ENDURANCE WEC 2013. TOYOTA RACING DEBUTE LA SAISON SUR LE PODIUM MAIS DECEPTION !

LOGO TOYOTA WEC 2013 

TOYOTA RACING DEBUTE LA SAISON SUR LE PODIUM

 

 

 WEC-2013-SILVERSTONE-1er-podium-2013-pour-la-TOYOTA-WURZ-et-LAPIERRE Photo Gilles VITRY autonewsinfo.com


WEC-2013-SILVERSTONE-1er-podium-2013-pour-la-TOYOTA-WURZ-et-LAPIERRE Photo Gilles VITRY autonewsinfo.com

 

TOYOTA Racing a terminé les Six Heures de Silverstone sur la 3éme marche du podium après une difficile première  manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC, millésime 2013.

Utilisant toujours des TS030 HYBRID aux spécifications 2012, le Team Nippon a décroché la 3ème place avec la N°8 d’Anthony Davidson, Stéphane Sarrazin et Sébastien Buemi.

Il s’agit du cinquième podium en sept courses depuis les débuts en endurance WEC, en 2012.

La N°7 d’Alex Wurz et Nicolas Lapierre, partie depuis la pole position, franchissant elle, le drapeau à damier au 4ème rang.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-les-TOYOTA-8-et-7-SARRAZIN-DAVIDSON-BUEMI-et-WURZ-et-LAPIERRE Photo Gilles VITRY autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-les-TOYOTA-8-et-7-SARRAZIN-DAVIDSON-BUEMI-et-WURZ-et-LAPIERRE Photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

 

Après des qualifications de samedi sérieusement perturbées par la pluie, les deux TS030 HYBRID se sont élancées  depuis la première ligne de la grille de départ, ce qui leur permettait de mener durant les premiers tours,  avec Alex Wurz et Anthony Davidson au volant.

Les deux bolides devaient néanmoins laisser filer les Audi peu après, se positionnant aux 3ème (la 8) et 4ème (la 7) rangs, la température de la piste ne convenant pas au type de gomme choisi par le staff technique de l’équipe Japonaise dans la gamme des pneumatiques proposés par le manufacturier Michelin.

 

 WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA-7-et-8-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo


WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA-7-et-8-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Au tiers de la distance, Nicolas prenait le volant de la 7, tandis que Stéphane, lui, s’installait aux commandes de la 8.

En quelques minutes, la pluie compliquait la situation et Nicolas passait brièvement à des enveloppes  pneumatiques intermédiaires, avant de revenir aux pneus slicks dès l’instant où la piste s’asséchait.

Toujours pointés aux 3ème et 4ème place, Stéphane cédait le volant à Sébastien sur la 8, et 30 minutes plus tard, Alex reprenait les commandes de la 7, pour son ultime relais.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-SARRAZIN-aprés-son-relais surveille le retour en piste de sa voiture. Photo Gilles VITRY autonewsinfo.com

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-SARRAZIN-aprés-son-relais surveille le retour en piste de sa voiture. Photo Gilles VITRY autonewsinfo.com

 

Les deux voitures passaient une qualité de gomme différente qui convenait mieux aux conditions de la piste, de quoi leur permettre de hausser le rythme sans néanmoins leur permettre de combler l’écart avec les Audi de tête.

L’ultime changement de pilote sur la 8, se produisait peu, avant l’entame de la dernière heure de course.

Anthony continuant à signer des chronos rapides, ce qui lui permettait de croiser le drapeau à damier au 3ème rang devançant de peu Alex, 4ème sur la voiture-soeur.

La prochaine manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC aura lieu en Belgique le samedi 4 mai, avec les Six Heures de Spa-Francorchamps, à 120 kilomètres de la base de TOYOTA Racing qui se situe à Cologne, en Allemagne

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-N°-7 Photo Gilles VITRY - autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-N°-7 Photo Gilles VITRY – autonewsinfo

TS030 HYBRID N°7 (Alex Wurz, Nicolas Lapierre)

Course: 4ème, 196 tours (+1 tour), 9 arrêts au stand. Meilleur tour : 1’43’’741

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-WURZ-et-LAPIERRE apres l'arrivée- Photo Gilles VITRY - autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-WURZ-et-LAPIERRE apres l’arrivée- Photo Gilles VITRY – autonewsinfo

 

Alex Wurz, nous confiait :

“Cette course a été difficile pour nous. Durant le premier relais, les pneus ont rapidement perdu leur efficacité en raison de la température de la piste. Cela a affecté notre vitesse et notre stratégie, car on se retrouvait dans l’impossibilité de doubler les relais avec les mêmes pneus, ce qui nous a coûté du temps dans les stands. Ensuite, nous avons attaqué aussi fort qu’on pouvait mais il était impossible de se battre avec les nouvelles Audi. Au bout du compte, nous avons loupé le podium. Il nous faut donc rentrer à Cologne et travailler dur pour obtenir un meilleur résultat à Spa.’’

