F1. ALONSO REMPORTE LE GRAND PRIX DE CHINE AVEC UNE STRATEGIE A TROIS ARRETS

F1 2013 GP CHINE SHANGHAI Podium ALONSO RAIKKONEN HAMILTON photo PIRELLI

 

Fernando Alonso au volant de sa Ferrari F138, a dominé la troisième manche du Mondial, ce dimanche à Shanghai.
Victorieux pour la 31 éme fois en F1, le pilote Espagnol de la Scuderia, a devancé la Lotus-Renault de Kimi Räikkönen et la Mercedes de Lewis Hamilton.

Sebastian Vettel avec sa Red Bull-Renault, quatrième, reste toutefois en tête du Championnat. Fernando Alonso a signé sa première victoire de la saison en Chine, à l’aide d’une stratégie à trois arrêts. Le pilote de la Scuderia Ferrari a pris le départ depuis la troisième position de la grille chaussé d’un train de pneus tendres Pirelli P Zero Jaunes, avant de compléter trois relais avec le mélange medium P Zero Blanc.

 

F1-2013-GP-CHINE-ALONSO-file-vers-sa-31-eme-victoire-14-avril-Photo-Bernard-ASSET

F1-2013-GP-CHINE-ALONSO-file-vers-sa-31-eme-victoire-14-avril-Photo-Bernard-ASSET

 

Il remporte la course avec une avance conséquente et une marge de 10 secondes sur la Lotus-Renault de Kimi Räikkönen, une nouvelle fois extrêmement brillant.

Et qui confirme ainsi après sa belle victoire lors de la manche inaugurale sur la piste de l’Albert-Park de Melbourne lors du GP d’Australie suivi d’une honorable septiéme place tout récemment à Sepang en Malaisie, qu’il faudrait très certainement compter sur lui pour la conquête du titre mondial cette année !!

Ce dimanche après les trois premiers GP, millésime 2013, le classement provisoire s’établissant ainsi :
1. Vettel : 52 points – 2. Raikkonen : 49 points– 3. Alonso : 43 points – 4. Hamilton : 40 points – 5.Massa : 30 points – 6. Webber : 26 points

C’est très certainement, l’un de ses hommes qui sera sacré Champion le 24 novembre prochain, au soir du GP du Brésil sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo, dix-neuvième et ultime Grand Prix du calendrier 2013.

Car Jenson Button, qui ne totalise que 12 maigres points, semble déjà loin et la McLaren-Mercedes, version 2013 hors du coup.

Qu’en pense la recrue, le jeune et bouillant Mexicain Sergio Pérez, qui se traine u cœur du peloton des anonymes… Et navigue au 14éme rang du classement, n’ayant récolté en tout et pour tout que deux maigres points en trois courses !!!

 

F1 2013 GP CHINE FERRARI ALONSO 1er 14 avril

 

Ce dimanche, le temps de course d’Alonso, en 1h36’26’’945, est presque identique à celui de la victoire de l’an dernier lorsque Nico Rosberg s’était alors imposé en 1h36’26’’929, offrant sa toute 1ére victoire à Mercedes !

Le meilleur tour en course fut cependant ce dimanche bien plus rapide que l’an dernier, en 1’36’’808, en tendres en fin de course, Sebastian Vettel fut en effet trois secondes plus rapide que Kamui Kobayashi en 2012 – ce dimanche engagé dans la 1ére course du Championnat du monde d’endurance WEC à Silverstone avec l’une des Ferrari F458 de la Scuderia AF Corse – et qui avait alors tourné en 1’39’’960, le pilote Allemand de l’équipe Red Bull-Renault, soulignant la performance pure des pneus Pirelli 2013.

Les pilotes ont débuté la course sur des stratégies différentes, de nombreuses équipes mixant la donne entre les deux pilotes.

Jenson Button (McLaren-Mercedes), Sebastian Vettel (Red Bull-Renault), Nico Hulkenberg (Sauber-Ferrari), Paul di Resta (Force India-Ferrari), Sergio Perez (McLaren-Mercedes), Jean-Eric Vergne (Toro Rosso-Ferrari) et Valtteri Bottas (Williams-Renault) ont tous pris le départ en tendres.

Le top quatre observa une stratégie à trois arrêts, la McLaren de Jenson Button étant la mieux placée des monoplaces en deux arrêts. Le Britannique est crédité du plus long relais avec les mediums (23 tours avec ses gommes du départ).

