GT FIA. A NOGARO, BONS DÉBUTS DES PILOTES DU SEBASTIEN LOEB RACING

 GT-FIA-2013-NOGARO-McLaren-SebastienLoebRacing-depart-course2-lundi-Paques-1er-avril

GT-FIA-2013-NOGARO-McLaren-SebastienLoebRacing-depart-course2-lundi-Paques-1er-avril

 

Une belle performance mal récompensée

Vainqueur la veille, le Team Sébastien Loeb Racing a connu une seconde course beaucoup plus  mouvementée ce lundi. Longtemps leaders, la paire, Sébastien Loeb et Alvaro Parente, a malheureusement écopé de deux pénalités.

 

Quant au second équipage, le tandem Andreas Zuber et Mike Parisy, il a lui, effectué une fort belle remontée avant de devoir à son tour également observer un drive throught. La belle performance d’ensemble de l’équipe Alsacienne n’a donc pas été récompensée comme elle était en droit de le réaliser.

Riche d’enseignements, ce week-end Pascal a lancé une saison remplie de défis pour le Sébastien Loeb Racing qui a néanmoins déjà décroché sa première victoire, dimanche à l’issue de la 1ere course de la saison 2013. Si des petits réglages semblent logiquement à faire, le Team a toutefois montré son réel niveau de compétitivité !

Dominique Heintz, le  Team manager expliquait :

« Ce week-end est plutôt positif. Nous sommes dans le match ! Nous sommes performants. Nous avons gagné la course qualificative non sans raison. Je suis content pour l’équipe car tout le monde fait du bon boulot. Nous sommes tous là pour apprendre. Je le répète, mais nous sommes encore jeunes. Nous avons choisi un championnat très relevé, dans lequel tout se joue au détail… Gagner la première course est satisfaisant, mais à nous de progresser encore plus ! »

 

GT-FIA-2013-NOGARO-LOEB-apres-son-relais-course-2-lundi-de-Paques-Photo-Claude-MOLINIER.

GT-FIA-2013-NOGARO-LOEB-apres-son-relais-course-2-lundi-de-Paques-Photo-Claude-MOLINIER.

 

De son côté Sébastien Loeb, ajoutait :

« Nous avons un peu souffert sur une piste humide et en fin de relais, l’auto était assez compliquée à piloter. Malgré tout, je suis parvenu à garder la première place. Après les deux pénalités, c’est dommage parce que nous avions clairement le potentiel pour gagner ou être sur le podium. Je ne veux retenir que le positif. Nous avons toujours été compétitifs, ce qui prouve que le team a bien travaillé. Personnellement, je suis aussi satisfait. J’attendais cette épreuve comme un révélateur et c’était important pour moi d’être dans le coup. Je n’oublie pas qu’il s’agit seulement de la première course du team à ce niveau en GT. Nous avons logiquement une marge de progression sur différents points. La performance est là. Nous allons capitaliser sur cette première expérience pour aborder dans les meilleures conditions le meeting de Zolder. »

Quant à Zuber, lui, il poursuivait  :

« Nous avons réalisé une belle qualification mais nous avons été privés des temps de la Superpole et nous partons 9éme  hier. Dans le peloton, Mike s’est beaucoup bagarré mais a subi un contact qui a provoqué une crevaison. Nous terminons donc finalement 10éme, ce qui ne reflète pas le niveau de performance, ni de notre équipage, ni de notre voiture. Aujourd’hui, je prends un bon départ, mais nous écopons d’un drive through pour non respect de la position de départ. Je vais regarder les vidéos car je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Je suis déçu… Nous aborderons la prochaine course en attaquant au maximum ! Je suis heureux d’être dans ce Team, qui est très pro ! C’est sans doute le meilleur Team que j’ai connu dans ma carrière ! »

Enfin, Mike Parisy, concluait  :

« C’est une entrée en matière qui aurait pu beaucoup mieux se passer. Nous n’avons pas eu de chance pendant tout le week-end. La décision de vendredi a anéanti toutes les chances de notre équipage. C’est dur de se relever d’un tel handicap dans un championnat de ce niveau. Après, au niveau de la deuxième course, nous avons plus souffert sous la pluie. C’est un week-end sans pour les points au championnat. Mais le niveau de l’équipe est clairement identifié sur le sec. Il nous faut un peu de réussite et travailler pour être encore plus près des autres concurrents. »  

 

Le film de la course.

La joie de la première victoire lors de la course qualificative du Team Sébastien Loeb Racing en FIA GT Serie, a vite laissé place à la concentration et à la préparation de la course de Championnat, d’autant que la météo, dès le warm up, est venue bouleverser la donne. Ainsi, c’est sous une pluie battante que le départ est donné, la direction de course imposant deux tours sous safety car pour permettre aux pilotes de prendre leur marque dans ces conditions délicates.

Parfaitement élancé, Sébastien Loeb conserve le bénéfice de sa première place et vire en tête. Un peu plus loin derrière, Andreas Zuber, au volant de la McLaren N°10, prend le meilleur sur la Ford GT N°7 et vient se mesurer à l’ancien pilote de Formule 1 Ricardo Zonta. L’Autrichien poursuit sa remontée jusqu’au 6éme  rang !

 

GT FIA 2013 NOGARO PARENTE relaie LOEB course 2 lundi de Paques Photo Claude MOLINIER

GT FIA 2013 NOGARO PARENTE relaie LOEB course 2 lundi de Paques Photo Claude MOLINIER

 

Aux commandes, Sébastien poursuit sa route et contient les assauts de l’Audi N°12 jusqu’au changement de pilotes obligatoire qu’il effectuera à mi-course. Désormais installé au volant de la McLaren N°9, Alvaro Parente reprend la piste au plus vite mais ne parvient pas à ressortir devant l’Audi N°12 !

Comme la veille, les deux hommes s’affrontent à coups de trajectoires et de freinages appuyés jusqu’à ce que, dans le trafic, un contact mette fin à ce duel. La McLaren MP4-12C, prend alors l’avantage.

Aucun des deux équipages du Sébastien Loeb Racing ne pourra malheureusement défendre ses chances jusqu’au bout. Chacun est retardé par un drive through :

Non respect de la position au départ pour la N°10, et débouclage des harnais avant l’arrêt complet de la voiture pour la N°9, qui écopera ensuite d’une seconde pénalité,  consécutive elle  au contact d’Alvaro avec l’Audi…

Les deux autos du Team finissent la course mais ce résultat ne reflète pas le niveau affiché tout au long du meeting.

 

Claude MOLINIER

Photos : Claude MOLINIER et TEAM

 

DERNIERE MINUTE

Après la pénalité infligée à l’Audi N°12, les commissaires ont également décidé d’appliquer une pénalité après l’arrivée à la McLaren du Sébastien Loeb Racing, de Loeb-Parente §

Pénalité également de 30 secondes et ce à la suite de la touchette d’Alvaro Parente sur l’Audi N°12 de Renè Rast, au début de son relais.

De ce fait, le duo Franco-Portugais, perd le bénéfice de sa cinquième place et finit donc en dehors des points, à la 12éme place, derrière l’autre McLaren SLR du tandem de Mike Parisy – Andreas Zuber.

 

 

LE CLASSEMENT APRES LES PÉNALITÉS

 

1 – Stippler/Sandstrom (Audi R8) Team WRT :  35 Tours
2 – Ortelli/Vanthoor (Audi R8) Team WRT à 8″041
3 – Buhk/Day (Mercedes SLS) Team Gravity à 8″950
4 – Kumpen/Ide (Audi R8) Team Phoenix à 10″085
5 – Viera/Campanico (Audi R8) Team Novadriver à 15″248
6 – Mayr-Melnhof/Rast (Audi R8) Team WRT à  18″050*
7 – Ordonez/Buncombe (Nissan GT-R) Team RJN à 18″637
8 – Baumann/Proczyk (Lamborghini Gallardo) Team Grasser à 31″438
9 – Bueno/Khodair (BMW Z4) Team BMW Brazil à 34″599
10 – Chandhok/Seyffarth (Mercedes SLS) Team Seyffarth à 35″056
11 – Zuber/Parisy (McLaren MP4/12C) Team SLR à 36″407
12 – Loeb/Parente (McLaren MP4/12C) Team SLR à 41″035**
13 – Zonta/Jimenez (BMW Z4) Team BMW Brazil à 53″581
14 – Reip/Shulzhitskiy (Nissan GT-R) Team RJN à 1’08″511
15 – Stumpf/Ricci (Ford GT) Team Rodrive à 1’15″160
16 – Afanasiev/Simonsen (Mercedes SLS) Team Gravity à 1’23″670
17 – Keilwitz/Kentenich (McLaren MP4/12C) Team Doerr à 1’24″393
18 – Ebrahim/Jousse (BMW Z4) Team BMW India à 1 tour
19 – Beaubelique/Ayari (Ferrari 458) Team Sofrev à 1 tour
20 – Tonelli/Barthez (Ferrari 458) Team Sofrev à 1 tour
21 – Charouz/Stovicek (Mercedes SLS) Team Gravity à 2 tours
22 – Mascarello/Tozzo (Ford GT) Team Rodrive à 2 tours

* Penalité de 30″
** Penalité de 30″

 

Sport

About Author

gilles