ENDURANCE WEC. AUDI SURCLASSE TOYOTA A SILVERSTONE

 

WEC-2013-AUDI-N°1-Treluyer - Fassler -Lotterer a SILVERSTONE Photo Gilles VITRY - autonewsinfo

WEC-2013-AUDI-N°1-Treluyer – Fassler -Lotterer a SILVERSTONE Photo Gilles VITRY – autonewsinfo

 

Championne du monde en titre, l’écurie Audi a signé un remarquable doublé au terme des 6 Heures de Silverstone, première manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA qui se déroulait  ce dimanche en Grande-Bretagne.

La marque allemande mène la ‘’Route vers Le Mans’’ débutée le week-end dernier devant 35 000 spectateurs.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA-7-et-8-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-les-deux-TOYOTA-7-et-8-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

C’était la rentrée des classes sur le circuit Britannique de Silverstone le week-end dernier. Après des mois de préparation, les engagés du Championnat du Monde d’Endurance, s’affrontaient pour la première fois en 2013. Malgré une première ligne monopolisée par Toyota après les qualifications du samedi 13 avril, Audi a imposé ses deux R18 e-tron quattro, la victoire revenant au trio McNish-Kristensen-Duval devant les Champions du monde Tréluyer-Fässler-Lotterer.

Entre ces deux Audi, l’issue de la course se décida lors des derniers tours, Benoît Tréluyer avec une voiture privée de transmission Hybride sur les roues avants, ne pouvant résister au rush final d’Allan McNish, dont la voiture, c’est vrai était chaussée de pneumatiques neufs alors que ceux de la N°1 avaient trois relais !

L’Ecossais était particulièrement fier de s’adjuger, en, compagnie de ses deux camarades, le Tourist Trophy, l’un des plus prestigieux Trophées Britanniques du sport automobile, mis spécialement en jeu à l’occasion de la manche Anglaise du WEC.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-TOYOTA-Numero-8-et-3eme-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-TOYOTA-Numero-8-et-3eme-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Avec la version 2012 de sa TS030, Toyota n’a rien pu faire face aux Audi en configuration 2013 et ce d’autant que les bolides japonais souffrirent de grainage sur leurs pneumatiques.

 

WEC-2012-SILVERSTONE-LOLA-TOYOTA-Num-13-devant-Audi-2-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2012-SILVERSTONE-LOLA-TOYOTA-Num-13-devant-Audi-2-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

Première LM P1 privée : la Lola-Toyota de l’équipage formé de Prost-Jani-Heidfeld engagée par Rebellion Racing.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-Oreca-Nissan-ADR-DELTA-Graves-Pizzonia-Walker-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-Oreca-Nissan-ADR-DELTA-Graves-Pizzonia-Walker-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

En LM P2, victoire sans coup férir du trio Graves-Pizzonia-Walker sur Oreca 03-Nissan de l’équipe Delta-ADR, devant la Morgan-Nissan de chez OAK Racing avec Pla-Heinemeier Hansson-Brundle  et la Zytek Z11SN-Nissan de Dyson-Marsal-Kimber Smith du Greaves Motorsport.

 

WEC 2013 SILVERSTONE Les deux ASTON MARTIN usine

 

Aston Martin, qui célèbre cette année son centenaire, a soufflé ses premières bougies en dominant les deux classes de LM GTE.

Chez les Pros, le trio Mücke-Turner -Senna s’est joué d’une concurrence acharnée, emmenée par Vilander-Kobayashi au volant de la Ferrari 458 Italia de la Scuderia AF Corse, alors que la victoire est revenue chez les GT/Am, à Nygaard-Poulsen-Simonsen devant la Corvette de Bornhauser-Canal-Rees du Team Larbre Compétition.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-CORVETTE-LARBRE-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-CORVETTE-LARBRE-photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Avant d’affronter le sommet du Championnat, les 24 Heures du Mans les 22 et 23 juin où les points inscrits à l’issue de la course compteront double, les concurrents du mondial d’endurance s’affronteront une fois encore, à Spa-Francorchamps en Belgique, le 4 mai prochain.

 

 ELMS-2013-SILVERSTONE-ZYTEK-NISSAN-VICTORIEUSE-des-3-H-13-AVRIL-avec-DOLAN-TURVEY-Photo-autonewsinfo


ELMS-2013-SILVERSTONE-ZYTEK-NISSAN-VICTORIEUSE-des-3-H-13-AVRIL-avec-DOLAN-TURVEY-Photo-autonewsinfo

 

A noter que samedi 13 avril, en lever de rideau des 6 Heures de Silverstone se déroulait la première manche de l’European Le Mans Series dont nombre d’engagés seront aussi au départ de la classique mancelle.

Dans des conditions dantesques, la victoire au général et en LM P2 a été décroché par Dolan et Turvey dans le baquet de la Zytek Z11SN-Nissan du Team JOTA Sport

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-PORSCHE-gt-Team-PROTON-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-PORSCHE-gt-Team-PROTON-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Alors qu’en LM GTE c’est le trio Ried-Roda-Tandy sur Porsche 911 GT3 RSR du Proton Compétition, qui s’est imposé.

Millroy-Smith et McCaig avec la BMW Z4, de l’Ecurie Ecosse, ont gagné en GTC ainsi que Pons et Ayari en LM PC avec la Formula Le Mans Oreca 09, du Team Endurance Challenge.

ELMS 2013 SILVERSTONE BMW Z4 du Team ECOSSE Photo Gilles VITRY - autonewsinfo

 

Prochaine manche du Championnat Européen d’endurance Le Mans Séries, les 3 Heures d’Imola en Italie, le 18 mai.