 

F1 2013  PIRELLI Paul Hembery portrait

 

A l’arrivée, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, expliquait :

« La stratégie a joué un rôle-clé en course, les pneus mediums se montrant particulièrement efficaces en début de Grand Prix avec les réservoirs pleins. Cela a aidé en premier lieu les pilotes ayant débuté avec les pneus mediums, et permis à ceux partis en tendres de compléter un relais court pour passer les mediums aussi vite que possible. Par conséquent, nous avons vu beaucoup de dépassements, beaucoup de stratégies reposant sur le besoin des pilotes de dépasser autant de voitures que possible en piste avant les arrêts suivants. C’est la dégradation (temps), plus que l’usure (texture), qui a dicté la stratégie mais nous avons encore vu des temps au tour réguliers avec le mélange medium, même après des relais de 15 tours ou plus. Une nouvelle fois, l’éventail stratégique a été très large, Button et Vettel choisissant de chausser les tendres en fin de course. Cela offrit un final palpitant, avec une bataille pour la dernière marche du podium entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel jusqu’au drapeau à damiers. Le vainqueur est le troisième différent en trois Grand Prix. Cinq Champions du Monde occupent les cinq premières places aujourd’hui ».

 

 

F1-2013-GP-CHINE-ALONSO-savoure-sa-victoire-14-avril-Photo-Bernard-ASSET.

F1-2013-GP-CHINE-ALONSO-savoure-sa-victoire-14-avril-Photo-Bernard-ASSET.

 

Redescendu du podium, le vainqueur lâchait en conférence de presse :

« Ce fut une course fantastique pour nous, sans gros problèmes sur la voiture. La dégradation a été plus ou moins bonne et nous avons à peu près contrôlé notre rythme. Je me sens très bien après mon abandon en Malaisie, où je n’avais pas fini. C’est la deuxième course que je termine, une fois à la deuxième place, et une fois à la première. Je suis très optimiste pour la suite de la saison. »

Côté Renault, on affichait comme chez les ‘ rouges ‘ de Maranello, de larges sourires.
Le moteur Renault RS27 a propulsé la Lotus de Kimi Räikkönen en deuxième position d’un Grand Prix de Chine éprouvant pour les nerfs.

Le Champion du Monde 2007, déjà victorieux en Australie, a terminé à 10’’ du vainqueur Fernando Alonso et 2’’ devant Lewis Hamilton, qui complète le podium.

 

F1 2013 GP DE CHINE SHANGHAI LOTUS RENAULT KIMI RAIKKONEN Photo Renault Team

 

Il expliquait :

« L’équilibre était à peu près correct. Après mon départ difficile – suite au patinage excessif la voiture allait plutôt bien. Au moment où j’ai voulu dépasser Pérez, il m’a poussé sur la bordure extérieure et je l’ai touché. J’ai abimé l’avant de ma voiture et ça ne m’a pas aidé, mais pas trop affecté non plus. J’ai eu un peu trop de sous-virage mais j’ai pu me battre pour la deuxième place. Ce sont de bons gros précieux points. »

Et, bien que seulement 4éme, Sebastian Vettel on l’a dit, conserve la tête du Championnat du Monde Pilotes.

Le pilote de l’équipe Red Bull Racing, n’a terminé qu’à 2/10e d’Hamilton, à l’issue d’une arrivée au sprint !

 

F1 2013 GP CHINE SHANGHAI HAMILTON et RAIKKONEN portrait Photo RST

 

Hamilton qui racontait :

« Je suis très content de ce résultat, très chanceux d’être sur le podium. Car Vettel m’a mis une très grosse pression. »

Vettel qui précisait :

« C’est un peu décevant d’échouer au pied du podium à deux ou trois virages près. Notre stratégie a relativement bien fonctionné, même si j’ai été gêné par le trafic en début de course, ce qui s’est avéré plus pénalisant que prévu. Dans l’ensemble, on peut être satisfait du résultat, même s’il laisse un petit goût de trop peu. A la régulière, on ne pouvait pas envisager la victoire avec ces pneus, donc nous avons opté pour une tactique différente qui me permet de marquer de bons points en conservant la tête du classement, c’est l’essentiel. »

Les courbes du circuit international de Shanghai ont par ailleurs mis en exergue l’usure et la stratégie des pneumatiques Pirelli.

Alonso et Räikkönen faisaient partie des pilotes à être partis en gommes tendres et à effectuer leur premier arrêt dès les premiers tours, tandis que Vettel ne passait les pneus tendres qu’à cinq boucles de l’arrivée.

Il en résultait une bagarre extrêmement serrée avec la Mercedes de Lewis, dans le dernier tour.

