WSBK EN ARAGON: LA SUPERBE POLE DE SYKES ET KAWASAKI

TOM SYKES

TOM SYKES

Tom Sykes est un peu l’épouvantail de cette saison 2013 de mondial Superbike, alias WSBK. On l’a peu vu devant lors de la première manche en Australie il y a un mois mais il était blessé. Il est clair qu’il a récupéré, il vient de prendre la Superpole de la deuxième manche 2013 du WSBK qui se court en Espagne, sur le circuit d’Aragon. Laverty, le coéquipier de Sylvain Guintoli, s’est accroché tout le week-end et c’est payant. Pour Sylvain en revanche, son quatrième temps à plus d’une seconde de la pole est un peu une opération souci.

 

LES BEAUX VERTS D’ARAGON…

EUGENE LAVERTY

EUGENE LAVERTY

 

Kawasaki sera difficile à prendre cette année, Sykes est un missile et Loris Baz, son coéquipier, jeune recrue du team, tient son rang.

Laverty… c’est d’un autre vert qu’il s’agit puisqu’il est Irlandais.

Ce pilote a très mal digéré le statut de vedette de Guintoli qui court cette année sur la moto de Max Biaggi, Champion du Monde l’an dernier.

Il réclame à cors et à cris le statut de premier pilote chez Aprilia et bien sûr, après avoir mené la première manche en Australie à égalité avec Guintoli, il n’a pas loupé l’occasion de le larguer en Espagne et c’est de bonne guerre.

Dans ce Championnat hyper-tendu qu’est le WSBK, chaque faute se paie cash et extrêmement cher et il est sur la bonne voie pour se défaire du Français.

Chaz Davies amène la troisième marque en bagarre pour le titre 2013, BMW, en troisième position et c’est bien joué.

Et bien joué aussi par rapport à son coéquipier (toujours le pire adversaire d’un pilote on le sait) Marco Melandri qui ne sort pas d’une blessure à l’épaule et partira en huitième position.

 

SYLVAIN GUINTOLI

SYLVAIN GUINTOLI

 

A noter un assez beau tir groupé des Français, Guintoli quatre, Cluzel cinq, Baz six… ceci malgré la chute de Cluzel pendant les qualifs.

Il ne s’est pas blessé contrairement à Leon Camier qui lui a terminé les qualifs à l’hosto, opéré du genou droit.

Et oui, c’est un des secrets de sa réussite auprès du grand public, le WSBK, c’est violent pour le physique et pour le moral.

Mais pour le public, c’est d’autant plus du nanan qu’il y a deux courses par événement, plus les autres courses en Superstock, ce sont des week-end très intenses.

Les temps de la Superpole en Aragon:

1 T. SYKES GBR Kawasaki Racing Team Kawasaki ZX-10R 1’56.339

2 E. LAVERTY IRL Aprilia Racing Team Aprilia RSV4 Factory  1’56.638 + 0.299

3 C. DAVIES GBR BMW Motorrad GoldBet SBK BMW S1000 RR 1’56.845 + 0.506

4 S. GUINTOLI FRA Aprilia Racing Team Aprilia RSV4 Factory 1’57.486 + 1.147

5 J. CLUZEL FRA Fixi Crescent Suzuki Suzuki GSX-R1000 1’57.540 + 1.201

6 L. BAZ FRA Kawasaki Racing Team Kawasaki ZX-10R 1’57.869 + 1.530

7 D. GIUGLIANO ITA Althea Racing Aprilia RSV4 Factory 1’57.975 + 1,636

8 M. MELANDRI ITA BMW Motorrad GoldBet SBK BMW S1000 RR 1’58.268 + 1.929

9 J. REA GBR Pata Honda World Superbike Honda CBR1000RR 2.01.613 + 5.274

————————————————– Superpole 2 ————————————————–

10 C. CHECA ESP Team Ducati Alstare Ducati 1199 Panigale 11. L. HASLAM GBR Pata Honda World Superbike Honda CBR1000RR 12 M. NEUKIRCHNER GER MR-Racing Ducati 1199 Panigale  ————————————————– Superpole 1 ————————————————–

13 A. BADOVINI ITA Team Ducati Alstare Ducati 1199 Panigale

14 M. FABRIZIO ITA Red Devils Roma Aprilia RSV4 Factory

15 A. LUNDH SWE Team Pedercini Kawasaki ZX-10R

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATEUR 

 

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis