MOTOGP AU QATAR: LORENZO, ESPARGARO, SALOM, LA TOTALE ESPAGNOLE

 

Aucun des favoris n’était en tête des essais libres vendredi soir au Qatar. Lorenzo, notre confrère Philippe Debarle l’a relevé, est le favori de tous les sites de paris sérieux. Mais c’est Marquez qui l’a battu d’un millième de seconde. Espargaro est logiquement le pilote imbattable du Moto2 mais le Japonais Nakagami l’a battu. Enfin, en Moto3, le presque déjà Champion du Monde 2013, Maverick Vinales, s’est blessé très sérieusement en essais il ya quinze jours et c’est un autre Espagnol, Luis Salom, sur une KTM, qui a pris la relève. Voilà où on en était avant les qualifs de ce premier GP de l’année. Avant d’attaquer les qualifs des Moto3, un petit plus : vous trouverez en fin de reportage les statistiques de ce premier GP de l’année, fournies par l’organisation, un peu à la mode F1, il ya en d’intéressantes et d’autres totalement incongrues…

 

MOTO3 : SALOM LOGIQUE, VINALES INATTENDU, TECHER FORMIDABLE !

 

Le temps est sec, c’est déjà ça, les essais de la veille ont été faits sur une piste odieuse, couverte de poussière de sable, battue des vents et humide par moments à cause de la pluie.

En revanche, il y a eu une tempête de sable dans la journée et toute sortie de trajo se fera sur le sable fin…

Comme la veille, tout le monde sort en même temps dès le drapeau vert, on veut faire la guerre tout de suite.

Ceux qui font pourtant les bons chronos ont compris qu’il fallait éviter les meutes de loups… L’Allemand Folger fait partie de ceux là, de même que Rins, Salom, le prodige italien Fenati et Maverick Vinales, qui roule, rappelons le, avec un doigt recousu, la phalange avait été quasiment arrachée il ya deux semaines…

Alan Techer et Alexis Masbou claquent des temps proches de la vingtième place, la Marseillaise risque peu d’être dérangée demain en fin de GP… Mais bon, il reste du temps pour améliorer…

On note en revanche la bonne tenue des Mahindra, qui  sans menacer les intouchables KTM protégées par le règlement que la marque autrichienne a dicté à la FIM, roulent quand même extrêmement bien, avec Oliveira et Vasquez.

A la moitié de la séance, coup de théâtre, Vinales décroche un deuxième temps.

On sait bien que comme d’hab, la pole se jouera dans les cinq dernières minutes mais quand même, c’est fort !

Dans cette seconde volée de temps, Alan Techer, le jeune pilote français, décroche un huitième temps.

Vinales sort à cinq minutes de la fin et fait le meilleur temps, devant Folger et Salom. Techer améliore encore et fait un magnifique cinquième temps !

Décidément, les battus d’avance se battent bien !

Dans son dernier tour, Luis Salom vient piquer la pole. C’est logique, il a mené pendant tout le week-end, mais Vinales deuxième temps c’est balaize, très balaize !

Suivent Rins, Folger, la Mahindra d’Oliveira et Techer, sixième temps, qui partira en deuxième ligne.

Alexis Masbou est dix-neuvième temps.

 

Les temps des qualifs Moto3: 