 

F1 2013-Chinese-Grand-Prix-Lewis-Hamilton-Pole-Position

 

Après son problème en qualifications hier, Mark Webber et la seconde monoplace Red Bull, s’étaient finalement élancés depuis la pitlane.

Le grand Australien était malgré tout de retour dans le groupe de chasse au 16 éme tour.

Mais en tentant de dépasser la Toro Rosso du Français Jean-Eric Vergne, les deux monoplaces s’accrochaient. L’aileron avant de Webber était endommagé et son pneu arrière cassait également et l’Australien était contraint à l’abandon.

A la fin du GP, les avis divergeaient. Mark rejetant l’erreur sur Vergne

Mais Webber se voyait en fin de journée attribué après visionnage des images TV, une pénalité par les commissaires sportifs, lui infligeant trois places de recul pour le prochain GP, celui de Bahreïn

 

F1 - TORO ROSSO STR8 REVEAL 2013

 

De son côté JEV, expliquait :

« Je pense que Mark n’aurait pas pu passer là où il essayait de le faire et je ne suis même pas certain qu’il était en train de me dépasser. Je ne savais même pas qu’il était là. Malheureusement, l’impact m’a fait partir en vrille et l’incident a endommagé mon fond plat. De là, j’ai perdu beaucoup d’appui. Dès ce moment, ça n’a plus été une bonne course pour moi, j’avais perdu beaucoup de temps et j’ai dû conduire une voiture endommagée. Ça n’a pas été un bon week-end. Cependant, le rythme de la voiture s’est amélioré durant la pause après la Malaisie, comme on a pu le voir de ce que Daniel Ricciardo est parvenu à faire aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle, je suis maintenant impatient d’aller à Bahreïn avec une attitude positive. »

Côté Renault encore, Williams voit ses deux monoplaces à l’arrivée, avec Pastor Maldonado en 13éme position, 1’’6 devant son équipier Valtteri Bottas. Les deux pilotes avaient retenu des stratégies à trois arrêts, mais avec des séquences différentes. Pastor avait pris le départ en pneus tendres, tandis que Valtteri s’était élancé avec le choix ‘prime’ pour terminer avec les gommes ‘option’.

Les Caterham F1 Team se sont battues tout au long de la course avec les Marussia de Bianchi et Chilton. Charles Pic coupe la ligne d’arrivée en 16éme position derriére Jules et Giedo van der Garde termine 18éme entre les deux Marussia-Cosworth.

Sebastian Vettel continue à mener le Championnat du Monde Pilotes, mais l’écart avec Kimi Räikkönen s’est réduit à trois points.

L’équipe Red Bull Racing, compte cinq unités d’avance au classement Constructeurs en totalisant 78 points contre 73 à Ferrari, tandis que Lotus est troisième avec 60 points.

 

REMI TAFIN Inge RENAULT

Rémi Taffin, Directeur des prestations piste de Renault Sport F1, confiait :

« Bravo à Lotus et à Kimi pour cette deuxième place, ils ont réalisé un week-end fructueux et ils méritaient de marquer beaucoup de points. Bien que ce ne soit pas le résultat rêvé pour Red Bull, voir Sebastian terminer à moins d’une demi-seconde du podium après être parti depuis une position si lointaine doit être considéré comme une performance positive, d’autant que l’équipe mène les deux championnats. C’est très serré derrière, avec Lotus et Ferrari en quelques points. C’est formidable d’avoir deux teams motorisés par Renault qui se battent ainsi en haut du classement. Comme nous le pressentions cette fois encore, la course s’est totalement jouée sur l’usure des pneumatiques. Nous devons donc continuer à travailler pour délivrer la puissance de manière progressive et efficace, et ce afin de contribuer à la stabilité de la voiture. Ce n’est pas évident dans les virages lents et sur les gros freinages que nous avions à Shanghai, mais nous devons composer avec cela et aider nos partenaires autant que possible. Bahrain s’annonce comme un challenge très différent, mais pas moins difficile. Nous devrons faire le maximum durant la courte pause entre les deux courses pour progresser avec nos quatre équipes. »

Prochain rendez-vous dès ce dimanche avec la 4éme épreuve qui se déroulera dans l’Ile Bahreïn dans le Golfe Persique

 

Sam HORNETT
Photos : Bernard ASSET –RED BULL – RENAULT et PIRELLI

QUATRE MOUSQUETAIRES AU DEPART ET ….QUATRE A L’ARRIVEE !!! 

F1 MELBOURNE  Les mousquetaires Francais PIC GROSJEAN BIANCHI VERGNE Photo Bernard ASSET

 

F1

About Author

gilles