DUCATI A CROUME ET A CRAN…

 

Deux news concernant la marque italienne, qui plonge dans les ventes comme toutes ses petites camarades du monde entier, et qui donc essaie de relancer le commerce  avec une proposition de crédit exceptionnel sur ses motos Touring. Bref, si vous en rêvez, c’est peut-être le moment. Par ailleurs, en Italie, le grand patron s’en va et même si c’est un autre italien qui est nommé, on sent que la mainmise d’Audi s’appesantit quelque peu, ce qui est normal d’ailleurs, c’est eux les proprios!

 

TOURING A CROUME…

 

Oui, c’est sûr, acheter une Ducati à croume (à crédit pardon lecteur, l’argot de Paname n’est pas universel…) c’est un peu comme entre chez Rolls et demander une ristourne…

Ce que j’écris est un réflexe de pauvre d’ailleurs, parce qu’il est évident que les acheteurs de Rolls négocient, c’est même souvent leur métier!

Bon, bref, Ducati fait comme les autres et propose une LOA , location avec option d’achat, qui fait que l’on peut s’offrir les trucs les plus luxueux au monde en ayant l’impression que ça coûte peu, ce qui est vrai sur un mois, beaucoup moins quand on a fini de payer le bestiau.

Bon, trois modèles phares de Ducati concernent les amateurs de Touring haut de gamme, Diavel Strada, Multistrada et Hyperstrada.

Voilà ce que l’on vous propose…

–  Hyperstrada à partir de 190€ par mois ou 242€ par mois sans apport

–  Multistrada à partir de 247€ par mois et 316€ par mois sans apport
–  Diavel Strada à partir de 292€ par mois et 373€ par mois sans apport

Infos sur http://www.ducati.fr/ducati_financial_services/ducati_offres_strada_.do

DUCATI A CRAN… 

CLAUDIO DOMENICALI,NOUVEAU BOSS DE DUCATI

CLAUDIO DOMENICALI,NOUVEAU BOSS DE DUCATI

 

Quand Audi a racheté Ducati pour un peu plus de 800 millions d’euro, les Italiens s’étaient rassurés de voir qu’il n’y avait pas d’Allemands aux plus hauts postes, ce qui est très intelligent de la part d’Audi, qui reconnaît ne pas avoir de légitimité, et peu de connaissances  dans la moto haut de gamme.

Puis, on sait que dans le domaine de la compétition, il y a eu un changement et c’est bien un germain qui manage le truc aujourd’hui, alors que les GP sont l’ADN de l’image de marque des rouges.

Il y a deux jours, c’est le grand patron de la boîte, Gabriele del Torchio, qui est parti pour aller diriger Alitalia, compagnie qui est dans un état financier désastreux, avec des dettes qui frisent le milliard d’euro.

Ce qui est drôle d’ailleurs, c’est que le président d’Alitalia, Roberto Colannino, dirige aussi Piaggio, avec des marques comme Aprilia…

Chez Ducati, on a nommé Claudio Domenicali, qui a certes toute la légitimité possible dans la maison, dont il fait partie depuis 1991, mais pas forcément le charisme nécessaire…

Autrement dit, peut-être que les vraies ficelles sont tenues par les Allemands mais on le répète, ce sont eux qui ont acheté la boîte, pour contrer BMW, une marque qui produit motos et autos de luxe, et qui en plus, en ce qui concerne les motos, a réussi, dans un univers qui frise les 20/30% de dégringolade, à ne tomber que de 2% dans ses ventes.

Autrement dit, la reprise en mains est logique.

Ce qui ne signifie pas que Ducati soit en danger, au contraire, l’arrivée d’Audi signifie aussi une arrivée massive d’argent mais avec cette logique qu’un jour, le pognon, il faut le récupérer!

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS CONSTRUCTEUR

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis