BABY BOOMER’S ADVENTURE: TRIAL POURSUITE…

 

Les autos et les motos, c’est la première fois que les deux roues sont admis dans cette épreuve, ont donc quitté les étranges parages des forêts de cèdres du centre du Maroc pour piquer vers le sud… Direction  Erfoud,porte d’entrée vers les dunes de Merzouga, elles-mêmes gardiennes du Sahara…  Mais sur la route de l’Erg, l’organisation du Baby Boomer’s Adventure a prévu une étape superbe, par le célèbre col de Belkacem, ancienne étape du Dakar quand c’était encore un vrai rallye-raid. Et pour ces autos, il faut bien le reconnaître, pas vraiment prévues pour cela, les équipages ont découvert les délices du franchissement, alias trial en anglais, avec vraiment de grosses marches à grimper ou à descendre et aussi les premiers passages sablonneux annonciateurs de bien des émotions fortes!

 

MOTARD,  C’EST HARD…

 

Ils sont six, sur des motos datant des années folles, en particulier des Ténéré, concept génial du regretté Jean Claude Olivier, qui avait demandé à ses Japonais incrédules de fabriquer ce qui est en fait devenu la star mondiale du voyage et du rallye tout-terrain.

Parmi eux, un débutant, il pratique la moto de route mais n’a jamais fait un centimètre de TT, et qui va enchaîner des dizaines de chutes avec un courage et une envie assez incroyables!

 

THIERRY BLANDIN

THIERRY BLANDIN

 

Ils roulent en groupe, devant on trouve  celui qui sait et qui a aussi le système le plus performant de lecture d’un road-book à moto, exercice toujours dangereux dans la mesure où il oblige à quitter fréquemment la piste des yeux…

Thierry Blandin possède une  GPZ 1100, il est fana de Kawasaki, il enfile ses habits tout neufs et ses bottes encore toutes jolies, monte en selle et part avec un enthousiasme contagieux qui verra les équipages auto s’arrêter dans les endroits compliqués pour l’encourager et l’applaudir.

Voilà, le Baby Boomer’s est aussi une épreuve où l’on n’est jamais seul.

Par exemple, avec cet étrange équipage quadruple, qui partage deux motos et une auto , avec rotation d’équipiers chaque demi-journée.

 

BRUNO LASSALLE

BRUNO LASSALLE

 

Ils travaillent tous dans la même boîte, France TP, qui loue du matériel de travaux publics  dans la région de Bordeaux.

Le patron, Bruno Lassalle , ses cadres supérieurs Jean Liegey, Olivier Albertelli et Sébastien Merlot parrtent donc en vacances ensemble, à la découverte du désert.

Détail qui n’en est vraiment pas un, Bruno, a eu un accident, il a une main quasiment inutilisable et sa Beta 280 est équipée pour piloter avec ce handicap.

Vous pensez qu’il se ménage?

Le voici, photo ci-dessus, vaillant au guidon de sa moto ou au volant de la Peugeot 309 puisque l’équipage est tournant…

Belle leçon mais surtout, belle histoire tout à fait digne de l’événement Baby Boomer…

 

AUTOS: ON ATTAQUE LA FALAISE!

 

 

Donc, de belles autos sportives mais routières ont donc attaqué une espèce de colosse de pierre, le col de Belkacem, porte du grand sud marocain.

Et bien sûr, en haut du col, ceux qui passent sans problèmes attendent les autres, en cas de plantage, l’équipier descend, pousse, on s’y reprend à plusieurs fois car la pente est raide, les pierres qui parsèment la piste énormes, les virages en épingles…

Charles Magne, c’est son nom, est un monsieur très connu dans l’expertise aéronautique, qu’il pratique devant les tribunaux.

C’est aussi un Monsieur tout court, qui porte bien son statut social et ses souvenirs de jeunesse…

 

CHARLES MAGNE ET CHRISTOPHE BERBILLE

CHARLES MAGNE ET CHRISTOPHE BERBILLE

 

Il me raconte avec gourmandise que dans les années 90, il a fait le voyage initiatique de France au Niger pour aller revendre une 504 quatre ou cinq fois son prix d’achat après avoir traversé toute l’Afrique du Nord et sub-saharienne.

C’est un souvenir extraordinaire d’aventure entre copains, les traversées se faisant en convois de cinq ou six autos…

Il avait envie de retrouver ce genre d’émoi, il possède une superbe 504 Coupé, avec son coéquipier Christophe Berbille, elle est aux couleurs des Peugot officielles de l’East African Safari mais il ne voulait pas s’y lancer seul, le Baby Boomer’s Adventure était donc l’occasion idéale, chacun des deux amis prend le volant tour à tour et même dans les pires difficultés, cet équipage respire le bonheur.

 

 

Et ils savent envoyer du lourd quand il faut utiliser les chevaux!

Vu au petit matin de Midelt, le rallye part très tôt chaque jour, un équipage dont le moteur est un enthousiasme dévastateur et l’auto une une Golf 4X4, c’est la troisième fois qu’ils participent au Baby Boomer et la voiture est restée telle quelle, avec les mêmes amortos, rien n’a été changé.

 

ROBERT BONUS ET MARC DUERINCK

ROBERT BONUS ET MARC DUERINCK

Ils sont belges, ils réussissent à en assurer toute l’unité à deux…

Rappelons donc qu’en Belgique, il y a trois entités.

La Wallonie, La Flandre et Bruxelles.

Robert Bonus est né à Bruxelles, il habite la Wallonie.

Marc Duerinck est flamand et ils se foutent de ces politiciens qui veulent attiser la haine entre les communautés du pays.

 

Sur l’auto, figure la ville de Walhain qui est le centre géographique de la Belgique…

 

Et surtout, leur pilotage est un festival!

Que ce soit, on le voit, dans le sable ou dans la caillasse la plus ardue…

Avec mon ami Arnaud Delmas, il est de Périgueux et sait profiter de la vie, nous avons suivi cette journée phénoménale à bord de son très beau « drom », un Toyota qu’il pilote avec beaucoup d’élégance.

L’étape de Midelt à Erfoud faisait 300 km dont 120 de piste.

On s’est crus tour à tour au Colorado ou dans un décor de western, on a roulé au fond de la mer, dans l’histoire de la terre, on a constaté que ce Baby Boomer’s est une affaire de jouisseurs, au sens noble du terme, qui aiment toute la vie…

Lors d’une étape prévue au road-book sur la place de Gomarra, avec tous les concurrents, on s’est assis en rond à une terrasse et selon la jolie expression de Saint Ex, on a créé un village d’hommes…

 

 

 

Pour emmener ce « drom », il en faut de l’élégance et de la finesse, car une fois les photos faites, il faut remonter tout le monde, trouver un autre endroit de rêve pour « shooter », attendre les premiers en refaisant le monde et en faisant le nôtre…

 

 

On le refait à notre façon, c’est à dire goûter les couleurs des paysages, le plaisir de piloter sur ces pistes magnifiques et  celui d’attendre en compagnie de quelques victuailles les concurrents qui connaissent le contenu de notre frigo et s’arrêtent, il n’y a pas de chrono sur cette organisation, juste du plaisir.

Album des choses vues, rencontres et coups de coeur …

 

L'ATLAS AU PETIT MATIN

L’ATLAS AU PETIT MATIN

 

RENCONTRE

RENCONTRE

 

EQUIPAGE QUADRUPLE, RARE!

EQUIPAGE QUADRUPLE, RARE!

MARREAU ATTACK!

MARREAU ATTACK!

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ARNAUD ET LUCAS DELMAS-MARSALET

 

 

 

Moto Motocross Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis