement un peu fatigué par cette rude passe d’arme.

Peu à peu, la folle espérance des patrons de Toyota, laissa alors la place à la résignation, même avec l’avantage de relais plus longs, le rythme imposé par les Audi était encore une fois impossible à suivre.

 

WEC 2013 SPA La Toyota de Wurz-Lapierre-Nakajima bien dans le coup-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA La Toyota de Wurz-Lapierre-Nakajima bien dans le coup-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.

 

D’autant qu’un peu après la mi course, Nakajima constatait une hausse anormale de la température de ses freins. Suite à une panne du système hybride, le freinage électrique ne fonctionnait plus et obligeait le système hydraulique à un surplus de travail.

Hausse de la température des étriers, disques un peu chiffonnés, il fallait rentrer la TS030 dans le stand…

 

 WEC 2013 SPA Stand TOYOTA - Mr KINOSHITA avec SARRAZIN  et BUEMI


WEC 2013 SPA Stand TOYOTA – Mr KINOSHITA avec SARRAZIN et BUEMI

 

L’autre Toyota, elle, était bien trop loin des Allemandes pour que Yoshiaki Kinoshita, le big boss, Pascal Vasselon le directeur technique et Histake Murata, le manager général, se rendent à l’évidence , pour la deuxième fois de la saison, les voitures d’Ingolstadt leur faisaient mordre la poussière.

Restait évidemment quel serait l’ordre d’arrivée des Audi !

Fassler fut impeccable et pour conclure, Lotterer accomplit son dernier relais aussi remonté que lors du premier. Il accumula un petit pécule et derrière, même si Duval tentait de ne rien céder à son ami Allemand, le trio  »infernal » vainqueur des 24 Heures 2012 et 2011 et surtout Champions du monde en titre, s’en allait vers un succès qui avait pourtant faillit leur échapper dès la première courbe.

 

WEC-2013-SPA-Dr-ULLRICH-avec-TRELUYER-et-FASSLER-assistent-au-succes-de-LOTTERER-Audi-N°-1

WEC-2013-SPA-Dr-ULLRICH-avec-TRELUYER-et-FASSLER-assistent-au-succes-et à l’arrivée triomphale de-LOTTERER-Audi-N°-1

 

Impressionnant tout au long de cette épreuve, le Brésilien Luca Di Grassi – auteur du meilleur chrono des chronos qualificatifs – démontrait sa pointe de vitesse et sa parfaite adaptation à la nouvelle R18 longue queue mais visiblement ses équipiers s’accommodaient moins bien, eux, de la donne aéro de la nouvelle voiture d’Ingolstadt.

Finalement, les trois bolides Allemands franchissaient la ligne d’arrivée dans l’ordre, N° 1- N° 2 et N°3 !

Et après Kristensen-McNish-Duval à Silverstone, il y a quelques semaines, ler trio Treluyer-Fassler-Lotterer , triomphait à son tour

 

WEC 2013 SPA Victorieuse en LMP2 l'ORECA de PEREZ COMPANc-MINASSIAN-KAFFER-© Manfred GIET photo Manfred GIET

WEC 2013 SPA Victorieuse en LMP2 l’ORECA de PEREZ COMPANc-MINASSIAN-KAFFER-© Manfred GIET photo Manfred GIET

 

En LMP2, rude empoignade aussi entre l’Oreca du Pecom Racing de Kaffer Minassian et Luiz Perec Companc et la meilleure des trois Morgan-Nissan OAK Racing de Pla-Heinemeieer-Brundle.

Parti en pole, Nicolas Minassian se montrait très prudent lors du départ

 »Pla me passe au départ, il a bien joué le coup. Moi, je ne voulais surtout pas tout mettre par terre alors je me suis appliqué à ne pas faire de faute. Nous avions opté pour une stratégie agressive au niveau des changements de pneus. Nous en changions à chaque relais afin de garder de la performance. En LMP2, c’est nécéssaire tant nous sommes proches. La preuve ce final complètement fou  »

 

 

WEC 2013 SPA Pizzonia violemment sorti de piste au Raidillon heureusement sans mal-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA Pizzonia violemment sorti de piste au Raidillon heureusement sans mal-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

 

Calé dans la roue de Pla, le Marseillais attendit son heure. Pizzonia lui en tentant de se mettre dans le même rythme, alla malheureusement à la faute et explosait sa voiture au Raidillon provoquant la sortie du safety car.

Jusqu’au bout, ça chauffa dur même si Minassian et Kaffer parvinrent à prendre un peu d’air après quatre heures d’empoignade. Mais une crevaison sur son Oreca ramena la Morgan mais aussi la Zytek du Team Jota, en moins de quinze secondes !