1 Luis SALOM,SPA Red Bull KTM Ajo KTM 2’07.229

2 Maverick VIÑALES,SPA Team Calvo KTM 2’07.337

3 Alex RINS,SPA Estrella Galicia 0,0 KTM 2’07.596

4 Jonas FOLGER,GER Mapfre Aspar Team Moto3 Kalex KTM 2’07.894

5 Miguel OLIVEIRA,POR Mahindra Racing Mahindra 2’08.409

6 Alan TECHER,FRA CIP Moto3 TSR Honda 2’08.471

7 Jakub KORNFEIL,CZE Redox RW Racing GP Kalex KTM 2’08.482

8 Efren VAZQUEZ,SPA Mahindra Racing Mahindra 2’08.521

9 Alex MARQUEZ,SPA Estrella Galicia 0,0 KTM 2’08.556

10 Arthur SISSIS,AUS Red Bull KTM Ajo KTM 2’08.567

11 Zulfahmi KHAIRUDDIN,MAL Red Bull KTM Ajo KTM 2’08.575

12 Romano FENATI,ITA San Carlo Team Italia FTR Honda 2’08.784

13 Isaac VIÑALES,SPA Bimbo-Ongetta-Centro Seta FTR Honda 2’08.988

14 Niccolò ANTONELLI,ITA GO&FUN Gresini Moto3 FTR Honda 2’09.107

15 Danny WEBB,GBR Ambrogio Racing Suter Honda 2’09.405

16 Niklas AJO,FIN Avant Tecno KTM 2’09.750

17 Brad BINDER,RSA Ambrogio Racing Suter Honda 2’09.885

18 Jasper IWEMA,NED RW Racing GP Kalex KTM 2’09.911

19 Alexis MASBOU,FRA Ongetta-Rivacold FTR Honda 2’10.158

20 John McPHEE,GBR Caretta Technology – RTG FTR Honda 2’10.195

21 Jack MILLER,AUS Caretta Technology – RTG FTR Honda 2’10.221

22 Juanfran GUEVARA,SPA CIP Moto3 TSR Honda 2’10.443

23 Ana CARRASCO,SPA Team Calvo KTM 2’10.520

24 Toni FINSTERBUSCH,GER Kiefer Racing Kalex KTM 2’10.688

25 Eric GRANADO,BRA Mapfre Aspar Team Moto3 Kalex KTM 2’10.798

26 Alessandro TONUCCI,ITA La Fonte Tascaracing Honda 2’10.939

27 Philipp OETTL,GER Paddock TT Motion Events Kalex KTM 2’11.000

28 Florian ALT,GER Kiefer Racing Kalex KTM 2’11.047

29 Francesco BAGNAIA,ITA San Carlo Team Italia FTR Honda 2’11.284

30 Lorenzo BALDASSARRI,ITA GO&FUN Gresini Moto3 FTR Honda 2’11.286

31 3 Matteo FERRARI,ITA Ongetta-Centro Seta FTR Honda 2’11.775

32 Hyuga WATANABE,JPN La Fonte Tascaracing Honda 2’12.542

 

MOTO2 : ESPARGARO SUR LE FIL DU RASOIR…

 

En Moto2, on n’est pas des garnements comme en Moto3, on part un ar un de la voie des stands…

La guerre, c’est pendant le GP qu’on la fait…

Cela dit, on se regroupe très vite en paquets quand même, histoire de voir les trajos et les petits secrets des copains…

Espargaro commence mal, grosse excursion hors piste avant de se vomir dans le gravier, mais il se relève et repart, il vient juste de faire le deuxième temps derrière Redding, le Japonais Nakagami n’est pas encore sorti des stands.

Terol montre aussi les dents pendant de début de qualif.

Cette année, l’ancien Champion du Monde 125 a fait des essais de folie, ça se présente bien.

Zarco est neuvième temps.

Pépin mécanique chez Nakagami, qui est donc sorti en retard.

Mais énervé.

Deuxième temps d’entrée.

Pendant ce temps, Espargaro est reparti avec une moto refaite à neuf. Mais il manque de précision, est en dérive partout mais pas propre, il reste collé au neuvième temps.

Impératif de se ressaisir, en course, en Moto2, ne pas partir avec les premiers signifie que l’on roule derrière un bunker !

A la moitié du temps, Mike di Meglio est dix-huitième temps, Rossi vingt-trois.

Zarco fait un huitième temps dans cette seconde volée de chronos, en revanche, Cortese, Champion du Monde Moto3 en 2012, fait l’apprentissage difficile de cette cylindrée de guerre civile, il va au tas assez sérieusement.

Nakagami était à huit-millièmes du meilleur temps, il prend évidemment la place de leader sur la grille des chronos.

Espargaro vit un drame, il est douzième temps.

Dans les dernières cinq minutes, Espargaro revient cinq.

Pas terrible, mais c’est déjà ça !

Puis c’est le quatrième temps, Nakagami s’est vomi et rentre au stand.

