MIJTET SUPERTOURISME 2 LITRES. RETOUR EN PISTE AU GP DE PAU DE GILLES LEMPEREUR

GILLES LEMPEREUR  portrait 

LEMPEREUR EN MIJTET SUPERTOURISME 2 LITRES.

 

Retour de l’ancien pilote Gilles Lempereur à la Compétition.

Second du Volant ELF en novembre 1981, derrière Cathy Muller puis sacré Champion de France de Formule Renault, l’année suivante en 1982, avec une MARTINI MK 36 du Team  Mecamoteur de Philippe Boesflug, il roulera avec un certain succès ensuite en F3 et aussi en F3000.

Avant de disputer les 24 Heures du Mans en 1987, au volant d’une SAUBER-MERCEDES.

Après de très nombreuses années d’absence au volant, on le croise fréquemment sur les circuits, l’Orléanais va re-goûter à la compétition en participant au GP de Pau, dans la catégorie MITJET Supertourisme, la nouvelle discipline à moteur 2 litres qu’organise Jean-Philippe Dayraut.

 

GILLES-LEMPEREUR-CHAMPION-DE-FRANCE-FORMULE-RENAULT-en-1982

GILLES-LEMPEREUR-CHAMPION-DE-FRANCE-FORMULE-RENAULT-en-1982

 

Avec le Team MECAMOTEUR, basé à Magny cours, il remporta donc le titre de CHAMPION de France de FR devant Fred Delavalade en 1982, signant trois victoires.

Passé en F3 au sein de l’équipe ROC de Fred Stadler, installé à Annemasse, il pilota une RALT-VW avec pour équipier Marc Sourd qui tournait aussi en circuit en Supertourisme. Jacques Panciatici s’alignant lui avec cette même structure sur une Audi quattro en rallye.

On vit ensuite Lempereur chez AVIA-La Chatre, l’écurie Berrichonne que dirigeait alors Claude Chantala, où il pilota une RALT VW. Avant qu’un accident de moto au cours de l’été pendant ses vacances, il se cassa le pied droit en pratiquant l’enduro en Auvergne, ne mette un terme à sa saison 84.

En 1985, il rejoint l’équipe de Jacky Carmignon et s’engage avec une Martini Alfa-Roméo. Il re gagne a Croix en Ternois.

 

 

GILLES-LEMPEREUR-SAUBER-MERCEDES-LE-MANS-1987-Photo-Collection-LEMPEREUR

GILLES-LEMPEREUR-SAUBER-MERCEDES-LE-MANS-1987-Photo-Collection-LEMPEREUR

 

Ce n’est en 1987 que Gilles découvre l’univers de l’endurance, avec le Team Del Bello, où il pilote la Sauber-Mercedes aux 24 Heures du Mans, en compagnie de Jacques Guillot et du Suisse Pierre-Alain Lombardi.

Sa découverte cde la célèbre épreuve mancelle sera de courte durée car la belle Allemande se retire très vite et ce suite à la casse du couple conique.

On le découvre ensuite en F3000 avec une LOLA et ce grâce au soutien de Jean-Francois MONIER, le responsable des RP de chez LOLA. Lequel l’engage avec le Team Britanique Racetech.

 

GILLES-LEMPEREUR-avec-Jean-Francois-MONIER-de-LOLA

GILLES-LEMPEREUR-avec-Jean-Francois-MONIER-de-LOLA

 

Sans soutien financier d’importance, il se retire de la course à la fin de la saison 1988 et devient alors Directeur de l’Ecole AVIA sur le circuit Béarnais de Pau Arnos de Bernard Teulé.

Puis, il reviendra à Orléans après avoir choisi de tirer un trait définitif sur la compétition.

Revenant travailler avec son père Michel dans le cabinet d’assurances et d’expertises Orléanais.

Parfois, recevant encore des invitations, on le reverra avec un casque et notamment dans les Coupes Peugeot Sport en 309 où aussi en Coupe Porsche.

 

CORSE-HISTO-2012-ALPINE-Henri-COCHIN-photo-HAASE-autonewsinfo

CORSE-HISTO-2012-ALPINE-Henri-COCHIN-photo-François HAASE pour autonewsinfo

 

L’an dernier, à l’automne, on l’avait retrouvé au départ du Tour de Corse Historique où il naviguait dans le baquet d’une Berlinette Alpine, Henri Cochin, l’ancien directeur de l’écurie AGS de F1.

Cette année donc, il remet cela et nous en explique, la raison :

« 32 ans. Cela fait en effet 32 ans que j’ai gagné ma toute 1ére course, remportant ma 1ere victoire en 1982, lors du GP de PAU en Formule Renault. C’est la raison pour laquelle, j’ai décidé de revenir courir à Pau. Au volant de l’une des nouvelles MITJET, l’une des autos qu’engage le Team VIP Challenge de Jean-Philippe Dayraut.

 

On peut être certain que le père Lempereur, fera le spectacle car un pilote ne perd jamais son bon coup de volant. Et lui, on se souvient qu’il savait tenir un cerceau…

Surtout à Pau, un circuit d’homme ! Où il triompha pour la toute 1ére fois de sa jeune carriére naisante

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Collection LEMPEREUR

 

GILLES-LEMPEREUR-F3000-RACETECH-Photo-Collection-LEMPEREUR

GILLES-LEMPEREUR-F3000-RACETECH-Photo-Collection-LEMPEREUR

CORSE-HISTO-2012-Podium-ILE-ROUSSE-ALPINE-Henri-COCHIN-Gilles-LEMPEREUR-autonewsinfo

CORSE-HISTO-2012-Podium-ILE-ROUSSE-ALPINE-Henri-COCHIN-Gilles-LEMPEREUR-autonewsinfo

 

Sport

About Author

gilles