 

Les 24 Heures du Mans chères aux Britanniques

ERIC-THOMPSON-signe-sa-photo-aux-24-H-du-MANS-1949-devant-Pierrre-FILLON-Président-ACO-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ERIC-THOMPSON-signe-sa-photo-aux-24-H-du-MANS-1949-devant-Pierrre-FILLON-Président-ACO-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Samedi soir en honorant dans les salons du très sélect, cosy et chic BRDC (British Racing Driver Club) Eric Thompson (94ans), le plus âgé des pilotes Britanniques ayanyt disputé les 24 Heures du Mans, Pierre Fillon, le Président de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) avait lâché sous un tonnerre d’applaudissement:

«  Le Mans est la plus Française des courses Anglaises ! »

Les Britanniques, on le sait, aiment les 24 Heures du Mans et l’endurance. Ils sont entre 35 et 40 000 à venir chaque année communier dans le temple français des sports mécaniques.

En vue de l’édition 2013, un dispositif spécial avait été dressé dans la zone publique du Circuit de Silverstone. Sur un mur de toile disposé à cet effet, les spectateurs pouvaient souhaiter bon anniversaire à une course qui fêtera cette année ses 90 ans.

Les témoignages manuscrits étaient nombreux et passionnés tels que ce

«Happy Birthday Magic Le Mans » «Ma 37e édition ; vos 90 ans ! » « The best race ! » ou encore un étonnant : « The most famous british race »

Des signatures par centaines et le mur était déjà rempli avant le dimanche de la course !

 

 ERIC-THOMPSON-avec-Allan-Mc-NISH-devant-le-Trophee-des-24-H-du-MANS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo


ERIC-THOMPSON-avec-Allan-Mc-NISH-devant-le-Trophee-des-24-H-du-MANS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Au centre de ce dispositif où les spectateurs pouvaient se renseigner sur les accès au Mans et les différentes offres de billetterie, trônait le vrai Trophée des 24 heures du Mans.

Un élément excessivement apprécié du public qui pouvait voir de près l’un des plus prestigieux Trophées du sport mondial alors qu’il est habituellement visible uniquement lors de la cérémonie du podium de l’épreuve.

Un dispositif similaire sera dressé à Spa-Francorchamps du 2 au 4 mai 2013 pour tous les passionnés Belges, Hollandais, Français et Allemands qui viendront assister à l’ultime épreuve avant les 24 Heures du Mans 2013, fixéés rappelons-le cette année, les 22 et 23 Juin.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY – autonewsinfo

 

LE CLASSEMENT FINAL

 

1 – Kristensen-Duval-McNish (Audi R18 e-tron) Team   Audi, les 197 tours en 6h00’01″686

2 – Treluyer-Lotterer-Fassler (Audi R18 e-tron) Team   Audi, à 3″462

3 – Davidson-Buemi-Sarrazin (Toyota TS030 Hybrid) Team Toyota, à 1 tour

4 – Lapierre-Wurz (Toyota TS030 Hybrid) Team Toyota, à 1 tour

5 – Prost-Jani-Heidfeld (Lola B12/60-Toyota) Team   Rebellion, à 4 tours

6 – Belicchi-Beche-Cheng (Lola B12/60-Toyota) Team   Rebellion, à 7 tours

7 – Graves-Pizzonia-Walker (Oreca03-Nissan) Team   ADR Delta, à 13 tours

8 – Pla-Heinemeier Hansson-Brundle (Morgan-Nissan) Team OAK, à 14 tours

9 – Dyson-Marsal-Kimber-Smith (Zytek Z11SN-Nissan) – Team Greaves, à 18 tours

10 – Perez Companc-Minassian-Kaffer (Oreca03-Nissan) Team Pecom, à 18 tours

11 – Baguette-Gonzales-Plowman (Morgan-Nissan) Team OAK, à 18 tours

12 – Imperatori-Howson-Ka To (Morgan-Nissan) Team KCMG, à 18 tours

13 – Rusinov-Martin-Conway (Oreca03-Nissan) Team  G Drive, à 21 tours

14 – Turner-Mucke-Senna (Aston Martin Vantage) – Team Aston Martin, à 26 tours

15 – Kobayashi-Vilander (Ferrari F458) Team AF Corse , à 27 tours

16 – Dalla Lana-Makowiecki-Lamy (Aston Martin Vantage) Team Aston Martin, à 27 tours

17 – Lieb-Lietz-Dumas (Porsche 911 RSR) Team Manthey, à 27 tours

18 – Bruni-Fisichella (Ferrari F458) Team AF Corse, à 27 tours

19 – Nygaard-Poulsen-Simonsen (Aston Martin Vantage) Team Aston Martin, à 28 tours

20 – Bergmeister-Pilet-Bernhard (Porsche 911 RSR) Team Manthey , à 29 tours

21 – Bornhauser-Canal-Rees (Chevrolet Corvette C6) Team Larbre, à 31 tours

22 – Potolicchio-Aguas-Peter (Ferrari F458) –Team 8 Star, à 32 tours

23 – Goethe-Hall-Campbell Walter (Aston Martin Vantage) Team Aston Martin, à 32 tours

24 – Ried-Roda-Ruberti (Porsche 911 RSR) Team Manthey, à 32 tours

25 – Krohn-Jonson-Mediani (Ferrari F458) Team Krohn, à 33 tours

26 – Narac-Bourret-Vernay (Porsche 911 RSR) Team IMSA, à 34 tours

27 – Nicolet-Merlin (Morgan-Nissan) Team OAK, à 43 tours

28 – Gerber-Griffin-Cioci (Ferrari F458) Team AF Corse, à  58 tours

Abandons

113éme tour : Holzer-Kraihamer-Charouz
55éme tour : Leventis-Watts-Kane
44éme tour : Weeda-Liuzzi-Bouchut

FIA WEC Sport

About Author

gilles