Comme d’hab, la dernière minute chamboule tout.

Espargaro fait une pole inespérée, devant Nakagami,Kallio,Redding, Aegerter…

C’est Mike di Meglio qui est finalement le meilleur français, dixième temps, Zarco quatorzième, Rossi vingt deux.

 

 

Les temps qualifs des Moto2: 

1 Pol ESPARGARO,SPA Tuenti HP 40 Pons Kalex 2’00.882

2 Takaaki NAKAGAMI,JPN Italtrans Racing Team Kalex 2’01.014

3 Mika KALLIO,FIN Marc VDS Racing Team Kalex 2’01.041

4 Scott REDDING,GBR Marc VDS Racing Team Kalex 2’01.089

5 Dominique AEGERTER,SWI Technomag carXpert Suter 2’01.120

6 Julian SIMON,SPA Italtrans Racing Team Kalex 2’01.447

7 Nicolas TEROL,SPA Mapfre Aspar Team Moto2 Suter 2’01.454

8 Esteve RABAT, SPA Tuenti HP 40 Pons Kalex 2’01.462

9 Marcel SCHROTTER,GER Desguaces La Torre SAG Kalex 2’01.541

10 Mike DI MEGLIO,FRA Jir Moto2 Motobi 2’01.573

11 Simone CORSI,ITA NGM Mobile Racing Speed Up 2’01.619

12 Alex DE ANGELIS,RSM NGM Mobile Forward Racing Speed Up 2’01.647

13 Sandro CORTESE,GER Dynavolt Intact GP Kalex 2’01.841

14 Johann ZARCO,FRA Came Iodaracing Project Suter 2’01.885

15 Anthony WEST,AUS QMMF Racing Team Speed Up 2’01.944

16 Jordi TORRES,SPA Mapfre Aspar Team Moto2 Suter 2’02.001

17 Xavier SIMEON,BEL Desguaces La Torre Maptaq Kalex 2’02.125

18 Ricard CARDUS,SPA NGM Mobile Forward Racing Speed Up 2’02.266

19 Ratthapark WILAIROT,THA Thai Honda PTT Gresini Moto2 Suter 2’02.335

20 Toni ELIAS,SPA Blusens Avintia Kalex 2’02.403

21 Axel PONS,SPA Tuenti HP 40 Pons Kalex 2’02.432

22 Louis ROSSI,FRA Tech 3 Tech 3 2’02.607

23 Yuki TAKAHASHI,JPN IDEMITSU Honda Team Asia Moriwaki 2’02.800

24 Randy KRUMMENACHER,SWI Technomag carXpert Suter 2’02.908

25 Mattia PASINI,ITA NGM Mobile Racing Speed Up 2’03.006

26 Danny KENT,GBR Tech 3 Tech 3 2’03.039

27 Doni Tata PRADITA,INA Federal Oil Gresini Moto2 Suter 2’04.177

28 Kyle SMITH,GBR Blusens Avintia Kalex 2’04.436

29 Steven ODENDAAL,RSA Argiñano & Gines Racing Speed Up 2’04.657

30 Rafid Topan SUCIPTO,INA QMMF Racing Team Speed Up 2’04.731

31 Alberto MONCAYO,SPA Argiñano & Gines Racing Speed Up 2’04.873

32 Sergio GADEASPA Interwetten Paddock Suter 2’05.869

 

 MOTOGP : LORENZO SANS RIVAL

 

D’abord trente minutes d’essais libres qui n’entrent pas en ligne de compte pour les qualifs, qui servent surtout à régler les motos pour le GP, pas pour faire un temps chrono sur un tour.

Ensuite, viendront les qualifs proprement dites.

Pendant ce FP4, Spies est allé au tas et est rentré à pieds.

Aucune idée sur la part d’intox et de réglages de cette séance, il y a quand même un classement, Crutchlow, Marquez, Lorenzo, Rossi, Bradl, Dovizioso, Pedrosa, Hayden, Spies, Bautista.

Et on attaque le dur !

D’abord QP1, avec les pilotes classés du onzième au dernier temps des essais libres, les deux meilleurs iront en QP2 avec les tous bons…

Quinze minutes pour chaque séance.