A ses côtés, son équipier, Nicolas Lapierre, poursuivait :

 “C’était une course difficile pour nous. J’ai fait un mauvais choix de pneus quand il pleuvinait. On a tenté notre chance avec des intermédiaires, mais au bout du compte cela n’a pas marché, la piste séchant assez rapidement. On aurait probablement pu préserver la 3ème place sans cela mais pour le Team cela n’aurait rien changé, avec la 8 en 3ème position, au lieu d’Alex et moi. Nous espérons maintenant pouvoir utiliser la nouvelle voiture à Spa, afin de gagner en efficacité et nous battre avec les Audi.’’

 

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-N°8-de-SARRAZIN-DAVIDSON-BUEMI

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-N°8-de-SARRAZIN-DAVIDSON-BUEMI

TS030 HYBRID N°8 (Anthony Davidson, Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi)

Course: 3ème, 196 tours (+1 tour), 7 arrêts au stand. Meilleur tour : 1’43 »196 

 WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-SARRAZIN-et-DAVIDSON - Photo Gilles VITRY - autonewsinfo


WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-SARRAZIN-et-DAVIDSON – Photo Gilles VITRY – autonewsinfo

 

Anthony Davidson, racontait :

“C’était une course difficile, et un des podiums les plus compliqués de ma carrière. En fait, les pneus n’atteignaient pas leur température idéale. Nous avons souffert de pneus se désagrégeant et d’un manque de grip à l’avant. Tant Alex que moi avons dû les préserver tout au long du premier relais et il nous était impossible de tenir deux relais avec les mêmes enveloppes. On a changé de qualité de gomme vers la fin de la course, et la température de la piste augmentant, cela nous a aidés. Raison pour laquelle notre rythme a progressé, mais ce n’était pas suffisant.’’

Quant à Stéphane Sarrazin, lui il précisait :

 “Il est toujours frustrant de ne pas être le plus rapide, mais cette course était difficile. Nous avons néanmoins décroché un podium, mon premier avec TOYOTA Racing, ce qui me console quelque peu. Aujourd’hui, avec la voiture en version 2012, nous n’étions pas assez rapides mais on a continué à attaquer. Nous allons désormais collecter toutes les informations enregistrées et trouver des secteurs où il nous faut nous améliorer. Je me réjouis d’être à Spa où, je l’espère, nous serons davantage en mesure de menacer Audi.’’

Sébastien Buemi, le 3éme larron de l’équipage, lui concluait:

“Nous avons fait de notre mieux aujourd’hui, mais il nous était impossible de lutter pour la victoire. Néanmoins, un podium est toujours bon à prendre ; ce qui signifie que nous ne devons pas être trop déçus. Il s’agit d’une manière solide d’entamer la saison, surtout avec la voiture de 2012. Nous savions qu’Audi avait augmenté son niveau de performance avec la nouvelle voiture, ce qui nous empêchait d’être les plus rapides ici, mais nous allons tirer un maximum d’enseignements de ce weekend. Il nous faut aller de l’avant et nous améliorer pour la deuxième course. Vivement Spa.’

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-le-staff-dirigeant - Photo Gilles VITRY - autonewsinfo.com

WEC-2013-SILVERSTONE-Stand-TOYOTA-le-staff-dirigeant – Photo Gilles VITRY – autonewsinfo.com

 

Le mot de la fin, allant à Yoshiaki Kinoshita, le Président du Team:

“C’était une course délicate pour nous. Peut-être l’histoire aurait-elle été différente si nous avions été en mesure de disputer une séance libre sur le sec, mais la situation était la même pour tout le monde. En amenant notre voiture de 2012 à Silverstone, on pensait pouvoir se battre pour la victoire, donc la déception est au rendez-vous. Bravo à Audi. Comme on pouvait s’y attendre, ils ont progressé durant l’hiver et leur niveau de performance était bon aujourd’hui. Nous avons également enregistré des progrès avec notre TS030 aux spécifications 2013, ce qui nous rend très impatients d’être à Spa. Lors des prochaines semaines, nous allons travailler dur afin de récupérer la plus haute marche du podium.’’ 

Dans trois semaines, début mai, sur le toboggan Ardennais de Francorchamps, la toute nouvelle version de ces Toyota TS030 Hybrid fera son apparition.  Une seule sera alignée lors de cette seconde manche du Championnat WEC, la seconde devant apparaitre pour les 24 Heures du Mans, fin juin.

Il sera alors intéressant de comparer d’une part ses performances avec le modéle 2012 dont un exemplaire roulera toujours dans les Six Heures de Spa.

Mais aussi bien évidemment, d’autre part, avec les Audi !!!!

Cela permettra de se faire déja une petite idée sur le grand duel qui s’annoncera ensuite pour le sommet de la saison en Sarthe, les 22 et 23 juin !

L’objectif et le grand défi de l’écurie TMG Toyota étant bel et bien de triompher aux 24 Heures du Mans….

Un exploit qu’une seule firme Japonaise est parvenu à s’offrir, la marque MAZDA, le dimanche   juin 1991 grace à l’équipage Gachot, Herbert et Weidler

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY – autonewsinfo

 

 WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA.TS030 Hybrid Photo Gilles VITRY - autonewsinfo


WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA.TS030 Hybrid Photo Gilles VITRY – autonewsinfo

FIA WEC

About Author

gilles