RALLYE-RAID, CYRIL DESPRES, SUITE… SUR DES MOTOS BLEUES?

 

En annonçant, probablement le premier, le départ de Cyril Despres de chez KTM, et en précisant que Cyril allait continuer à rouler en Rallye Classic avec son ami Philippe Vandromme, Gilles Gaignault, ci-devant red-chef d’autonewsinfo a terminé son scoop avec ces mots,  » Affaire à suivre »…

Bon, on phosphore un peu.

Un pilote qui quitte une écurie aussi prestigieuse, alors qu’il est en pleine force et en pleine forme, peut avoir envie de continuer, sur une autre marque, car s’il réussit en changeant de moto à rester vainqueur, c’est qu’il est définitivement le plus grand.

Valentino Rossi a fait ça par exemple l’année où il quitte Honda pour Yamaha, titre sur titre.

Bon, on réfléchit vite.

 

 

Qui a la moto, une grosse envie de désert et des sous?

On est évidemment en pleine supputation, mais la logique ça marche aussi, parfois en tous cas.

Donc, Yamaha qui a une moto qui marche maintenant vraiment bien, on l’a vu sur les rallyes-raids récents, une légitimité absolue dans les sports mécaniques et en ce qui concerne Yamaha France dans le Rallye Raid, et un besoin commercial d’aller gratter un peu de parts de marché chez ces boîtes européennes qui raflent beaucoup et large depuis quelque temps.

Donc aussi Honda, qui a été une autre marque reine des Rallyes Raids, qui a laissé tomber la discipline pendant un gros bout de temps et qui est revenu par la grande porte très récemment.

Bref, pour Cyril, deux options, bleu ou rouge…

 

 

J’ai donc appelé Yamaha France,  son PDG, Eric De Seynes.

Bien sûr, le patron est en réunion…

Je me prépare à une de ces parties de poker que j’adore, et quand Eric me rappelle, j’annonce la couleur… « Tu es en train de faire des économies? »

Bon, c’est mon boulot de l’appeler, c’est le sien de me dire qu’il ne sait rien.

Mais voilà, on se connaît depuis une éternité, il sait comment je fonctionne, à l’instinct, il se marre, me dit que je suis le premier à l’appeler et qu’il était sûr que j’allais lui parler de Cyril.

Et je le sens limite gêné.

Amical, complice même,  muet ET gêné.

Je comprends, je crois comprendre, que Yamaha aimerait bien…

Je crois comprendre que mes confrères pensent plutôt aux rouges.

Je crois comprendre qu’il  y a peut-être bagarre entre les rouges et les bleus.

On va le savoir très vite, la saison de Rallyes-Raids va démarrer  et Cyril va devoir s’entraîner un peu avant les épreuves phares…

Bref, je peux être en train de me flanquer dedans grave, mais si ce n’est pas encore la baleine sous gravillons, c’est déjà au delà de l’anguille sous roche!

Dans les rédactions que j’ai dirigées, j’ai toujours dit à mes journalistes que quelqu’un qui ne dit rien, c’est déjà une info…

J’ai aussi toujours dit qu’une info, on essaie de la vérifier, de la croiser…

D’une source assez sûre, chez les rouges, il y aurait eu des contacts entre Cyril et la firme mais le HRC, autrement dit le service course de Honda au Japon,  aurait dit stop.

Donc, il y a eu un projet qui est remonté très haut…

Donc si c’est pas rouge…

Cyril à moto, Cyril  en bleu, affaire toujours à suivre…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS TEAMS

 

Sport

About Author

jeanlouis