Espargaro et De Puniet mènent d’abord le bal.

Puis les deux Ducati de Iannone et Spies se placent derrière Espargaro.

Espargaro et Iannone iront donc rouler avec les  grands du QP2, Spies et De Puniet, qui suivaient au classement, les regarderont rouler…

QP2 : Lorenzo sort le premier, à toute vitesse pour rester seul, ne pas montrer ses  trouvailles…

Mais Espargaro lui colle aux basques ! pas longtemps !

Première giclée de chronos, Lorenzo, Crutchlow, Pedrosa, Rossi, Marquez.

On rentre aux stands, changements de pneu arrière.

Et dans la dernière minute fatidique, les deux Honda officielles se touchent, Marquez doit ralentir et se retrouve dans le trafic.

Du coup, Pedrosa, qui a roulé comme une enclume tout le week-dend, est troisième, derrière Lorenzo et Crutchlow.

Pour Yamaha c’est un véritable triomphe.

Pour Tech3, un paradis…

Pour Marquez et Rossi, qui souffre d’une sinusite, un superbe ratage.

Bon, la course, c’est dimanche mais il y en a qui vont mal dormir !

 Les chronos du MotoGP:

1 Jorge LORENZO,SPA Yamaha Factory Racing Yamaha 1’54.714

2 Cal CRUTCHLOW,GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1’54.916

3 Dani PEDROSA,SPA Repsol Honda Team Honda 1’55.151

4 Andrea DOVIZIOSO,ITA Ducati Team Ducati 1’55.160

5 Stefan BRADL,GER LCR Honda MotoGP Honda 1’55.477

6 Marc MARQUEZ,SPA Repsol Honda Team Honda 1’55.645

7 Valentino ROSSI,ITA Yamaha Factory Racing Yamaha 1’55.711

8 Alvaro BAUTISTA,SPA GO&FUN Honda Gresini Honda 1’55.870

9 Bradley SMITH,GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1’56.315

10 Andrea IANNONE,ITA Energy T.I. Pramac Racing Ducati 1’56.523

11 Nicky HAYDEN,USA Ducati Team Ducati 1’56.667

12 Aleix ESPARGARO,SPA Power Electronics Aspar ART 1’57.064

13 Ben SPIES,USA Ignite Pramac Racing Ducati 1’57.440

14 Randy DE PUNIET,FRA Power Electronics Aspar ART 1’57.551

15 Lukas PESEK,CZE Came IodaRacing Project Ioda-Suter 1’57.926

16 Yonny HERNANDEZ,COL Paul Bird Motorsport ART 1’58.058

17 Hiroshi AOYAMA,JPN Avintia Blusens FTR 1’58.263

18 Karel ABRAHAM,CZE Cardion AB Motoracing ART 1’58.271

19 Colin EDWARDS,USA NGM Mobile Forward Racing FTR Kawasaki 1’58.361

20 Danilo PETRUCCI,ITA Came IodaRacing Project Ioda-Suter 1’58.486

21 Claudio CORTI,ITA NGM Mobile Forward Racing FTR Kawasaki 1’58.755

22 Hector BARBERA,SPA Avintia Blusens FTR 1’58.806

23 Bryan STARING,AUS GO&FUN Honda Gresini FTR Honda 1’58.912

24 Michael LAVERTY, GBR Paul Bird Motorsport PBM 1’59.572

 

 

LE PLUS:LES STATISTIQUES DE LOSAIL

C’est écrit en italiques, puisque pompé sur les infos de l’organisateur. Bonne lecture, il y a des trucs intéressants, voire étonnants.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

Avant d’aborder 2013, la saison 2012 avait été celle des adieux avec bien évidemment le départ de Casey Stoner, le Champion du Monde MotoGP 2007 et 2011. James Ellison, Michele Pirro, Iván Silva et Mattia Pasini ont aussi quitté la catégorie reine mais espèrent, contrairement à l’Australien, faire le retour dans un futur proche.