 

WEC 2013 SPA MORGAN NISSAN OAK de PLA HEINEMEIER HANSSON BRUNDLE-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA MORGAN NISSAN OAK de PLA HEINEMEIER HANSSON BRUNDLE-© Manfred GIET pour autonewsinfo

 

En fait, il fallu un ‘splash and dash’ sur la Zytek à vingt minutes du but pour que l’Oreca de Minassian, Kaffer et Pérez-Companc, l’emporte mais que ce fut rude pour les trois complices.

Belle deuxième marche du podium pour les pilotes OAK qui s’approchent doucement de la victoire. Pour la plus grande joie de Jacques Nicolet et de ses Sarthois.

 

WEC 2013 SPA Les Ferrari AF CORSE de KOBAYASHI-VILANDER et BRUNI FIDSICHELLA devant les ASTON en LMGTE Pro-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA Les Ferrari AF CORSE de KOBAYASHI-VILANDER et BRUNI FIDSICHELLA devant les ASTON et les PORSCHE ‘ usine ‘ en LMGTE Pro-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

 

En LMGTE, même ambiance avec un trio infernal emmené par la Ferrari  de la Scuderia AF Corse de Bruni-Fisichella. Les deux Aston Martin, celle dont tout le monde parle de la bride et la compétitivité étonnante, ne lâchaient rien et mettait une pression terrible sur la voiture d’AF Corse.

Songez donc, à moins d’une demi-heure du drapeau à damier, ces trois voitures se tenaient en moins de… trois secondes !

 

 WEC-2013-SPA-Podium-LM-GTE-PRO


WEC-2013-SPA-Podium-LM-GTE-PRO

 

Et comme Kobayashi-Vilander s’invitèrent à la fête, le final fut somptueux. Au sprint c’étaient Bruni et Fisichella qui s’imposèrent mais que là aussi que la fête avait été belle ! Deux Ferrari et une Aston Martin sur le podium !

Rien  donc pour les Porsche officielles, nul doute que ça ba bosser fort à Weissach avant le sommet de la saison au Mans!

 

WEC 2013 SPA La Ferrari F458 de POTOLICCHIO-AGUAS-MALUCELLI leader en LMGTE AM-© Manfred GIET- pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA La Ferrari F458 de POTOLICCHIO-AGUAS-MALUCELLI leader en LMGTE AM-© Manfred GIET- pour autonewsinfo

 

En GTAM, là encore victoire d’une Ferrari, celle de Pottolicchio-Aguas-Malucelli devant une Aston Martin, celle des polemen Nygaard-Poulsen-Simonsen. La Chevrolet Poitevine de Larbre termine sur le podium après une bien belle course.

Bref, dans toutes les catégories, on s’est régalé et cela laisse augurer de formidables 90éme 24 Heures du Mans ….

 

Jean Michel LE ROY

Photos : Manfred GIET

LE CLASSEMENT FINAL

 

1. P1 Lotterer/Treluyer/Fassler Audi : 6h00’55″971
2. P1 Kristensen/Duval/McNish Audi à 1’05″815
3. P1 Di Grassi/Gene/Jarvis Audi à 1’54″992
4. P1 Davidson/Buemi/Sarrazin Toyota à 1 tour
5. P1 Prost/Jani/Heidfeld Rebellion Lola-Toyota à 3 tours
6. P1 Belicchi/Beche/Cheng Rebellion Lola-Toyota à 3 tours
7. P1 Leventis/Watts/Kane Strakka HPD à 7 tours
8. P2 Perez Companc/Minassian/Kaffer Pecom ORECA-Nissan à 11 tours
9. P2 Pla/Heinemeier Hansson/Brundle OAK Morgan-Nissan à 11 tours 
10. P2 Dolan/Turvey/Luhr Jota Zytek-Nissan à 11 tours
11. P2 Baguette/Gonzalez/Plowman OAK Morgan-Nissan à 12 tours 
12. P2 Rusinov/Martin/Conway Delta-ADR ORECA-Nissan à 16 tours
13. P2 Nicolet/Merlin OAK Morgan-Nissan  à 16 tours
14. P2 Holzer/Kraihamer/Charouz Lotus à 16 tours
15. GTE P Bruni/Fisichella AF Ferrari  à 19 tours
16. GTE P Senna/Makowiecki/Bell Aston Martin  à 19 tours
17. GTE P Kobayashi/Vilander AF Ferrari  à 19 tours
18. GTE P Turner/Mucke/Dumbreck Aston Martin à 20 tours
19. GTE P Lieb/Lietz/Dumas Manthey Porsche à 20 tours 
20. GTE P Dalla Lana/Lamy/Stanaway Aston Martin  à 21 tours
21. GTE A Potolicchio/Aguas/Malucelli 8Star Ferrari  à 21 tours
22. GTE A Nygaard/Poulsen/Simonsen Aston Martin  à 22 tours
23. GTE A Bornhauser/Canal/Rees Larbre Corvette à 23 tours
24. P2 Weeda/Liuzzi/Rossiter Lotus à 24 tours
25. GTE A Goethe/Hall/Campbell-Walter Aston Martin à 24 tours
26. GTE A Ried/Roda/Ruberti Proton Porsche à 25 tours
27. GTE A Narac/Vernay Imsa Porsche à 25 tours
28. GTE A Krohn/Jonsson/Mediani Krohn Ferrari à 26 tours
29. P2 Fatien/Giroix/Ihara Gulf Lola-Nissan à 28 tours
30. GTE A Mallegol/Bachelier/Blank AF Ferrari à 30 tours
31. GTE A Gerber/Griffin/Cioci AF Ferrari à 43 tours

