BABY BOOMER’s ADVENTURE AU MAROC : FAST ERFOUD…

CLAUDE ET MIREILLE MARREAU

 

Etape magnifique, une de plus pour ce concept de voyage sportif exceptionnel qu’est le Baby Boomer’s Adventure, une boucle de 200 km autour d‘Erfoud dans un désert tellement beau qu’il nous a rappelé les coins les plus incroyables de Lybie et d’Egypte, qui sont pour mon complice Arnaud et moi-même les plus beaux déserts du monde.

 

 

ERFOUD… MAGIQUE!

 

J’avais un souvenir exceptionnel d’Erfoud, où nous étions passé il y a quelques années avec le Rallye Maroc Classic « grande époque », celle de Jean François Rageys.

On est dans l’extrême grand-sud marocain, la frontière algérienne est d’ailleurs tout près, l’air est d’une pureté totale, le ciel bleu intense, les dunes de Merzouga toujours d’un blond doré, la chaleur est en principe colossale à cette période de l’année mais un petit vent coulis la rend plus que supportable.

 

 

 

Mais surtout, je le sais depuis le Rallye de l’Atlas, il y a  ici des pistes absolument magnifiques, roulantes en diable ou sableuses souples, les bruits s’estompent, un peu comme quand on roule sur la neige fraîche… , bref, un bonheur de pistard.

Sauf quand on se plante , ce qui arrivera à pas mal des concurrents, il y a parmi  les autos inscrites des deux roues motrices…

Mais foi de ces désagréments…

Bonheur, plaisir, c’est un peu l‘ambiance au matin de la journée, le rallye a bivouaqué dans le désert, on est guilleret, poète, enthousiaste, bref content d’être là, et la journée sera à la hauteur de ce que l’on attend.

 

LE BONHEUR AVEC UN Z...

 

Je m’intéresse à un équipage particulier, qui roule sur une auto superbe mais totalement improbable ici, sur les pistes parfois redoutables du Maroc, et pourtant hyper préparée par son propriétaire pour ce genre de voyage…

Elle s’appelle donc Datsun 240 Z, elle date de 1972 et quand j’étais jeune, enfin plus que maintenant, vachement plus même, c’était un de nos rêves, avec quelques autres comme l’Alpine Sunbeam mais celle-là, en plus, elle permettait de se la péter devant les potes, de faire des chronos pas possibles sur Paris-Deauv’, et d’épater les gonzesses grave!

D’ailleurs, elle est tellement dédiée au sport qu’elle a couru, au Mans entre autres, où elle a été la première voiture 100% japonaise à rouler sur le circuit le plus célèbre au Monde.

 

PHILIPPE DANIEL ET PATRICK DUFOUR

PHILIPPE DANIEL ET PATRICK DUFOUR

 

Philippe Daniel est tellement fou de cette auto qu’il en a trois, une qui roule comme une auto de collection, une autre qu’il prépare depuis des années pour en faire une « Le Mans », et enfin celle-ci, la Datsun 240 Z « Terre », magnigfique auto.

Elle est donc rehaussée de 6 centimètres, suspension renforcée, amortisseurs et barres stabilisatrices, blindage avant et arrière, remplacement des jantes de 14 par des plus grandes, du 15.

 

 

Oasis, paradis?  Oui, mais on le constate ci-dessus, autonewsinfo est toujours au boulot…

 

DE LA JANTE QUI NE RIGOLE PAS!

DE LA JANTE QUI NE RIGOLE PAS!

 

Le problème, en région chaude, est d’éviter le vapor-lock.

Et donc d’améliorer le refroidissement partout où c’est possible.

Ainsi élargit on l’entrée d’air principale, en déplaçant les phares additionnels sur les côtés et en ajoutant deux ventilateurs devant le radiateur, que l’on voit ici à travers le grillage de calandre.

 

 

Daniel est même allé chercher un radiateur spécial, fabriqué aux USA pour cette auto.

 

 

Et du coup, cette Datsun épate partout où elle passe, tellement inhabituelle et tellement efficace…

Bon, il y a des limites, on l’a dit, Yann Duffillot a tracé de façon à ce que ce soit génialement beau ET une expérience inoubliable.

Alors, forcément, autour d’Erfoud, impossible de ne pas passer dans quelques bacs à sable particulièrement vachards vers quatorze heures, quand au  midi solaire le sable n’est plus du tout porteur.

Les malins ont été reconnaître à pieds par où on pouvait contourner le passage où tous les copains les regardaient, car ici côté vannes, on ne se fait pas de cadeaux, et il y en a, la Datsun en est, l’Alfa Romeo dont nous avons déjà parlé aussi, qui relèvent les défis des traceurs…

Et puis…

En fait, la Datsun ne s’est pas plantée, elle s’est posée, ce qui revient au même mais en plus élégant…

 

 

Alors, avec mon ami Arnaud, nous avons adoré faire les bons samaritains pour cette belle auto avec laquelle nous avons partagé de bons moments.

Car des plantages, nous montrons celui-à mais les autres, les rieurs, ils s ont pelleté de quoi remplir le trou de la sécu!

Nos héros, une seule fois…

 

A L’EST DES DUNES… 

 

Nous avons traversé des endroits paradisiaques, c’est marrant d’ailleurs, tout le monde s’y arrêtait un moment, incrédule.

De vrais gosses, mais le secret de cette organisation, bon sang mais bie sûr, c’est ça, des adultes avec des rêves de mômes!

Nous avons d’ailleurs rencontré plus fous que nous!

 

 

On est sur les traces du Marathon des Sables, qui se fait à pieds et qui voit passer plus de mille concurrents, ici ils sont encore à pieds mais dans cette course-ci, des fois ils peuvent monter sur le vélo…

Du coup, on a fait les badauds façon Tour de France…

Nous avons vu des motards heureux…

 

 

Et parfois moins heureux, parce que scrogneugneu, tu vas avancer n.d.d.de…………..de moto!  (Pardon, ces mots ont été censurés…)

 

 

 

Nous avons vu des 4L se prendre pour des voitures de désert…

 

 

D’ailleurs, ce sont des autos de désert, Claude Marreau, qui est en photo en ouverture de ce reportage, l’a prouvé, il a fait des Paris-Dakar, des vrais, en 4L.

 

a a a a a a a a a aerfoud alfa

 

Nous avons vu une Alfetta passer super propre dans des endroits un peu pièges à c…

Un vrai pilote qui se fait plaisir est un vrai plaisir à regarder…

Nous avons vu des Belges s’amuser comme des fous sur une VW  Golf 4X4…

 

 

 

Nous avons vu enfin les bons génies du rallye Baby Boomer’s Adventure, les mécanos, dont l’auto ferme la marche et dont les occupants, adorables, aident ceux qui ne peuvent pas attendre l’arrivée de l’étape tellement ils sont impatients de faire de la mécanique.

 

 

A ces mecs-là, merci d’exister!

Et à tous, surtout restez tels quels, ne changez rien!

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ARNAUD ET LUCAS DELMAS-MARSALET 

 

 

Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis