SEUL FRANCAIS DISPUTANT LE CHAMPIONNAT D’EUROPE DE RALLYCROSS, DAVY JEANNEY VISE LE PODIUM 2013

_DSC3988

Davy JEANNEY, première course 2013 en Grande Bretagne

Le Rallycross n’était pas, jusqu’à cette saison, une discipline très valorisée au plan des épreuves internationales. Or pour 2013 un promoteur est arrivé et rapidement les choses ont changé, afin d’apporter plus de visibilité à la discipline et à ses acteurs.

UNE ETONNANTE PROGRESSION

Davy JEANNEY, le pilote que nous vous présentons a débuté à 18 ans dans cette discipline d’abord en formule auto poursuite sur terre avec une VISA GTi et une SAXO GTS, où il fut champion UFOLEP.
Une rencontre avec Pascal GUILLON un pilote rallycrossde la région tourangelle (comme Davy) et une invitation à aller le voir courir à Châteauroux, incitent Davy JEANNEY à se lancer en 2008 dans le championnat de France avec la 206 RC Groupe N prêtée par P. GUILLON. Bonne pioche, Davy monte sur le podium en fin de saison.
En 2009, la catégorie ayant changé, la 206 RC est abandonnée au profit d’une 206 super 1600. Tout se passe bien et c’est encore une troisième place au championnat, avec en prime deux victoires.
On se doute bien que cette progression de notre tourangeau est remarquée. Pour 2010, c’est un appel téléphonique de M TECHNOLOGIES qui incite Davy JEANNEY à louer (avec l’assistance) une Citroën XSARA WRC à cette firme installée en Isère et reconnue pour ses prestations en ANDROS et en RALYCROSS.

_DSC3851

Davy JEANNEY pilote

Pour cette nouvelle saison on gravit encore une marche puisque DAVY roule en division 1.
Modeste, le pilote nous glisse :
« J’avais tout à apprendre dans cette nouvelle catégorie, mais 2010 fut une année presque parfaite et j’ai décroché le titre de champion de France. »
2011 constitue l’année charnière, puisque pour exploiter directement une Citroën C4 achetée à M TECHNOLOGIES, Davy JEANNEY installe à côté de son magasin point S de Château-Renault, sa propre structure JSA (pour Jeanney Sport Auto Compétition). Comme le jeune homme est toujours pressé de découvrir des compétitions plus huppées, il décide d’aller voir comment se passe le championnat d’Europe de rallycross . A ce propos Davy commente ainsi la situation :
« Je m’étais donné une année pour découvrir et apprendre la nouvelle voiture ainsi que les pneus. J’ai manqué de constance puisque je n’ai pu faire qu’un podium à la première et à le dernière course. Pourtant cette saison 2011 m’a bien relancé pour le Championnat d’Europ de rallycross 2012. En effet, j’avais pris le recul nécessaire pour ce qui concernait la gestion des pneumatiques et de la course elle-même. Malgré deux casses moteur je termine 3ème ex aequo avec FOUST l’américain, mais ne suis classé que 4ème pour zéro victoires contre deux pour l’américain. »
Avec le promoteur IMG qui s’est installé aux manettes du championnat d’Europe de rallycross, les choses n’ont pas tardé à évoluer. Trois niveaux de championnat sont précisés : Touring Car (niveau de base) Super 1600 (niveau intermédiaire) et Super Car (top niveau). Le format des courses et les attributions des points devraient favoriser la régularité ainsi que le précise Davy :
« Les 4 manches du week-end comptent, puisque les 12 premiers ramassent des points dans chacune d’elle, comme ensuite pour les demi finales et les finales. C’est une bonne chose, ça donne du rythme. Comme j’ai pu le constater lors de la première épreuve en Angleterre, on doit être régulier et fiable d’autant plus, qu’entre le samedi midi et le dimanche début d’après midi si tout se passe bien au niveau mécanique, on ne disputera pas moins de 6 courses. »
Ces changements ont été particulièrement bien perçus par les pilotes et les annonceurs. RED BULL et MONSTER ont déboulé et certains budgets d’écuries se sont envolés. Si notre jeune français compte, hors budget voiture, devoir investir entre 150 000 et 200 000 euros, on pourrait parier que le russe Timur TIMERZYANOV consacrera 10 fois plus que Davy pour l’exploitation de sa saison. Heureusement, la course à l’escalade est un peu limitée au niveau des pneumatiques. S’ils sont libres et principalement produits par AVON ou COOPER, leur nombre est limité à 8 pour un week-end temps sec et à 5 pour temps de pluie.

UNE ORGANISATION BIEN RODEE

C’est à CHATEAU-RENAULT son lieu de naissance en Touraine que nous avions rendez-vous avec Davy JEANNEY et son équipe.
Dans un premier temps, nous découvrons le patron du POINT S affairé à la rédaction d’un devis clientèle.

_003 Photo A Monnot

Davy JEANNEY patron

Ensuite, nous passons dans l’atelier non commercial voisin, où trône sur chandelles la bête de course qui va être chargée juste après notre visite, direction le Portugal pour la seconde course de la saison.
Nous profitons du moment où les mécanos enfilent des combinaisons propres en prévision de la photo, pour nous faire préciser le parcours scolaire et professionnel de ce jeune homme de 26 ans, excellent communicant au demeurant.
Après un bac Sciences et techniques de l’ingénieur en systèmes motorisés, puis un BTS Maintenance après vente auto, puis une année de formation complémentaire chez Citroën pour le diagnostic automobile, Davy, après avoir débuté dans une concession Citroën dans la Vienne a ouvert sa station Point S à Château Renault.
Pour la gestion de sa structure compétition il a recruté des mécaniciens issus de l’Ecole de la Performance : Anthony à temps plein et Cyril stagiaire avec en plus un chef mécanicien: Pierre.
Avec les élongations logistiques aux 4 coins de l’Europe, Daniel le retraité peut se permettre de prendre du temps pour gagner la Finlande ou la Pologne….Un cuisinier rejoint la troupe, ainsi que deux ingénieurs pour le moteur et le châssis en provenance d’ORECA. Davy se joint à eux pour gagner par avion le vendredi soir le lieu de course. « Avec 9 courses dans l’année c’est jouable au niveau du travail » nous déclare Davy.

_010 Photo A Monnot

Côté bleu à l’atelier

UNE VOITURE TRICOLORE ET PERFORMANTE

La C4 devra rivaliser cette saison avec des voitures plus récentes comme les FORD Fiesta, les 208 PEUGEOT ou encore les Citroën DS3 et VOLKSWAGEN Polo. Davy JEANNEY mise sur la fiabilité et sa façon de piloter pour obtenir un maximum de points dans toutes les manches. Contrairement à certains pilotes qui ont des moyens énormes, le tourangeau économise son moteur. Il possède un moteur de secours certes, mais ne souhaite pas devoir l’utiliser.
Ce moteur est préparé chez ORECA sur une base XSARA WRC avec un diamètre de turbo plus gros (45mm) ce qui autorise 550 cv pour un couple de 80m/kg. La plage d’utilisation du moteur se situe entre 4500 et 6500 tours avec le rupteur à 8000 tours.

_007 Photo A Monnot

Un moteur ORECA de 550 CV

Avec une telle puissance et pour avoir toute garantie, on a fait appel à SADEV pour la transmission. TEXAM fournit les amortisseurs. Les roues de 17 pouces reçoivent des pneus à forte structure et ainsi équipée, la bête de course avoisine les 1300 kilos avec le pilote à bord.
La voiture ne se contente pas d’être performante, elle se veut aussi cocardière. En effet, côté droit elle est bleue, côté gauche elle est rouge et ailleurs elle est blanche.

_DSC3791

Côté rouge en course

Le clin d’œil est sympathique et Davy affiche ainsi fièrement sa nationalité dans un parc où les scandinaves sont légion. (Voir liste des teams permanents en fin d’article)
A propos de ces épreuves très disputées du Championnat d’Europe FIA de rallycross, Davy nous confie : « le pilotage est le plus souvent viril et certains pilotes n’hésitent guère à se frayer la piste en poussant sans ménagement le jeunot de français qui aurait l’impudence de venir contester leur suprématie. Pourtant, en dehors de la piste, on fait abstraction de tout ça et l’ambiance est très agréable. J’ai ainsi noué d’excellents rapports avec le grand champion Kenneth HANSEN. Sur les courses en Europe on ne s’est jamais engueulé entre pilotes. La mentalité est bien meilleure qu’en France, où ça se chicane sans arrêt. »
Nous demandons à David de nous parler des circuits et de ses préférences.
« Bien sûr j’aime bien les circuits français, LOHEAC où nous roulerons cette année, mais aussi ESSAY à côté d’Alençon ou KERLABO près de Saint-Brieuc, mais les deux plus beaux, sans conteste, sont en SUEDE et en HONGRIE. Il faut savoir que les circuits sont notés et que parfois ils ne sont pas retenus pour le championnat. »

OBJECTIF : PODIUM en 2013

Avant de se projeter au Portugal, Davy JEANNEY revient sur la première course courue en Grande Bretagne.
« J’ai retrouvé un plateau étoffé et relevé avec des pilotes hyper motivés, au premier rang desquels le champion d’Europe en titre Timur TIMERZYANOV, pilote du team Hansen sur Citroën DS3 et désormais soutenu par RedBull, suivi par Liam DORAN vice champion 2012 lui aussi sur Citroën DS3 soutenu par Monster Energy Drink. Arrive également dans ce championnat, Timmy HANSEN, pilote du team Hansen de son père, soutenu par Cooper Tires et en provenance de la monoplace. Dans la même équipe on trouve également Alexander HVAAL, qui repart en 2013 au volant d’une Citroën DS3. Il ne faut pas oublier non plus le grand champion du monde WRC Petter SOLBERG. »

_DSC3878

Une certaine régularité lors de la première course

Alors comment ça s’est passé ?
« Il m’a fallu reprendre mes marques et j’ai progressé au classement des 3 premières manches : 13ème puis 6ème puis 2ème et enfin 3ème dans la dernière manche, ce qui m’a permis une qualification en première ligne, avec à la clé une seconde place en demi finale, puis une troisième place en finale. Malheureusement, après vérification technique, ma voiture a été rétrogradée de trois places pour une plaque de protection jugée quelques grammes trop lourde (plaque protégeant des pierres le carter moteur inférieur) et j’écope de la 6ème place de cette finale. »

On le voit, des éléments encourageants sont à retenir après la première épreuve de la saison et nous avons senti toute l’équipe technique très déterminée à pousser fort derrière son pilote. Ce dernier semble très serein et optimiste. Ne dispute-t-il pas à 26 ans, déjà son troisième championnat d’Europe ? En tout cas l’objectif de la saison est clairement annoncé : « un podium en fin de saison et mieux si possible. »
On sent Davy JEANNEY lucide et déterminé. Pour ce qui concerne son budget, il a la chance d’avoir des annonceurs qui le suivent depuis ses débuts au niveau international et, pour amortir un peu les frais de structure, JSA assure l’entretien et la maintenance d’une 206 pour un propriétaire qui dispute le championnat de France de rallycross.
Doublement chef d’entreprise (Point S et JSA) et pilote, Davy organise avec méthode sa vie.

_012 Photo A Monnot

JSA, une équipe soudée

La passion fait briller son regard doux dès que l’on aborde les questions de compétition. On le sent vraiment à l’aise dans ce monde du rallycross, où il entend bien marquer la place de la France, par quelques Marseillaise claironnées sur notre vieux continent européen et pourquoi pas, dès dimanche au Portugal ? C’est tout le mal que nous lui souhaitons. En tout cas, à autonewsinfo, nous suivrons d’un œil attentif les performances de ce pilote jeune mais déjà expérimenté qui a su organiser avec méthode et efficacité un team tout aussi compétent.

Alain MONNOT
Photos : Alain MONNOT et Team

_DSC3857

Un jeune pilote déjà expérimenté

Liste des pilotes permanents :

-Andreas Bakkerud (DS3 SuperCars) (NOR)
-Knut Ove Børseth (Fabia SuperCars) (NOR)
-Michael De Keersmaecker (Focus SuperCars) (BEL)
-Liam Doran (DS3 SuperCars) (GBR)
-Timmy Hansen (DS3 SuperCars) (SWE)
-Peter Hedström (Fabia SuperCars) (SWE)
-Alexander Hvaal (DS3 SuperCars) (NOR)
-Davy Jeanney (C4 SuperCars)
-Mats Lysen (Clio 3 SuperCars) (NOR)
-Anton Marklund (Polo SuperCars) (SWE)
-Ronny Scheveneels (207 SuperCars) (BEL)
-Andy Scott (208 SuperCars) (GBR)
-Petter Solberg (DS3 SuperCars) (NOR)
-Timur Timerzyanov (DS3 SuperCars) (RUS)
-Stig-Olov Walfridson (Clio 3 SuperCars) (SWE)

Calendrier du championnat d’Europe:

-Grande-Bretagne: Lydden Hill épreuve courue les 31mars et 1erAvril 2013
-Portugal: Montalegre 27-28 Avril 2013
-Hongrie: Nyriád 25-26 Mai 2013
-Norvège: Hell 15-16 Juin 2013
-Finlande: Kouvola 22-23 Juin 2013
-Suède: Höljes 6-7 Juillet 2013
-Irlande: Mondello Park 17-18 Aout 2013
-France: Lohéac : 7-8 Septembre 2013
-Autriche: Greinbach : 14-15 Septembre 2013
-Allemagne: Buxtehude : 28-29 Septembre 2013

Rallycross Sport

About Author

admin