LEGISLATION. LA LIMITATION DE VITESSE DE NOUVEAU SUR LA SELETTE !

PANNEAU LIMITATION VITESSE EN FRANCE

PANNEAU LIMITATION VITESSE EN FRANCE

 

Le CNSR (Conseil national de la sécurité routière) qui s’est réuni hier lundi, a examiné plusieurs solutions pour tenter de réduire la mortalité sur les routes Françaises.

La vitesse excessive se retrouvant une fois de plus, une nouvelle fois évidemment, au premier rang des accusés !

Les vitesses sur nos routes pourraient donc connaître un nouveau tour de vis…

Au cours du dernier Conseil national de la sécurité routière, cette question a une fois de plus été évoquée. Pour la première fois, cette équipe de réflexion, qui rassemble des spécialistes et  des experts, avait ouvert ce lundi, aux médias, ses débats.

Au cours de la réunion, aucune préconisation n’a été adoptée pour tenter d’éclaire les décideurs, au fil des ans et des gouvernements, toujours à la recherche de nouvelles mesures choc pour essayer de glisser sous la barre des 2000 morts d’ici à 2020. L’objectif récemment évoqué par le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Les quatre commissions de travail abordant chacune une matière particulière ont donc présenté l’avancement de leur réflexion. Parmi elles, la commission alcool-stupéfiants-vitesse. Son président, Philippe Lawick, de l’ ACMF (Automobile club médical de France), est donc revenu sur la vitesse qui, selon lui

‘’ reste un facteur déclenchant et aggravant dans les tous les accidents de la route ‘’

Et il soulignait que toutes les améliorations des chiffres de l’accidentologie ont été liées à une baisse des vitesses moyenne de circulation.

Expliquant et précisant :

‘’1km/h de moins sur nos routes, correspond en fait à 4 % de morts en moins’’.

Une limitation supplémentaire des vitesses, reste donc une piste prioritaire pour le délégué interministériel à la sécurité routière, Frédéric Péchenard, qui assistait à cette réunion

Faut-il aller plus loin dans les limitations aujourd’hui en vigueur ?

Si cette solution était retenue, cette piste devrait sans doute s’accompagner aussi d’une réflexion sur les réseaux ciblés par ces nouvelles réglementations.

Néanmoins, Philippe Lawick a clairement souligné que le message autour de la vitesse est sans cesse contesté. En cas d’avis favorable à de nouvelles limitations, on imagine en effet aisément la levée de boucliers dans les rangs des automobilistes…

Il est vrai que selon certains experts, ce n’est plus la vitesse qui est à l’origine de la majorité des accidents mortels mais bel et bien l’alcool, les dépassements en haut de côtes ou en virages sans grande visibilité, les franchissements de lignes blanches, les stops et feu rouges brulés !

Mais cela  on l’oublie un peu trop chez nos chers décideurs !!!

Il est beaucoup plus facile de tirer sur la vitesse des automobilistes

 

Christian COLINET

Photo : Gilles VITRY – autonewsinfo

 

Sport

About Author

gilles