ENDURANCE WEC. A SILVERSTONE. POLE ET 1ére LIGNE TOYOTA

POLE ET 1ére LIGNE TOYOTA   

World Endurance Championship Silverstone 

 

Il aura fallu patienter un long moment avant de connaitre la composition de la grille de départ des Six Heures de Silverstone, manche inaugurale du Championnat du monde d’endurance WEC, Millésime 2013

Comme on l’avait indiqué dans notre Rubrique Flash, en début d’après-midi, c’est bien la Toyota TS030 Hybrid, N°7 du duo Wurz-Lapierre qui s’élancera depuis la pole demain dimanche à 13 H (heure française).

Et, elle partagera la 1ére ligne avec la voiture-sœur, la Toyota N°8 du trio Davidson-Sarrazin-Buemi.

Il y a bien longtemps qu’on n’avait pas vu, plus vu une Audi en 1ére ligne !

Depuis l’époque pas si lointaine, tout de même des luttes avec les inoubliables 908… qui trônent  aujourd’hui dans des musées.

Mais, revenons à cette 1ére séance des essais qualificatifs de la saison 2013 qui démarre ce week-end en Grande Bretagne

 

 GERARD-NEVEU-Directeur du-Championnat-du-monde-WEC-et-Gilles-GAIGNAULT-autonewsinfo


GERARD-NEVEU-Directeur du-Championnat-du-monde-WEC-et-Gilles-GAIGNAULT-autonewsinfo

 

Pour la toute 1ére fois de l’histoire en endurance, et sur une idée originelle du promoteur du WEC, Gérard Neveu, la pole devait se jouer non plus sur le meilleur temps absolu mais désormais calculée par la moyenne des temps signés par les deux pilotes et sur leurs deux meilleurs tours!

Difficile et au fond ce qui s’est passé ce samedi démontre et prouve qu’il s’agit d’une fausse bonne idée. Mais  le monde avance parfois avec des idées nouvelles.  Et, toutes ne fonctionnent pas…

Et ce d’autant plus quand la scoumoune s’en mêle qu’une panne, un bug informatique s’étant déclaré dans les transpondeurs, a de plus en outre entrainé une certaine confusion pour obtenir le résultat définitif…

Pourquoi est-ce une fausse bonne idée ?

Tout simplement parce que vouloir obtenir la moyenne sur quatre tours – deux par  pilote – peut parfaitement priver un pilote,  son équipier et son Team de la pole et vous entrainer,  à vous élancer depuis le fond de grille!!!

 

WEC-2013-SILVERSTONE-TOYOTA-num-7-en-pole-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2013-SILVERSTONE-TOYOTA-num-7-en-pole-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

Explications.

Imaginez que  Lapierre, l’équipier de Wurz le plus vite ce samedi, avec un chrono de 1’43’’281, soit lors du début de son relais, sorti de la piste… Et ne se soit vu attribuer aucun temps !

Imaginez aussi, ce qui s’est réellement passé ce samedi que les premiers pilotes à sortir des stands  roulent sous une piste détrempée… et que leurs équipiers prennent le relai avec une piste s’asséchant.

On en a eu la démonstration ce samedi à Silverstone.

Voici les chronos que nous avons enregistré avec l’aide de notre confrére de l’Equipe, Didier Braillon. Meilleur tour ? Alex Wurz avec sa Toyota N°7 en 1’43’’281. Deuxiéme meilleur chrono ? André Lotterer avec l’Audi N°1 en 1’44’’489. Troisiéme chrono ? Tom  Kristensen  en 1’45’’287

Le meilleur des quatre chronos de Lapierre avec la Toyota N° 7 : 1’50’’103 ! Ses autres tours ? 1’53’’604, 1’56’’233 et 1’58’’336.

Son équipier Wurz on l’a dit, réalisant le tour le plus rapide en 1’43’’281. Un sacré écart !!!

Cherchez l’erreur !

Anthony Davidson avec la Toyota N°8 : 1’50’’898 pour le temps de référence. Sinon, 1’51’’975, 1’56’’866 et 1’59’’068

Et Buemi le plus vite ensuite, 1’49’’382, 1’48’’506 et 1’48’’601

Loic Duval avec l’Audi N°2 : 1’55’’706 et 1’57’’928

Et son équipier Tom Kristensen en piste derrière lui, 1’46’’541, 1’46’’212 et enfin 1‘45’’287

Enfin, le Champion du monde, Benoit Treluyer avec l’Audi N°1 : 2’02’’471 et 2’02’’100

André Lotterer qui prend la suite : 1’44’’892, 1’44’’489 et 1’47’’708

Reste alors ensuite à calculer la moyenne sachant que les premiers pilotes à prendre la piste l’ont fait sur piste plus que mouillée.

