ELMS A SILVERSTONE, LES CHANCES D’ALPINE ET DES SES PILOTES,PANCIATICI-RAGUES, COMPROMISES PAR LA PLUIE !

 LES CHANCES D’ALPINE ET DES SES PILOTES,PANCIATICI-RAGUES, COMPROMISES PAR LA PLUIE !

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-Les-hommes-du-Team-SIGNATECH-ALPINE-Didier-CALMELS-Nelson-PANCIATICI-Pierre-RAGUES-et-Philippe-SINAULT

ELMS-2013-SILVERSTONE-Les-hommes-du-Team-SIGNATECH-ALPINE-Didier-CALMELS-Nelson-PANCIATICI-Pierre-RAGUES-et-Philippe-SINAULT

 

Pour son retour à la compétition après 35 ans d’absence, l’Alpine A450 engagée par l’équipe Signatech de Philippe Sinault et Didier Calmels et confiée au tandem Nelson Panciatici et Pierre Ragues, termine finalement 4ème de la première manche de l’ELMS (European Le Mans Series).

La course a malheureusement été interrompue 40 minutes, avant la fin après prés d’une heure derrière la voiture de sécurité, à cause de conditions de piste jugées trop dangereuses par la direction de course.

L’Alpine A450 aura tout de même occupé la tête du classement grâce à un très bon départ de Nelson Panciatici !

 

ELMS 2013 SILVERSTONE Excellent depart pour PANCIATICI au volant ALPINE SIGNATECH Photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

L’Alpine A450 avait auparavant la veille vendredi démontré tout son potentiel dès les premiers essais libres où le même Nelson Panciatici, avait réussi le meilleur temps de la première séance et le deuxième temps de la seconde.

Pour les qualifications samedi matin, Nelson, à l’inverse de ses principaux rivaux, prenait la piste dès le début de la séance car la pluie menaçait de tomber et le risque était trop grand !

Le pilote Alpine réalisait néanmoins tout de même le troisième temps sous les yeux de Carlos Tavares, le Directeur Général Délégué aux opérations de Renault, venu samedi soutenir toute l’équipe Signatech-Alpine, en compagnie du patron de la marque Alpine, Bernard Ollivier.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-ALPINE-Nelson-Panciatici

ELMS-2013-SILVERSTONE-ALPINE-Nelson-Panciatici

 

La piste est sèche lorsque les concurrents s’élancent pour la course, mais la pluie se met  subitement à tomber durant le tour de formation !

Nelson Panciatici, qui s’élançait de la troisième position en seconde ligne, le seul chaussé de pneumatiques Michelin slicks tous les autres roulent en Dunlop – s’installe en tête dès le premier virage avant que la voiture de sécurité, ne fasse une première apparition au terme du premier tour, annulant l’avantage de son excellent départ.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-Violente-averse-pour-PANCIATICI-au-volant-ALPINE-SIGNATECH-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Nelson rentre au stand après cinq tours pour chausser des pneumatiques intermédiaires et resort en 9ème position, avant de revenir et remonter dans le trio de tête, en réalisant au passage le deuxième temps en course.

Son coéquipier, Pierre Ragues, prend ensuite le relais chaussé cette fois de pneumatiques Michelin pluie.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-Relais-pour-Pierre-RAGUES-au-volant-ALPINE-SIGNATECH-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-Relais-pour-Pierre-RAGUES-au-volant-ALPINE-SIGNATECH-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

Reparti en cinquième position, il gagnait rapidement une place mais comme bon nombre de concurrents, dont le leader, Franck Mailleux au volant de la Morgan-Judd de l’équipe Suisse Morand Racing, il se faisait surprendre par l’aquaplaning et ne pouvait éviter de quitter la piste.

Mais, lui contrairement à d’autres dont l’infortuné Mailleux – ancien pilote du Team Signatech – réussissait avec l’aide des commissaires à revenir en piste.

Juste avant que la voiture de sécurité n’entre à nouveau en piste, de véritables trombes d’eau s’abattant sur Silverstone.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-Course-Pierre-RAGUES-sous-des-trombes-d-eau-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-Course-Pierre-RAGUES-sous-des-trombes-d-eau-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Après une cinquante minutes de neutralisation, les 75% obligatoire de la distance prévue initialement, venant d’être atteint pour établir un classement, la direction de course choisissait de présenter les drapeaux rouges et d’arrêter l’épreuve et de figer les positions, ce qui annulait la stratégie décalée, mis en place par l’équipe Signatech-Alpine.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-Philippe-SINAULT-ALPINE-SIGNATECH-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-Philippe-SINAULT-ALPINE-SIGNATECH-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

Comme on l’imagine, la frustration était de mise, comme le soulignait Philippe Sinault, le Team Principal de Signatech-Alpine :

