WORLD SERIES RENAULT FORMULA3.5. À MONZA POUR L’OUVERTURE, MANU PIGET EN PIGISTE.

 

PIGET Manu Montmelo

 

 

Emmanuel Piget, inattendu pigiste pour Zeta Corse !

Ce week-end se déroule àMonza la manche inaugurale de la saison World Séries by Renault en Formula 3.5 Série et ce dans le cadre du 1er meeting du Championnat Superstars Italien.

Accepter de disputer au pied levé la première manche des Formula Renault 3.5 Series à Monza, pour le compte de l’équipe italienne Zeta Corse, c’est le défi qui s’est présenté à “Manu“ Piget. Un pilote méconnu, mais aussi un cas intéressant qui a su se professionnaliser tout en restant au contact de la course.

PIGET Emmanuel GT EMOCION

 

Ce Charentais de 29 ans, n’est autre qu’un des fils de Patrick Piget, un pilote de Formule Bleue et de Formule Renault des années 70. Et qui avait d’ailleurs eu le privilège d’être le seul autre vainqueur de course de FR – la dernière manche à Imola en 1976 – lors de la première saison de monoplace fracassante d’un certain Alain Prost…

 

Après de bons débuts en karting à l’échelon national – il était notamment l’un des rivaux en championnat de France de Bruno Spengler et Julien Canal – Emmanuel Piget débuta en Eurocup Formule Renault chez TCS Racing, chez qui il faisait équipe avec son presque homonyme Julien Piguet. Coïncidence, c’est à Monza qu’il prit son premier départ en 2001.

Son parcours monoplace s’est malheureusement très vite compliqué à cause de l’inévitable manque d’argent, après deux autres saisons inachevées en FR. Malgré quelques piges prometteuses en F3 Espagnole avec Racing Engineering, “Manu“ s’est alors tourné vers une autre discipline sportive beaucoup moins onéreuse, la force athlétique.

De cette période, il a gardé le goût et la motivation pour l’effort et une préparation physique de très haut niveau.

PIGET GT EMOCION Montmelo photo MP Racing

 

Mais la passion du pilotage était en lui et il est revenu dès que possible sur les circuits. Pour trouver des opportunités pour courir, il s’est décidé à créer sa société GT Emocion pour rester en contact avec les pistes.

L’entreprise installée à quelques kilomètres du circuit de Montmelo est spécialisée dans l’initiation au pilotage et possède un parc de voitures de Grand Tourisme et quelques monoplaces. GT Emocion se déplace aussi sur divers circuits ibériques, et même parfois jusqu’aux Iles Canaries.

 

Depuis, son frère cadet Sylvain l’a rejoint pour travailler avec lui en Catalogne.

PIGET Sylvain et Manu PIGET GT EMOCION

 

De retour en course en 2009 pour deux épreuves en European F3 Open, avec une victoire en classe Copa à la clé, Piget a ensuite monté en 2010 sa propre écurie, MP Racing. Avec laquelle il a disputé une demi-saison de l’European F3 Open, avec une Dallara rachetée à Adrian Campos.

MP Racing existe toujours, mais consiste surtout pour Piget à faire des démonstrations, dans le cadre de journées GT Emocion, au volant de la Dallara GP2 de première génération dont il a fait l’acquisition.

C’est d’ailleurs avec cette GP2 d’entrainement qu’Emmanuel Piget s’était offert une séance d’essais à Monza il y a deux ans, lors d’une journée partagée avec les équipes Tech 1 Racing et KMP de FR 3.5. Il ne sera donc pas totalement dépaysé sur l’ultra-rapide tracé ce jeudi, lors des premiers essais libres prévus. En revanche il y découvrira l’une des Dallara-Zytek que lui confie Zeta Corse pour ce “one shot“.

Pour l’autre monoplace, le Team italien basé à Valencia vient d’ailleurs de confirmer l’accord pour la saison avec le Roumain Mihai Marinescu, qui a roulé lors de chaque journée de test de pré-saison.

AUTO - TESTS LE CASTELLET FORMULE RENAULT 3.5 2013

 

De la FR 3.5, Piget n’a pour seule expérience que deux demi-journées en tests collectifs débuts 2011, à Barcelone puis au Castellet. Et encore était-ce une voiture de l’ancienne génération qu’il avait pu découvrir à l’invitation de Claudio Corradini.

Cet ingénieur italien ex-Ferrari F1 travaillait pour l’équipe Epsilon Euskadi, avant de reprendre la structure basque en difficulté financière pour créer Epic Racing.

Epic ayant renoncé fin 2011, Corradini a été chargé un an plus tard de former cette équipe Zeta Corse. Le propriétaire en est Giancarlo Zampieri, comme auparavant l’équipe BVM Target dont les autres associés ont décidé de se retirer des FR 3.5 Series. Dans l’attente d’un deuxième pilote disposant d’un budget pour la saison, Corradini a ainsi pensé à Piget pour Monza. Ce qui prouve la considération que le team manager italien éprouve pour lui.

Pour “Manu Piget“, qui sera donc le troisième Français en piste à Monza, avec Arthur Pic (AV Formula) et Norman Nato (DAMS), le challenge sera loin d’être facile. Mais il ne cache pas qu’il aborde cette aventure pour le simple plaisir.

Ce qui ne veut pas dire qu’il ne préparera pas l’opération le plus professionnellement possible.

 

Sam SALVADON

Photos : RST media et GT Emotion

 

PIGET GT EMOCION

Sport

About Author

gilles