ENDURANCE WEC 2013. TROIS MORGAN OAK AUX ESSAIS DU PAUL RICARD

 

LOGO OAK 2013

 

L’équipe OAK Racing engagera trois Morgan LMP2 aux Essais Officiels du Championnat du monde WEC au Castellet qui se dérouleront en fin de semaine après ceux réservés ce mardi et ce mercredi aux concurrents de l’ELMS

L’équipe Française, qui engage deux Morgan-Nissan LMP2, les n°24 et 35, sur l’intégralité du Championnat du Monde d’Endurance, fera rouler une LMP2 supplémentaire, la n°45, pour les trois premières épreuves à Silverstone, Spa et les 24 Heures du Mans.

Jacques Nicolet, Jean-Marc Merlin, et Philippe Mondolot, seront au volant de ce prototype pour les Essais Officiels du Castellet, les 29 et 30 mars.

C’est un équipage cent pour cent gentlemen driver, solide et efficace, bien dans la tradition des 24 Heures du Mans, qui partagera le baquet de la troisième Morgan-Nissan LM P2 de l’équipe.

Jean-Marc Merlin et Jacques Nicolet, disputeront les trois premières épreuves du WEC, alors que Philippe Mondolot, leur prêtera main forte pour les 24 Heures du Mans.

La moyenne d’âge de l’équipage sera de 54 ans, gage d’expérience et de fiabilité.

 ENDURANCE 2013 Jacques NICOLET 2013

 

Jacques Nicolet, le propriétaire de l’écurie et pilote silver, en est à sa septième saison en LMP1 et LMP2, avec une troisième place aux 24 Heures du Mans et cinq podiums en 2012 en LMP2.

Jean-Marc Merlin, comme Jacques Nicolet à ses débuts, est arrivé à la compétition par les courses de véhicules historiques, VdeV, Group C et CER entre autres, avant de conjuguer avec succès ces séries avec des courses modernes, Porsche Cup Asia, VdeV, 24 Heures de Dubaï et de Spa ou Formula Le Mans. Il roule depuis 2000.

Philippe Mondolot court depuis 2004. Trois fois vainqueur du Challenge d’Endurance Protos VdeV en 2009, 2010 et 2011, le pilote nantais a pris la deuxième place de ce même Challenge en 2012. Il est bien parti cette saison puisqu’il vient de remporter la première course de ce championnat, les 6 Heures de Catalunya à Barcelone, sur Norma M20 FC ce week-end.

 SEBASTIEN PHILIPPE

 

Sébastien Philippe, Team Principal de OAK Racing, explique :

« C’est un très gros défi et une chance pour OAK Racing d’exploiter trois voitures sur les trois premières courses du WEC. Sur la Morgan LM P2 des gentlemen driver, le maître mot sera le plaisir, mais l’approche sera aussi professionnelle qu’avec les deux autres voitures. L’objectif est toujours de faire de belles courses avec le meilleur résultat possible. Jean-Marc Merlin et Philippe Mondolot font leurs débuts en LM P2 et ils ont beaucoup à découvrir mais leur grande habitude des courses automobiles sera un gros atout et l’expérience de Jacques Nicolet dans cette catégorie une aide précieuse. Je suis sûr que de beaux moments les attendent. »

 

ENDURANCE 2013 Jean Marc MERLINJean-Marc Merlin, pilote de la n°45, poursuit :

 

« Ma passion pour les 24 Heures du Mans a débuté à l’âge de 14 ans quand un ami m’a invité à assister l’édition 1978 que disputait son père François Servanin, un vrai gentleman driver qui a participé à l’épreuve à douze reprises. La fascination pour cette course m’a amené à participer à toutes les éditions du Mans Classic, que j’ai remporté au temps compensé en 2006, et à piloter au fil des ans des autos mythiques de l’épreuve. J’adore l’aventure humaine des courses de 24 Heures et j’aurai un grand plaisir à partager ce moment avec mes coéquipiers Jacques Nicolet et Philippe Mondolot. J’ai hâte de réaliser mon rêve de jeunesse en contribuant à un authentique équipage de gentlemen drivers dans l’édition du 90e anniversaire. »

 

ENDURANCE 2013 Philippe MONDOLOT

 

Philippe Mondolot, pilote de la n°45, enchaine :

« J’ai attrapé le virus du sport automobile dans l’enfance en assistant régulièrement aux 24 Heures du Mans avec mon père. Faire les 24 Heures, c’est donc un rêve de gamin qui se réalise. J’ai commencé par les courses de GT qui paraissaient plus accessibles, ce sont de belles voitures comme on peut en voir aussi sur la route, mais après avoir goûté aux prototypes, ce serait difficile de faire machine arrière ! Le LM P2, c’est l’aboutissement logique. J’ai pu apprécier le gros potentiel de la Morgan et mon expérience en proto CN me permettra sans doute de m’habituer à son pilotage. De là à aller vite ou même très vite, il y a un grand pas que j’espère cependant franchir le mieux possible. »

Quant à Jacques Nicolet, l’homme à la double casquette de pilote et Président de OAK Racing et donc pilote de n°45, lui il conclut :

« Je suis très heureux de pouvoir faire les 24 Heures du Mans notamment, avec un équipage de gentlemen driver, passionnés et efficaces. J’apprécie beaucoup la perspective de vivre cette aventure humaine avec mes coéquipiers, Jean-Marc Merlin et Philippe Mondolot, dont j’apprécie le tempérament comme les qualités sportives. Nous allons nous retrouver autour d’une même passion avec le plaisir pour objectif principal, sans pour autant laisser de côté l’esprit de compétition et la volonté d’obtenir les meilleurs résultats possibles. »

 

ENDURANCE WEC 2013 PLA portrait

 

Rappelons que le Français Olivier Pla, le Britannique Alex Brundle et le Danois David Heinemeier Hansson seront réunis sur la Morgan LM P2 n°24, tandis que le Belge Bertrand  Baguette, le Britannique Martin Plowman et le Mexicain Ricardo Gonzalez partageront, eux, le volant de la Morgan LMP2 n°35.

Deux équipages homogènes et très compétitifs qui, alliés au package performant du châssis Morgan, créé et fabriqué par Onroak Automotive, le département constructeur de l’équipe, du moteur Nissan et des pneumatiques Dunlop, partenaire du team pour la cinquième année consécutive, pourront se battre en tête de la catégorie.

OAK Racing sera donc de nouveau l’équipe Française de pointe en LMP2 où elle devrait logiquement batailler face à l’écurie Signatech, laquelle porte désormais les couleurs d’Alpine.

Deux Teams tricolores bien armés pour tenter de gagner sur tous les tableaux.

D’une part en WEC pour OAK et d’autre part en ELMS pour Signatech.

Les deux se retrouvant bien sûr en lice pour tenter de gagner aussi évidemment l’épreuve mancelle…

L’épreuve Reine du calendrier International en endurance depuis toujours !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : DPPI – Patrick MARTINOLI- Thierry COULIBALY

 

ELMS FIA WEC Sport

About Author

gilles