« C’était un week-end très important pour toute notre équipe. Un très bon travail a été effectué pour préparer ce premier rendez-vous. Dommage de vivre une course aussi frustrante… Je donne un bon point à nos pilotes qui ont ramené l’Alpine A450 intacte. Mais, avec ces conditions exécrables, la compétition a été totalement tronquée. Nous avions une bonne stratégie qui aurait pu s’avérer payante au bout des trois heures. La voiture de sécurité et le drapeau rouge nous ont empêchés de concrétiser. »

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-NELSON-PANCIATICI-après son-relais

ELMS-2013-SILVERSTONE-NELSON-PANCIATICI-après son-relais

 

Pour sa part Nelson Panciatici, était lui, partagé entre déception et satisfaction :

« Nous avons été dans le coup dès les premiers essais que ce soit sous la pluie ou sur le sec, ce qui est bon signe pour la suite du championnat. J’ai pris un très bon départ pour placer l’Alpine A450 en tête de la course, dommage qu’il y ait eu la voiture de sécurité car notre rythme aurait pu nous procurer un avantage non négligeable. Sous la pluie, il était très difficile de ne pas commettre de faute. J’ai vraiment attaqué très fort mais avec des pneumatiques intermédiaires, la fin de mon relais a été particulièrement difficile. J’aurais dû reprendre le volant pour terminer mais la course a été interrompue trop tôt. Cette décision nous prive très certainement de monter au moins sur le podium. En tous les cas, les points de la quatrième place seront certainement très importants au moment de faire les comptes au championnat ! »

ELMS 2013 SILVERSTONE Avant depart  Course Pierre RAGUES  et Nelson PANCIATICI Photo Gilles VITRY autonewsinfo

 

Pierre Ragues, expliquait :

« Nous avions la capacité de terminer, au moins, sur le podium. Notre stratégie était décalée dès le premier relais. Il y avait énormément de pluie. Il était impossible d’évacuer l’eau avant l’arrivée de la voiture de sécurité. Je suis déçu car l’équipe possède un potentiel bien supérieur au résultat obtenu. »

Pilote junior Alpine, Paul-Loup Chatin qui roulait dans le baquet de l’une des Formula Le Mans du Team Endurance Challenge, a rallié également l’arrivée et pris lui une belle deuxième place de la catégorie LMPC.

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-le-staff-technique-du-Team-Signatech-Alpine-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-le-staff-technique-du-Team-Signatech-Alpine-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

L’équipe Signatech –Alpine et ses pilotes vont maintenant se préparer pour la prochaine manche de l’European Le Mans Series qui se courra les 17 et 18 mai sur le circuit d’Imola en Italie où ils voudront absolument faire briller à nouveau les couleurs d’Alpine

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY – autonewsinfo

 

LE CLASSEMENT

 

1 – Turvey–Dolan (Zytek Z1-Nissan) Team Jota : 48 tours

2 – Niederhauser–Frey (Oreca 03-Judd) Team Race Performance, à 4”619

3 – Thiriet–Hirschi (Oreca 03-Nissan)  Team Thiriet by TDS, à 5”485

4 – Panciatici–Raguès (Alpine-Nissan) Team Alpine Signatech, à 3’54”005

5 – Ried–Roda–Tandy (Porsche 911 RSR) Team Proton, à 4’00”704

6 – Mowlem–Griffin (Ferrari F458) Team RAM, à 1 tour

7 – Jeannette–Montecalvo (Ferrari F458) Team RAM à 1 tour

8 – Bertolini–Camathias (Ferrari F458) Team JMW, à 1 tour

9 – Ayari–Pons (Oreca FLM 09) Team Endurance Challenge, à 2 tours

10 – Millroy–Smith–McCaig (BMW Z4) Team  Ecurie Ecosse, à 2 tours

11 – Brière–Dragoneau–Hatshorne (Oreca 03-Nissan)  Team Boutsen Ginion, à 2 tours

12 – Perrodo–Collard–Crubillé (Porsche 911 RSR) Team Prospeed, à 3 tours

13 – Rizzoli–Gai–Casè (Ferrari F458) Team AF Corse, à 3 tours

14 – Milesi–Henzler–Narac (Porsche 911 RSR) Team IMSA, à 4 tours

15 – Porta–Brandela–Raffin (Lola B11/40-Judd) Team DKR, à 5 tours

16 – Leo–Perazzini–Cioci (Ferrari F458)  Team AF Corse, à 5 tours

17 – Bachelier–Mallegol–Blank (Ferrari F458)  Team AF Corse, à 6 tours

18 – Hartley-Patterson (Oreca 03-Nissan) Team Murphy, à  7 tours

ELMS-2013-SILVERSTONE-Course-Nelson-PANCIATICI-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-Course-Nelson-PANCIATICI-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

ELMS-2013-SILVERSTONE-Course-Pierre-RAGUES-double-la-PORSCHE-IMSA-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS-2013-SILVERSTONE-Course-Pierre-RAGUES-double-la-PORSCHE-IMSA-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

ELMS

About Author

gilles