WRC. RALLYE DU PORTUGAL. LA VW POLO D’OGIER EN TETE MAIS RIEN N’EST JOUE…

Rally Portugal 2013

 

A l’issue de la 1ére étape ce vendredi soir, c’est le leader du Championnat du monde, le Français Sébastien Ogier qui occupe la tête du classement provisoire. Au volant de sa VW Polo WRC, en 49’33 »0, il précède de 4’’4, la DS3 Citroen de l’Espagnol Dani Sordo et de 11’’4 la seconde VW Polo WRC de son équipier Jari-Matti Latvala, 3éme.

Suivent, le Finlandais Mikko Hirvonen avec sa DS3, 4éme à 16’’2 et la 1ére Ford, celle du Belge Thierry Neuville qui complète le TOP 5, à 30’’7

Ogier offre un mince avantage à Volkswagen

Rally Portugal 2013

 

80 kilomètres de contre-la-montre pour un avantage équivalent à… 119 mètres !

C’est dire si l’avance de la paire Sébastien Ogier-Julien Ingrassia et de leur Volkswagen Polo R WRC était mince vendredi soir au terme de la première journée du Rallye du Portugal.

Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, classés troisièmes, n’ont pour leur part rendu que 11’’4 à leurs compagnons d’écurie.

Dans ces cinq premières spéciales – sur quinze au total – les choix de pneus ont sérieusement pimenté la phase initiale de la quatrième manche du Championnat du Monde des Rallyes WRC 2013 !

Rappelons les règles.

Chaque équipage a droit à 24 pneus maximum, Michelin proposant deux types de gommes différents. Ce n’est qu’à la fin que l’on saura qui a joué les bonnes cartes.

Ogier et Ingrassia ont été les seuls à utiliser davantage de gommes tendres sur des parcours très glissants, en profitant de l’aptitude reconnue du Français à ménager ses pneumatiques.

La stratégie s’est avérée payante, tout au moins pour le moment.

 

WRC 2013  PORTUGAL VW POLO WRC LATVALA  Photo Jo LILLINI

 

De leur côté, les Finlandais Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila ont aussi su tirer leur épingle du jeu en gommes dures.

L’équipage Andreas Mikkelsen-Miikko Markkula, qui effectue ses débuts sur la troisième Polo R WRC, a perdu beaucoup de temps à la suite d’une fuite dans le circuit hydraulique de la direction assistée. Ils seront néanmoins au départ samedi matin avec une voiture totalement efficace.

Ce vendredi soir, Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7)  expliquait :

 » Je suis parti prudemment, en optant pour un mix au niveau des pneus, avec des durs et des tendres. A partir de la deuxième spéciale je suis passé en durs. Je suis beaucoup plus satisfait de la seconde boucle de la journée. Troisième, c’est bien, avec Miikka (Anttila), notre objectif est de défendre notre position dans les trois premiers. Demain, la course sera encore plus intense et les épreuves spéciales encore plus dures. Mais je pense déjà à quelques modifications concernant mes réglages de suspensions… « 

 

Rally Portugal 2013

 

Le leader, Sébastien Ogier avec la Polo R WRC n° 8, enchainait :

 » Cela s’est bien passé pour nous aujourd’hui, même si nos choix de pneus n’ont pas toujours été parfaits. Les gommes tendres n’ont constitué un avantage que dans la première spéciale, dont le parcours était très glissant dans la deuxième partie. Les autres, la deuxième en particulier, étaient très cassantes. Physiquement, je ne suis toujours pas à 100%. En course, ça va à peu près, mais là, à la fin de la journée, je sens bien que je ne suis pas tout à fait moi-même. « 

 

WRC 2013  PORTUGAL VW POLO MIKKELSEN Photo Jo LILLINI

 

Quant au petit nouveau, le jeune Norvégien Andreas Mikkelsen qui conduit la Polo R WRC n° 9, lui, il précisait :

 » Quel pied de piloter une telle voiture ! La Polo R WRC est bien plus puissante que celles que j’ai conduites dernièrement. Le plus important est de s’y habituer, et pour cela, il faut accumuler de l’expérience au volant. Il y a eu du progrès depuis ce matin, malheureusement nous avons perdu l’assistance de direction un kilomètre après le départ de la quatrième spéciale. Le problème était dû à une fuite que nous avons repérée puis colmatée à temps pour le dernier chrono. Demain (samedi) nous ouvrirons la route, ce qui n’arrange pas nos affaires. Mais nous sommes là pour apprendre n’est-ce pas ? »

Jost Capito, le Directeur du Team Volkswagen Motorsport, concluant :

