F1.GRAND PRIX D’AUSTRALIE : LANCEMENT DE LA SAISON F1 AVEC LA NOUVELLE GAMME DE PNEUMATIQUES PIRELLI

GRAND PRIX AUSTRALIE-MELBOURNE-F1-2012-ligne-de-depart.

GRAND PRIX AUSTRALIE-MELBOURNE-F1-2012-ligne-de-départ.

 

La saison 2013 du Championnat du Monde de Formule 1 débute enfin en Australie ce weekend.

Dans des conditions climatiques difficiles ce samedi pour la séance des qualifications ! C’est le moins que l’on puisse dire…

Pirelli, le manufacturier unique,  est bien présent au rendez-vous avec une toute nouvelle gamme de mélanges et proposera  pour ce premier Grand Prix, le medium P Zero Blanc et le supertendre P Zero Rouge.

A condition qu’il ne continue pas de pleuvoir, car c’est l’automne qui arrive aux antipodes !

Avec ces pneus prévus, il s’agit d’une allocation inédite de la part du manufacturier italien pour le circuit de l’Albert Park.

Les mélanges de cette année, sont globalement plus tendres et rapides que leurs prédécesseurs, mais deux à trois arrêts, sont malgré tout attendus en course.

Melbourne, qui ouvre traditionnellement le bal depuis 1996 – à l’exception de la saison 2010 qui a débuté à Bahreïn- est une piste semi-permanente, bien connue pour son faible niveau d’adhérence, lequel s’améliore progressivement, au fil du weekend grâce aux résidus de gomme qui s’y déposent.

 

 F1 2013  PIRELLI Paul Hembery portrait

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, explique :

« Après douze jours d’essais hivernaux, nous voici enfin prêts à courir avec les mélanges 2013 ! Ceux-ci ont été développés au fil de la saison dernière en essais privés et ils sont les pneumatiques les plus ciblés et les plus orientés vers la performance que nous ayons jamais produits. En raison des conditions fraîches des essais d’avant-saison, nous n’avons pas vu le meilleur de leurs capacités, mais nous nous attendons à une histoire différente sur l’Albert Park, avec deux à trois arrêts par monoplace. Le début d’une saison est toujours un moment très excitant et la grille semble être plus serrée que jamais, si l’on en juge par nos observations durant les essais. C’est d’autant plus impressionnant qu’il y a eu sept vainqueurs différents lors des sept premières courses l’an dernier ! Tous les composés et les structures ont changé en 2013.  Les pilotes devraient remarquer une plus large fenêtre d’exploitation en pic de performance. Les écarts de performance entre les composés sont également plus grands, les équipes auront donc plus de chances d’utiliser la stratégie à leur avantage en exploitant les différences de vitesse qui en découlent. »

 

JEAN ALESI AMBASSADEUR PIRELLI 2013

 

Le mot de l’Ambassadeur Pirelli, Jean Alesi :

 « Je suis ravi de devenir Ambassadeur de la marque Pirelli au moment où la saison débute. Celle-ci s’annonce extrêmement excitante, particulièrement si l’on a en tête la saison précédente ! L’Albert Park est un circuit que j’aimais en tant que pilote – j’y ai couru depuis la première année, après son changement depuis Adélaïde- mais il ne ressemble vraiment à aucun autre circuit urbain. Certaines portions sont similaires à celles d’un circuit routier comme Monaco et d’autres rappellent plus une piste permanente comme Barcelone. Je ne tirerais donc pas trop de conclusions des résultats de Melbourne, tant le circuit est atypique et parce que les équipes apprennent encore beaucoup de choses sur leurs nouvelles voitures et les pneumatiques en début de saison. Cette année, les Pirelli semblent très intéressants et je pense que les pilotes agressifs seront en mesure de faire quelque chose de surprenant, tout particulièrement en qualifications. J’aurais clairement aimé courir avec ces pneumatiques du temps où je pilotais » !

 

Le circuit du point de vue pneumatique :

AUSTRALIE Plan circuit ALBERT PARK MELBOURNE 

Parmi toute une gamme de mélanges plus tendres cette année, ce sont les mediums et les super tendres qui ont été choisis pour l’Australie, pour offrir un nouveau défi aux équipes en termes de gestion des pneumatiques et de stratégie, en accord avec la requête des équipes elles-mêmes et des promoteurs de la F1.

Le pneumatique medium P Zero Blanc est idéal pour les circuits dont la température ambiante est modérée et qui proposent un asphalte peu agressif, comme à Melbourne. Ses caractéristiques de durabilité sont très proches de celles du composé tendre de l’an dernier ; les temps au tour sont plus rapides d’environ 0’8 sec que les mediums 2012.

Le super tendre P Zero Rouge a été pensé pour monter rapidement en température et il est idéal pour délivrer une performance maximale instantanément sur des circuits sinueux et à faible vitesse moyenne.

L’an dernier, les mélanges medium et  tendres furent choisis pour le GP d’Australie. Les sept premiers pilotes  avaient adopté une stratégie à deux arrêts.

 

AUSTRALIAN GRAND PRIX F1/2012

 

 

Les notes techniques pneumatiques

 

L’accélération et le freinage sont la clé pour de bonnes performances à Melbourne, avec des forces longitudinales exercées sur les pneumatiques supérieures aux forces latérales. La traction combinée améliorée sur la gamme P Zero de cette saison propose un pas en avant significatif dans ces domaines.

Melbourne a accueilli plusieurs courses sur le mouillé dans le passé. L’an dernier, les essais libres du vendredi se sont déroulés par temps humide. Pirelli a donc apporté de nouveaux mélanges Intermédiaires Cinturato Vert et Pluie Cinturato Bleu en Australie.

 

F1 2013 BARCELONE Test 3 MARS Nico Rosberg, Mercedes, P Zero Pluie, Jour 2 Photo PIRELLI

 

Mais vu les conditions dantesques ce samedi matin, Charlie Whitting, le délégué technique de la FIA, a choisi sagement de décaler et reporter la fin de la séance des qualifications -Q2 et Q3 – à demain matin, dimanche.

A noter que les gommes ‘ pluie ‘ de Pirelli, disposent d’une nouvelle structure, qui offre davantage de traction et permet de réduire le survirage brutal.

Les pneumatiques arrière sont les plus sollicités à Melbourne, au fil des 10 courbes droites et des 6 gauches.

Long de 5.303 km, l’Albert Park n’est pas utilisé en dehors du week-end du GP d’Australie. Il s’agit donc d’une piste extrêmement « verte » et glissante, particulièrement le vendredi.

La montée en température plus rapide des Pirelli 2013 devrait permettre aux pilotes de trouver de l’adhérence plus rapidement.

A condition que les orages cessent… ce qui est loin d’être assuré !

 

Sam HORNETT

Photos : PIRELLI

 

F1

About Author

gilles