D’où le meilleur temps de Nicolas Lapierre seulement en 1’50’’103, de Benoit Treluyer en 2’02’’100, d’Anthony Davidson en  1’50’’898,  de Loic Duval en 1’55’’706  ou encore de Sébastien Buemi en 1’48’’601.

A comparer avec les chronos de Wurz, Lotterer et Kristensen, crédités rappelons-le, de 1’43’’281 pour le meilleur des trois !

Nous ajouterons que Silverstone développe 5,89019 km

Le prochain rendez-vous du Championnat WEC est fixé à Spa dont le circuit mesure lui…7,004 km

S’il venait à pleuvoir sur Spa ce qui est tout de même fréquent depuis 1975 que nous fréquentons Francorchamps, il pleut plus d’une année sur deux et comme nous y allons plusieurs fois par an (F1-WSR-WEC) il pleut au moins une fois sur deux et ce quel que soit le mois de l’année !!!

Eh bien, s’il pleut le vendredi 3 mai prochain pour la séance des qualifications la course se déroulant le samedi, nous pouvons affirmer qu’il sera alors impossible, oui IMPOSSIBLE  à chacun des deux pilotes de couvrir alternativement les deux tours minimum  au cours des vingt minutes que dure une séance chrono en WEC…

Enfin, nous ajouterons encore que si l’un des deux pilotes venait à effectuer une sortie de piste et que son équipier, ait fait, lui péter un chrono, bâtant pourquoi pas le record de la piste, ‘l’éphémère’ poleman, se verrait malgré tout contraint de s’élancer de la dernière ligne !

Comme on le constate, la fausse bonne idée, a démontré ses limites…

A chacun d’en tirer les conséquences

Un mot enfin tout de même pour préciser qu’au Mans, c’est bien le meilleur temps qui comptera pour la pole !

Ouf car remettre en cause le système de qualification TRADITIONNEL, n’a selon nous, aucun sens, comme nous venons de le démontrer…

Aux dirigeants du WEC de s’en rendre compte. Simple question de BON sens et de logique…

Vouloir créer le spectacle, oui mais pas en inventant un autre système qui démontre ses carences !

Enfin, tentez d’aller expliquer cet épineux et complexe systéme aux spectateurs assis dans les gradins où à nos lecteurs

Mais venons-en à la composition de la grille finalement publiée à 15H09 (heure française)

Pole donc pour la Toyota N°7 avec une moyenne des temps pour Wurz-Lapierre de 1’48’’021. A ses côtés, la seconde Toyota, la N°8 de  Davidson, Buemi-Sarrazin avec 1’49’’995, soit à 1’’974

Sur la seconde ligne, l’Audi N°2 de Kristensen-Duval-McNish  en 1’51’’283, à 3’’262 et la 1ére des LOLA Toyota Rebellion en 1’52’’124 à 4’’103

Sur la 3éme,  la seconde Audi, la N°1 des Champions du monde Treluyer-Lotterer- Fassler en 1’53’’488, à 5’’ 467 et la deuxiéme LOLA Toyota Rebellion de Belicchi- Beche-Fu Cheng en 1’53’’835, à 5’’814 !

On arrête le massacre des écarts impressionnants qui ne riment à rien !

En LMP2, pole et aussi 7éme place au général pour l’Oreca-Nissan du Team ADR-Delta de Graves-Pizzonia-Walker, en 1’55’’148. Ensuite, on pointe, la 1ére des Morgan-OAK, la N°24 de Pla-Heinemeier Hanson-Brundle avec 1’57’’629 puis l’Oreca-Nissan de  Rusinov –Martin- Conway avec 1’57’’697. Et la seonde Morgan-OAK , la N°35 de  Baguette-Gonzales-Plowman avec une moyenne de 1’58’’729 et qui compléte le TOP 1O

En GT Pro, c’est l’Aston Martin N°97 qui signe la pole, celle de Bruno Senna, Darren Turner et  Stefan Mucke avec 2’00’’566. Devant la voiture-sœur, la N° 99 de Fred Mako, Pedro Lamy et Paul Dalla Anna, avec une moyenne de 2’00’’772.

En GT Am, c’est encore une Aston Martin qui s’offre la pole, la N° 96 de Roald Goethe, Stuart Hall et Jamie Campbell Walter avec 2’01’’158

Les deux Porsche ‘’ officielles du Team Manthey, les N° 91 et 92 des équipages Jorg qBergemeister-Patrick Pilet-Timo Berhardt  et Romain Dumas-Marc Lieb- Richard Lietz, suivent avec  2’01’’308 et 2’01’’452

La meilleure des Ferrari, la N°51 de Fisichella-Bruni, pointe ensuite, en 2’01’’512

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY – autonewsinfo

(Photos à suivre)

FIA WEC Sport

About Author

gilles