 » Le scénario du Rallye du Portugal est étudié pour monter en intensité au cours des deux prochains jours. Lorsqu’on regarde le résultat, on se dit que le panachage pneus durs/tendres était le bon choix. Ce n’est que dimanche que nous saurons si notre stratégie était la bonne. En conservant cela à l’esprit, je voudrais encore une fois féliciter nos pilotes. Grâce à son pilotage très fin, Sébastien Ogier a réussi à prendre une très légère avance avec des gommes tendres à l’avant. Mais les durs n’étaient pas contre-indiqués non plus, comme le démontrent les temps et la place de JariMatti Latvala. Andreas Mikkelsen a perdu du temps en début d’après-midi en raison d’une fuite dans le circuit hydraulique d’assistance de direction. Mais ses chances d’acquérir de l’expérience en course ne sont pas obérées. Dès samedi matin, il repart sur une Polo R WRC nickel. « 

A noter aussi au sein de l’équipe…

… que Carlos Sainz a fêté son 51e anniversaire ce vendredi.

… un autre rendez-vous important pour celui que l’on surnomme « El Matador ». Avec son ancien coéquipier Luis Moya, le double Champion du monde des rallyes, par ailleurs vainqueur du Dakar sur Volkswagen – et désormais consultant pour le Team de Wolfsburg – attendait impatiemment le tirage au sort des demi-finales de la Ligue des Champions.

Sainz, né à Madrid et membre actif du Real, avait un œil sur son équipe, tandis que Luis Moya surveillait les grands rivaux. Moya, en charge des invités Volkswagen sur les manches du WRC, est un fervent supporter du Barça, et officie également sur la Radio Cadena CER en tant que commentateur de foot.

Le Real Madrid jouera contre le Borussia Dortmund dans le dernier carré, le Barça affrontant de son côté le Bayern de Munich. Les matches aller auront lieu les 23 et 24 avril, les matches retour les 30 avril et 1er mai… juste au moment du Rallye d’Argentine !

 

ON A RETROUVÉ DANI SORDO !

 WRC-2013-PORTUGAL-DS3-WRC-DANI-SORDO-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-PORTUGAL-DS3-WRC-DANI-SORDO-Photo-Jo-LILLINI

Flamboyants tout au long de la première journée du Rallye du Portugal, Dani Sordo et Carlos del Barrio occupent donc la deuxième place du classement général, à 4’’4 des leaders. Malgré des réglages qui ne leur convenaient pas, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen se sont battus pour limiter l’écart avec la tête de la course. Les Finlandais sont quatrièmes à seulement 16’’2.

Le découpage de cette étape était singulier, puisque les voitures ne recevaient pas la moindre assistance au cours de la journée. Après deux passages par les secteurs de Mú et Ourique, les concurrents devaient effectuer un fastidieux aller-retour à Lisbonne – soit plus de 400 km – pour y disputer une spéciale de… 3,27 km !!!!

Chacun appréciera….

Au moment de quitter le Stade d’Algarve – où est installé le parc d’assistance – les discussions sur les choix de pneumatiques allaient bon train. Entre les Michelin Latitude Cross durs ou tendres et l’ajout optionnel d’une seconde roue de secours, les possibilités étaient multiples.

Du côté du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Dani Sordo et Khalid Al Qassimi optaient pour cinq pneus durs, tandis que Mikko Hirvonen panachait quatre durs et deux tendres.

Boueuse dans sa dernière partie, la spéciale de Mú convenait bien aux gommes tendres. Mikko Hirvonen signait le troisième chrono, tandis que Dani Sordo était cinquième à une dizaine de secondes du leader, Sébastien Ogier.

Dès l’ES2, l’Espagnol commençait à tirer parti de son choix en réalisant le deuxième temps derrière Østberg. Au second passage dans la boucle, rien ni personne ne pouvait résister à Dani, qui arrachait deux scratches lui permettant de revenir à 2’’4 d’Ogier.

« J’ai attaqué tout en cherchant à préserver la voiture et les pneus, car le rallye est encore très long », appuyait Dani Sordo avant de disputer la dernière spéciale dans les rues de la capitale portugaise. « Contrairement au Mexique, je me sens en totale confiance et c’est essentiel pour pouvoir se battre en tête. Nous savions que nous avions bien travaillé en essais et le résultat de la journée le confirme. Je continuerai à être offensif demain. »

 

 WRC-2013-PORTUGAL-DS3-WRC-MIKKO-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLIN


WRC-2013-PORTUGAL-DS3-WRC-MIKKO-HIRVONEN-Photo-Jo-LILLIN

 

