MOTOGP AU QATAR: MARQUEZ LE SUBLIME!

 

Marquez, Nakagami, Salom, voilà le trio gagnant de la soirée. Un vendredi spécial, où l’on inaugure le nouveau système de qualif en MotoGP et c’est génial.

Attention, le système de qualifs n’est pas le même pour tout le monde.

Celui  des GP Moto a changé, pour ceux qui savent, vous pouvez passer le paragraphe qui suit, pour ceux qui ne se souviendraient pas tout à fait, voilà comment cela se passe…

En gros, toutes les séances comptent pour les qualifs…

Ce nouveau système ne concerne que les MotoGP, les autres cylindrées restent en mode classique…

 

LE NOUVEAU SYSTEME DE QUALIFICATIONS MOTOGP: 

 

Les séances d’essais libres de 45 minutes du vendredi matin, après-midi et samedi matin seront conservées mais les chronos enregistrés sur ces trois séances compteront pour les qualifications puisque le classement combiné des trois séances déterminera la participation des pilotes aux séances de qualifications QP1 et QP2.

La séance dénommée QP1 regroupera tous les pilotes classés à partir de la 11ème place sur le classement combiné des essais libres et durera quinze minutes.

Les deux pilotes les plus rapides de cette courte séance auront l’opportunité de rejoindre les dix qui avaient été les plus rapides lors des essais libres, pour une séance QP2 qui regroupera donc 12 pilotes et qui déterminera les douze premières positions sur la grille de départ.

Afin que les teams et les pilotes puissent avoir le temps de s’adapter, une quatrième séance d’essais, de trente minutes, aura lieu avant les séances de qualifications QP1 et QP2.

Cette dernière séance d’essais ne comptera pas pour les qualifications et servira simplement aux pilotes à se préparer pour les QP1 et QP2.

Bon, c’est un peu compliqué mais c’est sûr que cela donne du peps à tout le système.

Voici donc la nouvelle procédure de la catégorie MotoGP:

1. Les trois séances d’essais existantes resteront inchangées mais le classement combiné des trois déterminera la participation des pilotes aux séances de qualifications.

2. Les dix premiers pilotes du classement combiné seront conviés à la seconde séance de qualifications (QP2).

3. Tous les autres pilotes participeront à la première séance de qualifications (QP1).

4. Les deux pilotes les plus rapides de la QP1 seront conviés à la QP2, pour un total de 12 pilotes qui se disputeront les douze premières positions de la grille de départ.

5. Les autres pilotes qui participaient à la QP1 et qui n’ont pas pu participer à la QP2 seront qualifiés à partir de la 13ème position, selon le classement établi lors de la QP1.

Et donc le nouveau programme, sauf au Qatar qui a offert un tour de manège supplémentaire le jeudi soir..

Première journée :

Essais libres 1 – 45 minutes, Chronométrés pour déterminer la participation aux qualifications
Essais libres 2 – 45 minutes, Chronométrés pour déterminer la participation aux qualifications

Deuxième journée : matin

Essais libres 3 – 45 minutes, Chronométrés pour déterminer la participation aux qualifications

Deuxième journée : après-midi
Essais libres 4 – 30 minutes, Non-chronométrés, ne comptent pas pour les qualifications

Pause – 10 minutes
Séance de qualifications QP1 – 15 minutes
Pause – 10 minutes
Séance de qualifications QP2 – 15 minutes

 

MOTOGP:LA REVOLTE DE MARQUEZ

 

Et c’est reparti.

Comme ici on roule de nuit, et que l’on ne veut pas que les coureurs aillent se pieuter à deux du mat’, on est obligé d’ajouter une soirée d’essais le jeudi, il ne serait pas possible sur une soirée de faire toutes les séances prévues normalement sur toute une journée !

La soirée commence mal avec une mauvaise météo, des gouttes qui retardent le lâcher des fauves.

Plus la poussière qui recouvre le circuit en début de séance, les vrais chronos, ce ne sera pas pour tout de suite.

Au drapeau vert, Lorenzo s’élance le premier, il teste ce soir le nouveau châssis de la M1, suivi, une minute plus tard, par Rossi.

Première salve de chronos, Rossi, devant Bradl, Lorenzo et Crutchlow. Marquez sixième temps, Pedrosa huitième.

Le duel Yamaha versus Yamaha se poursuit… En CRT, Randy de Puniet est le meilleur temps.

On ressort des stands, Pedrosa s’active un peu et réussit un cinquième temps, ce qui est nase avec une moto comme la sienne mais un gros progrès pour lui qui est aux pelotes depuis la veille.

Les quatre Ducati sont dans les dix premiers…

Espargaro est repassé devant De Puniet en classement CRT.