ABANDONS

GTE P Bergmeister/Pilet/Bernhard Manthey Porsche : 123  tours
P1 Wurz/Lapierre/Nakajima Toyota : 99 tours
P2 Graves/Pizzonia/Walker Delta-ADR ORECA-Nissan : 25 tours

 

QUELQUES BELLES  IMAGES DE LA COURSE

 WEC 2013 SPA Toyota Audi un duel de 6 heures-© Manfred GIET- pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA Toyota Audi un duel de 6 heures-© Manfred GIET- pour autonewsinfo
 WEC 2013 SPA Duel entre les Audi-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.


WEC 2013 SPA Duel entre les Audi-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA L'Audi expérimentale de Di Grassi-Gene-Jarvis-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA L’Audi expérimentale de Di Grassi-Gene-Jarvis-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.

 WEC 2013 SPA AUDI Queue Longue de Di GRASSI-GENE-JARVIS deuxième en LMP1-© Manfred GIET pour autonewsinfo.


WEC 2013 SPA AUDI Queue Longue de Di GRASSI-GENE-JARVIS deuxième en LMP1-© Manfred GIET pour autonewsinfo.

 WEC 2013 SPA Sur la version Queue Longue Le Mans Audi prenait soin de cacher un maximum-© Manfred GIET-pour autonewsinfo


WEC 2013 SPA Sur la version Queue Longue Le Mans Audi prenait soin de cacher un maximum-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

 WEC 2013 SPA Propreté clinique chez -Toyota-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.


WEC 2013 SPA Propreté clinique chez -Toyota-© Manfred GIET-pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA ZYTEK NISSAN du Team JOTA de DOLAN-TURVEY-LUHR troisième en LMP2-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA ZYTEK NISSAN du Team JOTA de DOLAN-TURVEY-LUHR troisième en LMP2-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA Très rapide la LOLA REBELLION de Prost-Jani-Heidfeld-5éme© Manfred GIETpour autonewsinfo

WEC 2013 SPA Très rapide la LOLA REBELLION de Prost-Jani-Heidfeld-5éme© Manfred GIETpour autonewsinfo

WEC 2013 SPA La LOLA Rebellion N° 13 de BELICCHI-BECHE-CONG FU CHENG-© Manfred GIET pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA La LOLA Rebellion N° 13 de BELICCHI-BECHE-CONG FU CHENG-6éme© Manfred GIET pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA - La MORGAN-NISSAN OAK de NICOLET-MERLIN-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA – La MORGAN-NISSAN OAK de NICOLET-MERLIN-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA PORSCHE 911 RSR de LIEB-LIETZ-DUMAS-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA PORSCHE 911 RSR de LIEB-LIETZ-DUMAS-© Manfred GIET pour autonewsinfo
WEC 2013 SPA PORSCHE IMSA MATMU de NARAC-BOURRET-VERNAY-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA PORSCHE IMSA MATMU de NARAC-BOURRET-VERNAY-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA A Spa-Francorchamps Audi joue toujours à domicile!-© Manfred GIET- pour autonewsinfo.

WEC 2013 SPA A Spa-Francorchamps Audi joue toujours à domicile!-© Manfred GIET- pour autonewsinfo.

WEC-2013-SPA-Lutte-serrée-aussi-en-LMGTE-Pro-et-LMGTE-AM-©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo

WEC-2013-SPA-Lutte-serrée-aussi-en-LMGTE-Pro-et-LMGTE-AM-©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo

WEC 2013 SPA ORECA NISSAN du Team ADR DELTA DE de Rusinov-Martin-Conway-© Manfred GIET pour autonewsinfo

WEC 2013 SPA ORECA NISSAN du Team ADR DELTA DE de Rusinov-Martin-Conway-© Manfred GIET pour autonewsinfo

 WEC 2013 SPA Paysage buccolique de Spa-Francorchamps-© Manfred GIET-pour autonewsinfo


WEC 2013 SPA Paysage buccolique de Spa-Francorchamps-© Manfred GIET-pour autonewsinfo

FIA WEC Sport

About Author

gilles