Mikko Hirvonen devait quant à lui composer avec des réglages qui ne lui convenaient pas :

« Dès que je suis passé en pneus durs, je me suis retrouvé avec une voiture difficile à conduire. Je n’ai rien lâché, mais je serais sorti de la route en attaquant encore plus fort. C’est un peu frustrant, mais c’est tout de même positif de ne pas avoir concédé trop de temps aujourd’hui. Je pense vraiment que ça ira mieux demain. »

Cédric Mazenq, ingénieur d’exploitation du Finlandais, précisait :

« Les essais effectués avant ce rallye avaient été difficiles pour Mikko, car les conditions météo changeaient sans cesse.   Nous n’avions pas pu aller au bout de notre programme et l’option retenue ce matin n’était pas la bonne. Sans assistance à mi-journée, il était impossible de rectifier le tir. On peut dire que nous avons terminé nos essais aujourd’hui. Mikko sera bien mieux armé demain. »

Disputant son premier rallye terre au volant de la DS3 WRC, Khalid Al Qassimi réalisait une journée sans faute qui lui valait de figurer à la P1e place.

« Même si j’ai roulé il y a peu au Koweït, le terrain portugais n’a rien à voir avec celui du Moyen-Orient », expliquait le pilote d’Abu Dhabi.

Qui ajoutait :

«Il était difficile pour moi de trouver le bon rythme, surtout dans les portions les plus bosselées et rocailleuses. Nous avons également dû composer avec un problème d’embrayage. Ce n’était pas handicapant pendant les spéciales, mais c’était assez critique lors des liaisons. Heureusement, nous sommes toujours là ! »

 

 WRC-2013-PORTUGAL-DS3-KUBICA-sortie-de-route-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-PORTUGAL-DS3-KUBICA-sortie-de-route-Photo-Jo-LILLINI

 

De cette 1ére journée, on retiendra encore les deux abandons d’une part de la Ford Fiesta du vainqueur de l’édition 2012, le Norvégien Mads Ostberg et d’autre part de la DS3 Citroen du Polonais Robert Kubica;

Pas de chance pour l’ancien pilote de GP. Après avoir réussi à réparer son radiateur légèrement endommagé lors d’une petite sortie de route, il était ensuite victime de la malchance. Une véritable scoumoune avec trois crevaisons !!!

Ne disposant plus de roue de rechange pour continuer, le pilote Polonais a été contraint d’en reste là…Dommage pour lui car il avait encore une fois impressionné par son pilotage en rallye.

Quant à Ostberg, le vainqueur de l’édition 2012, lui il est parti en tonneaux aprés avoir heurté une barriére…

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI 

 

Le classement général provisoire

 

1. Ogier-Ingrassia (VW Polo Wrc) en 49’33”0
2. Sordo-Del Barrio (Citroen DS3 Wrc) à 4”4
3. Latvala-Anttila (VW Polo Wrc) à 11”4
4. Hirvonen-Lehtinen (Citroen DS3 Wrc) à 16”2
5. Neuville-Gilsoul (Ford Fiesta RS Wrc) à 30”7
6. Novikov-Minor (Ford Fiesta RS Wrc) à 1’17”0
7. Al Attiyah-Bernacchini (Ford Fiesta RS Wrc) à 2’16”4
8. Prokop-Ernst (Ford Fiesta RS Wrc) à 2’27”9
9. Kosciuszko-Szczepaniak (Mini Cooper Wrc) à 2’37”1
10. Kuipers-Bysmans (Ford Fiesta RS Wrc) à 2’48”7

 

 

 WRC-2013-PORTUGAL-FORD-FIESTA-THIERRY-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI


WRC-2013-PORTUGAL-FORD-FIESTA-THIERRY-NEUVILLE-Photo-Jo-LILLINI

 WRC-2013-PORTUGAL-DS3-CITROEN-de-ROBERT-KUBICA-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-PORTUGAL-DS3-CITROEN-de-ROBERT-KUBICA-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-PORTUGAL-FORD-FIESTA-MADS-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-PORTUGAL-FORD-FIESTA-MADS-OSTBERG-Photo-Jo-LILLINI

  WRC-2013-PORTUGAL-DS3-CHARDONNET-DE-LA-HAYE-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-PORTUGAL-DS3-CHARDONNET-DE-LA-HAYE-Photo-Jo-LILLINI

 WRC-2013-PORTUGAL-DS3-BRYAN-BOUFFIER-PANSERI-Photo-Jo-LILLINI

WRC-2013-PORTUGAL-DS3-BRYAN-BOUFFIER-PANSERI-Photo-Jo-LILLINI

Sport WRC

About Author

gilles