Cinq dernières minutes. Sur ce circuit glissant d’humidité et de poussière, et avec en plus un vent à décorner les bœufs, Marquez envoie du lourd, fait le meilleur temps du week-end et rentre au stand.

Personne n’ira le chercher… Il est devant Lorenzo, Rossi, ; Crutchlow, Bradl, Dovizioso, Pedrosa, Hayden, Spies et Bautista.

Il reste une nouvelle séance libre/chrono deux heures plus tard.

Et deux heures plus tard, la piste est devenue une merde sans nom, les motos roulent dans des gerbes de sable mouillé…

Crutchlow fait un tour de dingue, où il n’a pas de trafic et s’installe en tête. Il faut aussi se souvenir que les dix meilleurs temps calculés sur les trois sessions libres enverront leurs pilotes directement en QP2 (qualifying practice, les  vraies qualifs…).

Iannone trouve le truc, il s’accroche à la roue arrière de Rossi et ça marche, sixième temps et meilleure Ducati !

Pas mal joué le jeune rital…

Pendant ce temps, Lorenzo a pris le meilleur temps.

A la moitié de la séance, les dix élus direct pour les qualifs sont donc Lorenzo, Crutchlow, Marquez,  Pedrosa, Rossi, Smith, Iannone, Dovizios, Bradl, Bautista.

Ces dix là sont au stand, au chaud, à attendre les cinq dernières minutes. Spies éjecte Bautista du top ten.

Puis Hayden entre dans les dix.

Et puis tout le monde est dehors… terrifiant !

Génial les nouvelles qualifs…

Marquez fait un tour tellement géant qu’au bout de la ligne droite, il a décroché le meilleur temps et il fonce droit dans le gravier…

Il bat Lorenzo d’un millième de seconde! 

Il s’est donné le jeune rookie !

Les chronos en MotoGP

1 Marc MARQUEZ,SPA Repsol Honda Team Honda 1’56.084

2 Jorge LORENZO,SPA Yamaha Factory Racing Yamaha 1’56.085

3 Cal CRUTCHLOW,GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1’56.326

4 Valentino ROSSI,ITA Yamaha Factory Racing Yamaha 1’56.416

5 Andrea DOVIZIOSO,ITA Ducati Team Ducati 1’56.417

6 Dani PEDROSA,SPA Repsol Honda Team Honda 1’56.502

7 Alvaro BAUTISTA,SPA GO&FUN Honda Gresini Honda 1’56.572

8 Nicky HAYDEN,USA Ducati Team Ducati 1’56.670

9 Bradley SMITH,GBR Monster Yamaha Tech 3 Yamaha 1’56.901

10 Stefan BRADL,GER LCR Honda MotoGP Honda 1’56.984

11 Andrea IANNONE,ITA Energy T.I. Pramac Racing Ducati 1’57.169

12 Ben SPIES,USA Ignite Pramac Racing Ducati 1’57.308

13 Aleix ESPARGARO,SPA Power Electronics Aspar ART 1’57.420

14 Hector BARBERA,SPA Avintia Blusens FTR 1’57.956

15 Yonny HERNANDEZ,COL Paul Bird Motorsport ART 1’58.211

16 Randy DE PUNIET,FRA Power Electronics Aspar ART 1’58.396

17 Colin EDWARDS,USA NGM Mobile Forward Racing FTR Kawasaki 1’58.863

18 Karel ABRAHAM,CZE Cardion AB Motoracing ART 1’59.180

19 Hiroshi AOYAMA,JPN Avintia Blusens FTR 1’59.212

20 Danilo PETRUCCI,ITA Came IodaRacing Project Ioda-Suter 1’59.755

21 Bryan STARING,AUS GO&FUN Honda Gresini FTR Honda 1’59.758

22 Lukas PESEK,CZE Came IodaRacing Project Ioda-Suter 1’59.837

23 Michael LAVERTY,GBR Paul Bird Motorsport PBM 2’00.080

24 Claudio CORTI, ITA NGM Mobile Forward Racing FTR Kawasaki 2’00.439

 

MOTO3 : SALOM LE ROI DE LA GLISSE

 

Les jeunes sortent comme des fous, tous en même temps, du stand, au moment du drapeau vert.

Trente deux pilotes, c’est presque un départ de GP !

Il faut dire que comme il est évident que Vinales n’est pas au mieux, un doigt recousu depuis quinze jours, ça n’aide pas dans les freinages, la guerre de succession (d’Espagne ?) est ouverte !

Et elle fait rage, en peloton, façon GP !