Ces départs ont été compensés par les arrivées de huit pilotes et notamment de l’incontournable Marc Márquez mais aussi d’Andrea Iannone, Bradley Smith, Lukas Pesek, Bryan Staring et Michael Laverty. Hiroshi Aoyama, le dernier Champion du Monde 250cc, qui n’avait participé qu’à l’épreuve de Valence l’an dernier, est quant à lui de retour à plein temps tandis que Claudio Corti, également présent à Valence en 2012, se prépare pour sa première saison en MotoGP.

Les statistiques de la grille MotoGP 2013 :

– Neuf pilotes de la grille MotoGP™ 2013 ont déjà remporté un titre mondial dans l’une des trois catégories de Grand Prix et rassemblent à eux neuf un total de 23 titres.

– Seize des vingt-quatre pilotes de la catégorie reine se sont déjà imposés en course au moins une fois dans l’une des trois catégories.

– Les pilotes de la grille MotoGP™ regroupent 299 victoires en Grand Prix.

– Colin Edwards (qui a fêté ses 39 ans en février) est pour la seconde année consécutive le doyen de la grille MotoGP.

– Le pilote le plus jeune est Marc Márquez, qui a fêté ses vingt ans en février après avoir remporté le titre Moto2™ l’an dernier.

Le Circuit International de Losail, qui accueille la première manche de la saison, fête cette semaine la dixième venue du MotoGP™ au Qatar.

Quelques chiffres clé.

112 – Au cours de sa carrière en Grand Prix, Dani Pedrosa est monté sur le podium 112 fois, toutes catégories confondues, et est à égalité avec Mike Hailwood. Seuls quatre pilotes comptent plus de podiums à leurs palmarès : Valentino Rossi (177), Giacomo Agostini (159), Angel Nieto (139) et Phil Read (121).

98 – Jorge Lorenzo est quant à lui monté sur le podium 98 fois, soit autant que le sextuple Champion du Monde Jim Redman. Un podium de plus permettrait au Majorquin d’égaler le record personnel de Loris Capirossi.

45 – En s’imposant à Valence lors de la dernière manche de la saison 2012, Dani Pedrosa décrochait la 45ème victoire de sa carrière en Grand Prix, toutes catégories confondues. L’Espagnol a remporté chacune de ses 45 victoires sur Honda, ce qu’avait aussi réalisé Jim Redman. Mick Doohan est le seul pilote à compter plus de victoires en Grand Prix avec Honda, avec un total de 54.

28 – Casey Stoner, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa se sont partagés les 28 dernières victoires de la catégorie reine. La dernière victoire d’un autre pilote date du TT Assen de 2011, où Ben Spies avait décroché sa première et jusqu’ici unique victoire en Grand Prix.

11 – Le jour de course au Qatar marquera le 11ème anniversaire de la première victoire depuis l’introduction du règlement MotoGP de 2002, lorsque les 990cc 4-temps étaient opposées aux 500cc 2-temps. L’épreuve avait eu lieu à Suzuka et avait été remportée par Valentino Rossi sur Honda, devant Akira Ryo (Suzuki) et Carlos Checa (Yamaha).

10 – Losail accueille cette semaine son dixième Grand Prix, pour une sixième course en nocturne. Yamaha compte quatre victoires sur le circuit qatari, Ducati trois et Honda deux.

5 – Sur les six dernières années, seuls cinq pilotes sont montés sur le podium MotoGP au Qatar : Casey Stoner et Jorge Lorenzo (cinq fois chacun), Dani Pedrosa (quatre fois), Valentino Rossi (trois fois) et Andrea Dovizioso (une fois).

5 – Les cinq dernières courses de la saison 2012 ont été remportées par des pilotes Honda. Il s’agit de la plus longue série de victoires de Honda en MotoGP depuis 2003, où les pilotes de la marque japonaise avaient aligné dix victoires consécutives.

2 – Lukas Pesek rejoint Karel Abraham en MotoGP cette année. C’est la première fois que deux Tchèques se retrouvent simultanément dans la catégorie reine depuis le Grand Prix d’Allemagne de 1986 (Nürburgring), où Paval Dekanek et Bohumil Stasa avaient disputé l’épreuve 500cc.

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis