LA FFM ET LA FFMC DÉNONCENT LES MENSONGES DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE!

a a a a a ffmc

 

Quand un truc aussi sérieux et aussi respectable que la Sécurité Routière se met à mentir avec le but non avoué de pourrir les motards, la FFM et la FFMC, devenues aujourd’hui, des organes de combat autant que des organes de représentation et de défense de la pratique sportive ou civile de la moto, n’hésitent pas à traîner cet organisme officiel dans la fange qu’il a tenté de créer. Félicitations à Jacques Bolle (président de la FFM) et ses copains de la FFMC, en deux jours, d’être rentrés dans le lard de l’abrutissement général d’une administration de venue motophobe.

 

LE COMMUNIQUÉ DES DEUX FEDERATIONS…

La Sécurité Routière en flagrant délit de dérapage argumentaire

Alors que le chiffre des motards décédés sur la route est historiquement
au plus bas, la DSCR continue de communiquer de façon fallacieuse sur le
risque moto.
Le 18 avril, la DSCR communique sur le fait qu’il y ait 27 fois plus de risques d’être tué en voiture qu’en moto.

Sur un simple plan statistique, ce n’est pas faux… mais
comparer l’exposition au risque routier des occupants attachés dans des véhicules carrossés à des usagers sur des deux-roues motorisés, cela revient à comparer le risque d’accident mortel entre l’alpinisme et la pétanque, au seul motif que ce sont toutes les deux des pratiques sportives !
Dans son communiqué, la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) indique qu’en 2012, « 650 motards se sont tués »… ces 650 victimes ne « se » sont pas tuées, elles sont décédées dans des accidents de circulation dont elles n’étaient pas forcément responsables, nuance !
Ce chiffre de 650 morts en deux-roues est d’ailleurs le plus bas enregistré depuis quatre décennies1, avec une baisse de 14%2 des tués en 2012.

Leur parc n’a pourtant cessé d’augmenter.
La FFMC et la FFM ont accepté de participer aux débats du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) en y apportant leurs propositions pour la sécurité des usagers en deux-roues, propositions que nous mettons en oeuvre dans les domaines de la formation des motards, de l’assurance moto, de la sensibilisation au risque pour les jeunes, de l’information des usagers et du partage de la route au bénéfice de tous.
Alors que l’Etat demande aux conducteurs de faire des efforts dans leurs
comportements, nous demandons à la DSCR un peu plus de cohérence dans sa communication si elle souhaite continuer à associer les usagers et leurs représentants aux discussions en cours.

(Statistiques produites en fin de communiqué…) 


–  Selon ONISR, 698 tués à moto en 1975 pour un parc estimé à 334 000 unités, 652 tués en 2012 pour 2,8 millions de motos (125 cm3 et +) selon le service d’observation des statistiques du Ministère de l’Environnement, recensement MEDEMM 2RM 2012
–  Selon ONISR, en 2011-2012, la baisse des tués à moto était de -14,5%, plus fort taux d’amélioration de toutes les catégories d’usagers (-10% pour les cyclomoteurs et -8,6% pour les autos).

 

 LA REACTION D’AUTONEWSINFO… 

logo autonewsinfo

 

L’idéologie est déjà la pire chose qui soit quand elle gouverne les gouvernants…

Mais les gouvernants, on peut les punir de temps en temps, avec ce petit bout de papier qui s’appelle le bulletin de vote.

L’administration en revanche, n’a pas de comptes à rendre, jamais.

Alors une administration idéologique, c’est en gros ce que l’on a reproché au régime illégitime de Vichy…

Il est vrai que Vichy avait demandé un serment d’allégeance à ses fonctionnaires, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui!

Bref, trafiquer sur les statistiques de la mort est une honte.

Surtout quand on s’appelle « Sécurité Routière »

« Shame, shame, shame, shame on you »... Je préférais la version de Shirley and Co dans les années 70, au moins ça nous permettait de danser.

Là j’ai envie de gerber…

JEAN LOUIS BERNARDELLI

 

 

Moto Motocross Sport

About Author

jeanlouis