Folger devant Rins, Salom, Oliveira, Vasquez…

Niccolo Antonelli va aux fraises, il y en a peu dans le désert, et du coup il rentre à pieds…

Idem pour Granado, à plat ventre, trajo trop large et contrôle perdu de l’avant sur le sable qui recouvre la piste…

A la moitié de la séance, Folger est devant Rins, Salom, Oliveira, Vasquez. Vinales est septième temps.

Mais on est à deux secondes des temps de la veille, la piste est carrément dégueulasse et le vent n’arrange rien.

Côté Français, Techer seizième temps, Masbou dix-huit…

Puis, la pluie refait une apparition. Et pourtant, les jeunes continuent à allumer !

Luis Salom est en glissade partout, la piste est à la fois humide et recouverte de poussière, sorte de verglas de l’Arabie heureuse, et décroche le meilleur temps, devant Rins, Folger, Miller, la Mahindra de Vasquez, Vinales est septième temps.

Les pilotes français ? Techer améliore bien, avec un onzième temps, Masbou est vingt-et-un…

Les chronos en Moto3: 

1  Luis SALOM SPA Red Bull KTM Ajo KTM  2’08.167

2  Alex RINS SPA Estrella Galicia 0,0 KTM  2’08.609 0.442 / 0.442

3  Jonas FOLGER GER Mapfre Aspar Team Moto3 Kalex KTM  2’08.656

4  Jack MILLER AUS Caretta Technology – RTG FTR Honda  2’09.083

5  Efren VAZQUEZ SPA Mahindra Racing Mahindra  2’09.260

6  Alex MARQUEZ SPA Estrella Galicia 0,0 KTM  2’09.621

7  Maverick VIÑALES SPA Team Calvo KTM  2’09.867

8  Romano FENATI ITA San Carlo Team Italia FTR Honda 2’09.872

9  Danny WEBB GBR Ambrogio Racing Suter Honda 2’09.967

10  Niklas AJO FIN Avant Tecno KTM  2’10.212

11  Alan TECHER FRA CIP Moto3 TSR Honda  2’10.230 

12  Brad BINDER RSA Ambrogio Racing Suter Honda  2’10.242

13 Jakub KORNFEIL CZE Redox RW Racing GP Kalex KTM  2’10.300

14  John McPHEE GBR Caretta Technology – RTG FTR Honda 2’10.

15  Miguel OLIVEIRA POR Mahindra Racing Mahindra 2’10.385

16  Alessandro TONUCCI ITA La Fonte Tascaracing Honda  2’10.514

17  Arthur SISSIS AUS Red Bull KTM Ajo KTM  2’10.524

18  Zulfahmi KHAIRUDDIN MAL Red Bull KTM Ajo KTM  2’10.861

19 Jasper IWEMA NED RW Racing GP Kalex KTM  2’10.920

20  Juanfran GUEVARA SPA CIP Moto3 TSR Honda  2’11.043

21 Alexis MASBOU FRA Ongetta-Rivacold FTR Honda 2’11.082 

22  Isaac VIÑALES SPA Bimbo-Ongetta-Centro Seta FTR Honda 2’11.113

23  Eric GRANADO BRA Mapfre Aspar Team Moto3 Kalex KTM 2’11.218

24  Toni FINSTERBUSCH GER Kiefer Racing Kalex KTM 2’11.821

25  Matteo FERRARI ITA Ongetta-Centro Seta FTR Honda 230.1 2’11.988 3.821 / 0.167

26  Florian ALT GER Kiefer Racing Kalex KTM 2’12.033

27  Philipp OETTL GER Paddock TT Motion Events Kalex KTM 2’12.072

28  Francesco BAGNAIA ITA San Carlo Team Italia FTR Honda 2’12.310

29  Niccolò ANTONELLI ITA GO&FUN Gresini Moto3 FTR Honda  2’12.318

30  Lorenzo BALDASSARRI ITA GO&FUN Gresini Moto3 FTR Honda  2’12.323

31  Hyuga WATANABE JPN La Fonte Tascaracing Honda 2’13.492

32  Ana CARRASCO SPA Team Calvo KTM  2’13.629

 

 MOTO2: NAKAGAMI NE FAIT PAS DE QUARTIER! 

 

Espargaro et Nakagami recommencent leur duel de haute volée. L’Espagnol fait un meilleur temps en début de séance devant le Japonais.

Zarco est bien, sixième temps.

Et puis, la pluie tombe vraiment.

Bien sûr, un pilote de GP sait en principe rouler sur piste mouillée mais on  oublie un détail…

On est de nuit et il y a un éclairage façon plateau de cinoche, alors les gouttelettes sur la visière, la poussière de sable qui se transforme en ciment et les reflets de l’éclairage artificiel font que…tout le monde rentre au bercail.

J’oubliais… le vent ! pas le pied de rouler comme ça.

Les quatre meilleurs temps  sont d’une logique absolue, Espargaro, Nakagami, Redding, Rabat.

Di Meglio est quinzième temps, Rossi vingt et un.

Comme en plus, la météo de samedi et dimanche est prévue sèche, on sort un peu juste pour voir…

Et puis ça se calme un peu, on peut aller faire une sorte de remake de Trophée Andros sur sable…

Nakagami reprend le meilleur temps… 85 millièmes devant Espargaro!

Le virage en bout de ligne droite offre un somptueux espace de sortie de piste, avec gazon, puis re-goudron, puis gravier.

Il a dû voir passer cent pilotes en deux jours !

Cinq dernières minutes…

La dinguerie habituelle…

Trafic énorme, faire un temps dans ces conditions là est juste démoniaque!

Espargaro ne trouve pas de tour libre et fait un détour par le hors piste.

On arrête les frais ?

Zarco garde son sixième temps, on sait qu’il adore glisser…

Devant,  on trouve Nakagami, Espargaro,  Redding, Rabat, Corsi.

Mike di Meglio treizième temps, Louis Rossi vingt-trois.

 

Les chronos en Moto2: 

 

1 Takaaki NAKAGAMI JPN Italtrans Racing Team Kalex 2’01.480

2 Pol ESPARGARO SPA Tuenti HP 40 Pons Kalex 2’01.565

3 Scott REDDING GBR Marc VDS Racing Team Kalex 2’01.819

4 Esteve RABAT SPA Tuenti HP 40 Pons Kalex 2’02.271

5 Simone CORSI ITA NGM Mobile Racing Speed Up 2’02.574

6 Johann ZARCO FRA Came Iodaracing Project Suter 2’02.633

7 Julian SIMON SPA Italtrans Racing Team Kalex 2’02.667

8 Alex DE ANGELIS RSM NGM Mobile Forward Racing Speed Up 2’02.907

9 Nicolas TEROL SPA Mapfre Aspar Team Moto2 Suter 2’02.923

10 Dominique AEGERTER SWI Technomag carXpert Suter 2’02.951

11 Sandro CORTESE GER Dynavolt Intact GP Kalex 2’03.139

12 Toni ELIAS SPA Blusens Avintia Kalex 2’03.285

13 Mike DI MEGLIO FRA Jir Moto2 Motobi 2’03.304

14 Anthony WEST AUS QMMF Racing Team Speed Up 2’03.343

15 Jordi TORRES SPA Mapfre Aspar Team Moto2 Suter 2’03.360

16 Ratthapark WILAIROT THA Thai Honda PTT Gresini Moto2 Suter 2’03.431

17 Axel PONS SPA Tuenti HP 40 Pons Kalex 2’03.449

18 Danny KENT GBR Tech 3 Tech 3 2’03.546

19 Mika KALLIO FIN Marc VDS Racing Team Kalex 2’03.715

20 Randy KRUMMENACHER SWI Technomag carXpert Suter 2’03.780

21 Xavier SIMEON BEL Desguaces La Torre Maptaq Kalex 2’03.781

22 Yuki TAKAHASHI JPN IDEMITSU Honda Team Asia Moriwaki 2’03.852

23 Louis ROSSI FRA Tech 3 Tech 3 2’03.915

24 Mattia PASINI ITA NGM Mobile Racing Speed Up 2’04.080

25 Ricard CARDUS SPA NGM Mobile Forward Racing Speed Up 2’04.277

26 Sergio GADEA SPA Interwetten Paddock Suter 2’04.626

27 Marcel SCHROTTER GER Desguaces La Torre SAG Kalex 2’04.665

28 Kyle SMITH GBR Blusens Avintia Kalex 2’05.093

29 Steven ODENDAAL RSA Argiñano & Gines Racing Speed Up 2’05.386

30 Doni Tata PRADITA INA Federal Oil Gresini Moto2 Suter 2’05.798

31 Rafid Topan SUCIPTO INA QMMF Racing Team Speed Up 2’05.837

32 Alberto MONCAYO SPA Argiñano & Gines Racing Speed Up 2’05.967

Un petit mot pour terminer.

 

 

Sur le bonheur d’Hervé Poncharal, patron du team Tech3.

Ses deux jeunes pilotes en Moto2 apprennent durement le métier, il le savait.

En revanche, en MotoGP, il place ses deux pilotes dans les dix, Crutchlow y est de façon logique mais Bradley Smith, encouragé d’ailleurs dans le stand par Randy Mamola himself, est allé décrocher un superbe neuvième temps.

Voilà, du bonheur partout…

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

Moto Sport

About Author

jeanlouis